Années 850 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -859)
Aller à : navigation, rechercher

Xe siècle av. J.-C. | IXe siècle av. J.-C. | VIIIe siècle av. J.-C.

../.. | Années 870 av. J.-C. | Années 860 av. J.-C. | Années 850 av. J.-C. | Années 840 av. J.-C. | Années 830 av. J.-C. | ../..

Événements[modifier | modifier le code]

Statue du roi Salmanazar III
Urartu entre 860 et 840
  • 858-824 av. J.-C. : Règne de Salmanazar III, roi d’Assyrie[1].
    • À la mort d’Assurnazirpal II, l’Assyrie a récupéré tous les territoires entre Tigre et Euphrate qui avaient formé la base du royaume de Haute-Mésopotamie à l’époque de Shamshi-Adad Ier. Salmanazar III élargit l’empire assyrien de Karkemish vers le Taurus et vers le sud jusqu’à Damas où il entre en conflit avec les royaumes araméens de Syrie et leurs alliés de Palestine. À la fin de son règne, il ravage la Parsua (Perse) au nord de l’Assyrie.
  • 855-849 av. J.-C. : Règne de Baal-Ezer II, roi de Tyr.
  • 855 av. J.-C. : Salmanazar III prend Til Barsip, capitale du Bît Adini, en Haute-Syrie, à l’issue de trois campagnes. La ville est peuplée d’Assyriens et rebaptisée Kâr-Salmanasar. La frontière de l’Euphrate est consolidée par la construction des forteresses de Nampii (aujourd’hui Membij), Pitru et Mutkînu.
  • 854-819 av. J.-C. : Règne de Marduk-zakir-shumi Ier, roi de Babylone[1].
  • 854 av. J.-C. : Salmanazar III d’Assyrie doit lutter contre une coalition des rois du Sam'al, du Pattina et de Karkemish pour atteindre la Cilicie[1].
  • 853 av. J.-C. :
  • 853-852 av. J.-C. : Règne de Achazyahu (Ochozias), roi d’Israël.
  • 852-841 av. J.-C. : Règne de Joram, roi d’Israël.
    • Mésha, roi de Moab, profite de l’immobilisation d’Ochozias d’Israël pour se révolter pendant que les araméens marchent sur Ramoth en Galaad. À la mort d’Ochozias, son frère Joram lui succède. Avec l’alliance de Juda et d’Edom, il contourne la mer Morte et attaque Moab. Après quelques revers, Mésha reprend l’avantage à Qir-Hareshet, où il n’hésite pas à sacrifier son propre fils pour galvaniser les énergies. Victorieux, il obtient les villes de la tribu de Gad au nord de l’Arnon jusqu’à Madaba et au mont Nébô.
    • Joram tente ensuite de faire face à la menace araméenne et essaye de reprendre Ramoth en Galaad avec le roi Ochozias de Juda sur les troupes araméennes de Hazaél de Damas. Joram d’Israël est blessé et transporté à Yizréel où Achazyahu le rejoint. Jéhu, général de Joram, profite de l’occasion pour achever le roi d’Israël, tuer le roi de Juda et faire exécuter Jézabel et tous les membres de la famille royale se trouvant à Yizréel et à Samarie (841 av. J.-C.).
  • Vers 850 av. J.-C. :

Art et culture[modifier | modifier le code]

Photographie de la Stèle de Mesha, 1891
  • Salmanazar III construit le palais de Balawat, dont les portes de bronze sont célèbres. Un bas relief de bronze y montre un sculpteur gravant l’image du roi Salmanazar III sur un rocher au cours de son expédition aux sources du Tigre : un prêtre est là qui guide le bras du sculpteur, afin de bien montrer que l’imagerie royale ne peut être que le fruit des règles canoniques.
  • Statue du roi Salmanazar III à Nimrud.
  • Stèle de Mesha, qui témoigne des conflits entre Israël et ses voisins (v. 850 av. J.-C.).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Georges Roux, La Mésopotamie, Seuil,‎ 1995 (ISBN 9782020086325, résumé).