Chondre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue en coupe d'une météorite révélant des chondres, la météorite de Grassland (Alberta, USA). L'inter-trait de l'échelle est millimétrique.

Éléments importants des météorites non différenciées de type chondrites, les chondres (en anglais chondrules ; étym. du grec ancien χόνδρος khόndros, petit grain ou cartilage ; prononc. [kɔ̃.dχ ] « kondre ») sont des petites billes, généralement de quelques centaines de microns à plus rarement quelques millimètres, majoritairement composés de silicates mais de composition globale variée, noyés dans une matrice, formée lors de la condensation de la nébuleuse solaire.

Il y a 4.56 milliards d’années, les chondres se sont agglomérés pour former les corps-parents des chondrites, puis de façon ultime, des astéroïdes et des planètes.

Types morphologiques[modifier | modifier le code]

Ils sont qualifiés de monosomatiques s'ils sont formés par un seul cristal de silicates et de polysomatiques dans l'autre cas.

Formation[modifier | modifier le code]

Ils ont été formés par la cristallisation en état de micro-gravité de liquides silicatés et métalliques[1].

Leur origine (environnement, source d'énergie) reste très largement débattue, mais leur âge est extrêmement ancien.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Wood, p. 19

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) J.A. Wood, The New Solar System, Sky Publishing,‎ 1990