Troïlite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Troïlite
Catégorie II : sulfures et sulfosels[1]
Général
Nom IUPAC sulfure de fer
Numéro CAS 1317-37-9
Classe de Strunz 2.CC.10
Formule brute FeS  [Polymorphes]
Identification
Masse formulaire[2] 87,91 ± 0,007 uma
Fe 63,53 %, S 36,48 %,
Couleur marron bronze, gris bronze
Classe cristalline et groupe d'espace P 63/mmc
Système cristallin hexagonal
Réseau de Bravais hP
Clivage aucun
Cassure irrégulière
Habitus massif, tabulaire
Échelle de Mohs 3,5 − 4
Trait gris-noir
Éclat métallique
Propriétés optiques
Transparence opaque
Propriétés chimiques
Densité 4,58 − 4,65
Température de fusion 1195 °C
Solubilité pratiquement insoluble dans l'eau à 20 °C
Propriétés physiques
Magnétisme fortement magnétique
Précautions
SIMDUT[3]

Produit non contrôlé
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La troïlite, de formule FeS, a été découverte en 1863 et son nom provient de Domenico Troili. Elle est présente dans les météorites.

Elle cristallise dans un réseau hexagonal et les paramètres de la maille sont a = 5,96 Å et c = 11,76 Å.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. « Sulfure ferreux » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009