Achondrite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Achondrite (aubrite), Cumberland Falls
Une achondrite eucrite provenant de la pluie de météorites de Millbillillie.

Achondrite est un terme utilisé en astronomie pour désigner un certain type de météorite pierreuse (moins de 35 % de métal). Cette catégorie est elle-même divisée en plusieurs sous-groupes de météorites : les achondrites primitives, et les achondrites.

Les achondrites sont des météorites différenciées qui proviennent de la surface de gros astéroïdes. La roche et les chondres ont été fondu par le jeu d'un métamorphisme thermique, le métal a migré vers le centre de l'astéroïde. Elles sont très difficiles à reconnaître car leur texture et leur composition minérale est similaire à celle des roches terrestres.

Les achondrites représentent environ 6 % à 8 % des chutes observées avec environ 940 météorites par an, d'un total d'environ 540 tonnes, recensé dans le Meteoritical Bulletin de la Meteoritical Society (Juillet 2005)[1].

Les achondrites sont similaires aux chondrites ordinaires mais elles sont plus riches en calcium et moins en métaux. On suppose qu'elles sont le produit d'une fusion sur grande échelle apparue dans le corps céleste dont elles sont originaires, car elles ressemblent à des roches volcaniques.

Achondrites primitives[modifier | modifier le code]

Classification Caractéristiques Chute de référence
Acapulcoïtes Granularité moyenne, abondance chondritique de plagioclase et de troïlite météorite ACAPULCO tombée au Mexique en 1976
Brachinites météorite BRACHINA tombée en Australie en 1974
Lodranites Granularité grossière, abondance subchondritique de plagioclase et de troïlite
Winonaïtes Parentés aux silicates météorite WINONA tombée en Arizona en 1928

Achondrites[modifier | modifier le code]

On classe les achondrites selon leur teneur en calcium

Classification Caractéristiques
Angrites riche en calcium (plus de 5 %), riche en pyroxène calcique titanifère (90 % d'augite), composée également de troïlite et d'olivine (rare)
Aubrites Sans calcium, constituée de silice et de magnésie, riche en enstatite, densité de 3,2. Probablement une chondrite E fondue à la suite d'un métamorphisme (assez rare)
Chassignites Riche en calcium, composée essentiellement d'olivine, plus quelques éléments oxydés et minéraux hydratés. Météorite supposée provenir de Mars
Diogénites Pauvre en calcium (moins de 3 %), météorite à hypersthène, pyroxène contenant du fer et divers minéraux, densité de 3,3 à 3,4
Eucrites Riche en calcium (plus de 5 %), l'une des plus courante, similaire aux basaltes terrestres, riche en pigeonite et feldspath calcique, composée également de troïlite, d'olivine, de chromite et ferro nickel
Howardites Riche en calcium (plus de 5 %), formée d'une brèche polymicte contenant divers débris rocheux, densité de 3,2 à 3,3 (assez rare)
Nakhlites Riche en calcium, composée essentiellement d'augite, plus quelques éléments oxydés et minéraux hydratés. Météorite supposée provenir de Mars
Shergottites Riche en calcium, roche basaltique composée essentiellement de pyroxène et de plagioclase, plus quelques éléments oxydés et minéraux hydratés. Météorite supposée provenir de Mars
Uréilites Pauvre en calcium (moins de 3 %), météorite à olivine et pigeonite contenant du ferro nickel, du clinopyroxène et quelquefois du diamant, densité de 3,3 (très rare)

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]