Diogénite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La diogénite Johnstown, dans le Colorado.
Diogénite de Tatahouine.

Les diogénites sont un sous-groupe des météorites HED, météorites de type achondrite.

Origine et composition[modifier | modifier le code]

Les diogénites proviendraient de la croûte de Vesta.

Environ 40 pièces distinctes sont connues comme celle de la météorite de Tataouine, achondrite de couleur vert clair, tombée le 27 juillet 1931, essentiellement composée d’orthopyroxène avec 23 % d'orthoferrosilite et 1,5 % de wollastonite : en 1994 le chasseur de météorites Alain Carion retrouve sur place quelques échantillons contenant des bactéries, alors que sur les échantillons de 1931 ces bactéries n’existaient pas, ce qui montre l'évolution chimique de cette météorite contaminée par des bactéries d’origine terrestre, à l'instar de la météorite d’origine martienne ALH84001[1].

Ils sont composés de roches magmatiques d'origine plutonique, qui se sont solidifiées assez lentement à l'intérieur de la croûte de Vesta, pour former des cristaux plus grands que les eucrites. Ils sont composés principalement de pyroxène riche en magnésium, avec de petites proportions de plagioclase et d'olivine.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Les diogénites ont été nommés d'après Diogène d'Apollonie, un philosophe grec de l'Antiquité qui a été le premier, semble-t-il, à suggérer une origine extra-terrestre des météorites.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Carion, « La chasse aux météorites », émission sur Ciel et Espace, 3 septembre 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]