Albert Grégorius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait du comte Charles Antoine Chasset, Musée Groeninge de Bruges

Albert Jacques François Grégorius ou (Albert Jakob Frans) (né le 26 octobre 1774 à Bruges et mort le 25 février 1853 dans la même ville) est un peintre belge de portraits. Il se rendit à Paris, où il fut élève de Joseph-Benoît Suvée en 1801 et de David à partir de 1802. Après un séjour à Paris de 33 ans il fut nommé directeur à l'académie de sa ville natale en 1835. Ford Madox Brown y était un de ses élèves.

Œuvres[modifier | modifier le code]

• Journal de Jean-Baptiste Coppieters 't Wallant avec 60 aquarelles des uniformes militaires que l’on pouvait apercevoir à Bruges entre 1789 et 1794 - Bruxelles, Musée royal de l’armée. • Portrait de ( ?) Dieryckx, tuteur de l’école des Bogaerden à Bruges (1805) - collection OCMW, Bruges • Portrait de ( ?) De Genellis (1805) - lieu inconnu • Portrait de Joseph De Meulemeester en jeune artiste (ca. 1810) - collection OCMW, Bruges • Copie du Portrait d’ Erasme, d’après Holbein (1810) - lieu inconnu • Gravure: Portrait du sultan Selim III • Gravure: Portrait de Fethaly Chah, empereur des Perses • Portrait du comte Charles-Antoine Chasset (1812) - Groeningemuseum, Bruges • Portrait van Alfred de Guerneval (1812) - Palais des Beaux-Arts, Lille • Gravure: Napoléon (1813) • Gravure: Joseph Bonaparte, roi d’Espagne (1813) • Gravure: Joachim, roi de Naples (1813) • Gravure: Eugène Napoléon, vice- roi d’Italie (1813) • Gravure: Jean-Baptiste Bernadotte (1813) • Portrait de Nicolas Dahlmann, général de brigade (1814) - Palais de Versailles • Portrait du général Bernard (1814) - lieu inconnu • Portrait d’Albertine de Staël, épouse de Broglie (1815) - Château Coppet • Portrait d’Auguste de Staël (1815) - Château Coppet • Portrait du comte Maximilien Foy (1817) – Palais de Versailles • Portrait du colonel R. Diggens (1817) - lieu inconnu • Portrait d’ August Wilhelm Schlegel (1817) - Château Coppet • (att.) Portrait des trois dames de Gand (ca.1818) - Musée du Louvre, Paris • Portrait (posthume) de Louis Charles d'Orléans (1818) • Portrait de Louis Charles d'Orléans, d’après un pastel de 1797 (1823) - lieu inconnu • Portrait de Paul-Hélie de Saint-Paul (1823) - lieu inconnu • Portrait de Madame de Staël (copie d’après François Gerard) (1824) - lieu inconnu • Portrait du roi Jean VI du Portugal (1816-1826) – Palais national d’Ajuda, Lisbonne • Annonciation, d’après Eustache Lesieur (1828) - Saint-Nicolas-des-Graves, Bordeaux • Portrait du roi Louis Philippe (1831) - lieu inconnu • Portraits de Nicolas et Antoine Perrenot (1834-1835) - Galeries historiques, Versailles • Vicomte de Nieulant, chef de la gilde des archers de Sint Sébastien, Saint André/ Bruges (ca. 1840) - lieu inconnu • (att.) Portrait du brasseur brugeois Pierre van der Ghote (ca. 1840) – collection privée • (att.) Portrait de Séraphine van der Ghote - Vuylsteke (ca. 1840) – collection privée • Portrait Jacques Van de Walle, procureur, à l’action lors d’un procès retentissant (1843) - 2 exemplaires – collections privées • Portrait d’ Albert Colens (ca. 1847) – collection privée • Portrait d’ Amedée Visart de Bocarmé, chef de la gilde des archers de Saint Sébastien à Bruges (1847) – collection Sint-Sebastiaansgilde, Bruges • Portrait de Thérèse Wynckelman (ca. 1847) - collection privée


Dessins, aquarelles[modifier | modifier le code]

  • Au Cabinet Steinmetz à Bruges
  • Au musée de l'Armée à Bruxelles

Peintures[modifier | modifier le code]

Gravures, lithographies[modifier | modifier le code]

  • Au British Museum à Londres
  • à la Bibliothèque Marmottan à Boulogne-Billancourt

Salons[modifier | modifier le code]

Albert Grégorius exposa aux Salons parisiens de 1812 n° 436, 1814 n° 467 à 471, 1817 n° 388 à 390, 1824 n° 807, 1827 n° 487, 1831 n° 990, 1833 n° 1136, 1834 n° 908 et enfin 1835 n° 986.

Expositions, galeries[modifier | modifier le code]

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]

Musées, monuments[modifier | modifier le code]

  • Au Musée du Louvre
    • Les trois dames de Gand (attribution)
  • Au musée de Versailles:
    • Portrait de Maximilien-Sébastien comte Foy (1775-1825) 1835.
    • Portrait de Nicolas Perrenot, seigneur de Granvelle, (1486-1550) 1834.
    • Portrait d'Antoine Perrenot, cardinal de Granvelle, 1834.
    • Portrait du général de Brigade Dahlmann, tué à Eylau, Salon de 1814.
  • Au Palais des Beaux-Arts à Lille
    • Portrait d' Alfred de Guernoval en uniforme, 1813
  • Au Palais National de Ajuda à Lisbonne
    • Portrait du roi Joao VI du Portugal , 1816-1826

Élèves[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bellier et Auvray.
  • Saur. Allgemeines Künstlerlexikon die Bildenden Künstler aller Zeiten und Völker, tome 61, Munich-Leipzig, 2009, p.364-365, notice de ??.
  • Jean-Pierre Cuzin, Les Trois Dames de Gand: le chef-d'œuvre d'Albert Gregorius?, in: Album Amicorum. Œuvres choisies pour Arnauld Brejon de Lavergnée, Paris, 2012, p.180-181, ill.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]