3 Suisses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Trois suisses » redirige ici. Pour la station de tramway, voir Ligne T du tramway de Lille - Roubaix - Tourcoing.

3 Suisses France

Description de l'image  3 Suisses.svg.
Forme juridique SCS
Siège social Drapeau de France Croix (France)
Activité Vente à distance
Effectif 2 267 (2010)
Site web www.3suisses.fr
Dette 242 100 000 € (2007)
Chiffre d’affaires 702 033 900 € (2010)
Résultat net - 76 861 000 € (2010)

Les 3 Suisses est une entreprise française de vente à distance, filiale du Groupe 3SI dont le siège social est situé à Croix dans le Nord[1] .

Historique[modifier | modifier le code]

C’est en 1932, à Roubaix, que Xavier Toulemonde crée les Filatures des 3 Suisses, qui deviendront par la suite les 3 Suisses[2] .

La société tire son nom d'un bistrot proche de son ancien siège, tenu par M. Suis, qui avait 3 filles. Petit à petit, les habitués de ce bistrot prirent l'habitude de dire qu'ils allaient "chez les 3 Suisses".

Entre 1934 et 1961, 3 Suisses ouvre les premières antennes à l'étranger, notamment en Belgique, en Allemagne et en Autriche.

En 1949, 3 Suisses lance le premier catalogue « Textile » (28 pages et 436 articles) qui devient par la suite le catalogue type « Grand magasin ».

En 1967, le catalogue fait sensation : une femme en pantalon figure en couverture alors que dans la rue la jupe reste l'usage dans la société française.

L'intégralité du catalogue 3 Suisses est accessible sur Internet à partir de l'année 1998.

En 2007, 3 Suisses développe le M-Commerce, ce qui permet l'accès au catalogue et au bon de commande via un téléphone portable.

En 2008, s'ouvre 3Suisses.com qui permet aux internautes de 8 nouveaux pays d'Europe de commander en ligne. La même année, les sites pour la Russie et le Sénégal sont ouverts.

Les 3 Suisses sont membre de la FEVAD.

En 2012, 3 Suisses décide de fermer définitivement toutes ses boutiques présentes en France (soit 35 magasins au total), pour se consacrer uniquement au commerce sur internet, licenciant ainsi 149 employé(e)s dans tout l'hexagone. Une centaine de salarié(e)s ont décidé de contester leurs licenciements et ont saisi les Prud'hommes pour "licenciement abusif sans raison économique"[3].

Le catalogue papier des 3 Suisses est arrêté après le printemps-été 2014[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « OFIDIS, du groupe 3SI : une approche du SI par les métiers avec IDS Scheer », sur www.cxp.fr (consulté en 28 octobre2010)
  2. (fr) « Test du site 3suisses », sur epsylon.org (consulté en 28 octobre2010)
  3. http://bourgogne.france3.fr/info/dijon--3-suisses-ferme-sa-boutique-72205651.html
  4. Robin Korda, « Les 3 Suisses arrêtent leur traditionnel catalogue », sur lefigaro.fr,‎ mars 2014 (consulté le 18 mars 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « OFIDIS, du groupe 3SI : une approche du SI par les métiers avec IDS Scheer », sur www.cxp.fr (consulté en 28 octobre2010)
  2. (fr) « Test du site 3suisses », sur epsylon.org (consulté en 28 octobre2010)
  3. http://bourgogne.france3.fr/info/dijon--3-suisses-ferme-sa-boutique-72205651.html
  4. Robin Korda, « Les 3 Suisses arrêtent leur traditionnel catalogue », sur lefigaro.fr,‎ mars 2014 (consulté le 18 mars 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yannick Boucher, « 3 Suisses : les trois filles de Monsieur Suys étaient-elles suisses ? », La Saga des marques, t. 1,‎ mai 2012, p. 62-65.