Amar Rouaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amar Rouaï
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Équipe Retraité
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Algérie Algérie
Naissance (82 ans)
Lieu Setif (Algérie)
Période pro. 1952-1963
Poste Inter gauche
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1947-1952 Drapeau : France MC El Eulma  ? (?)
1952-1954 Drapeau : France US Annemasse  ? (?)
1954-1957 Drapeau : France Besançon RC  ? (?)
1957-1958 Drapeau : France SCO Angers  ? (?)
1962-1963 Drapeau : France SCO Angers  ? (?)
Total ? (?)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1958-1962 Drapeau : Algérie FLN 76
1962-1963 Drapeau : Algérie Algérie 1
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1962-1964 Drapeau : Algérie MC El Eulma (juniors)
1964-1968 Drapeau : Libye Alakhdhar Derna
1968-1970 Drapeau : Algérie ASM Oran
1974-1975 Drapeau : Algérie JS Kabylie
1975-1980 Drapeau : Algérie Algérie Olympique
1980-1985 Drapeau : Algérie USM Bel-Abbès
1985-1987 Drapeau : Algérie RC Relizane
1987-1989 Drapeau : Algérie MC Oran
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Amar Rouaï est un ancien footballeur algérien né le à Setif[1], ayant notamment évolué au SCO Angers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Amar Rouaï commence sa carrière en Algérie dans le club du MC El Eulma, dans lequel il sera titulaire avec les seniors dès l'âge de quinze ans[1]. À 20 ans à peine, il quitte son pays natal l'Algérie pour rejoindre la France et la ville frontalière de Annemasse, il rêve alors de devenir un jour footballeur professionnel, il signe donc à US Annemasse qui évoluait en DH Rhône-Alpes, puis il s'engage dans son premier contrat pro avec le Besançon RC, club de Division Pro II à cette époque. Il sera transféré après au SCO Angers en 1957 et y restera jusqu'en 1958, cette année là où l'équipe du FLN appelait les footballeurs algériens à venir jouer sous son égide, et ainsi lutter pour l'indépendance de l'Algérie. Amar Rouaï répondit positivement à l'appel, puisque le , avec son adversaire du jour lui aussi Algérien, Mustapha Zitouni, ils quittent tout pour rejoindre Tunis via l'Italie pour rejoindre le siège de la sélection de l'indépendance. En 1962, suite à l'indépendance de l'Algérie, le onze de l'indépendance, laisse sa place à l'équipe d'Algérie de football, âgé de 31 ans, Rouaï connaitra sa première et seule sélection dans l'équipe d'Algérie indépendante. Il retournera durant cette année jouer une saison chez son ancien club le SCO Angers, avant de retourner au pays pour terminer sa carrière de footballeur et commencer celle d'entraîneur du côté du MC El Eulma, de l'ASM Oran, du MC Oran (avec lequel il gagnera le championnat algérien en 1988), puis de l'USM Bel-Abbès et finalement chez le RC Relizane. Il emmenera le MC Oran jusqu'à la finale de la Coupe d'Afrique des Clubs Champions. Il entraînera aussi l'équipe olympique d'Algérie et parviendra à gagner les Jeux méditerranéens 1975 dans une finale équipe contre la France.

Clubs[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Nouvelle République, « Rouaï Amar (El Eulma) a 15 ans, il est déjà titulaire... », sur setif.info,‎ 29 mars 2006 (consulté le 4 mars 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Michel Nait-Challal, « Dribbleurs de l'indépendance » : L'incroyable histoire de l'équipe de football du FLN algérien, Prolongations, 2008 (ISBN 978-2-916400-32-7)