Église Sainte-Croix de Nantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Sainte-Croix.
Église Sainte-Croix
Image illustrative de l'article Église Sainte-Croix de Nantes
Présentation
Culte catholique romain
Type église
Rattachement diocèse de Nantes
Début de la construction 1685
Fin des travaux 1860
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Commune Nantes
Coordonnées 47° 12′ 55″ N 1° 33′ 15″ O / 47.2153725, -1.5540397 ()47° 12′ 55″ Nord 1° 33′ 15″ Ouest / 47.2153725, -1.5540397 ()  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Sainte-Croix

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Église Sainte-Croix

L’église Sainte-Croix est une église de Nantes construite en 1685 dans le style jésuite.

L'édifice se trouve dans le quartier du Bouffay dont elle est l'église paroissiale depuis 1138. Auparavant, Sainte-Croix faisait office de chapelle du château du Bouffay (disparu aujourd'hui) et qui était mitoyen.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'église est utilisée comme prison pendant la Terreur. En avril 1794, quelques prisonniers y sont transférés ; l’agent national du district écrit que l’église de Sainte-Croix est « tellement infectée que personne n’osait y rentrer[1]. »

La façade et le portail, donnant sur la place Sainte-Croix, datent de 1685 ; le chœur est réalisé en 1841 par Théodore Nau ; le clocher est érigé en 1860, sous la conduite de l'architecte Henri-Théodore Driollet ; à son sommet, se trouve l'ancien beffroi de la ville, avec sa curieuse lanterne et sa ronde allégorique d’anges sonnant de la trompette. Ce beffroi coiffait la Tour du Bouffay, construction du château du Bouffay, de forme polygonale, édifiée en 1664, qui s'élevait jusqu'en 1848 à l'intersection des rues du Bouffay et Belle-Image[2]. On y a d'ailleurs placé la grosse cloche qui s'y trouvait également et qui a été baptisée : « la Bouffay ».

Dans ce sanctuaire, on vénère Notre-Dame de Bon Secours, très invoquée si l’on en juge par les nombreux ex-voto qui tapissent les murs. Les stalles datent du XVIIIe siècle. Jean-Baptiste Carrier tint des discours du haut de la chaire. Le registre paroissial porte, à la date du 8 février 1828, la transcription de l’acte de naissance de Jules Verne.

Passage Sainte-Croix[modifier | modifier le code]

Localisation : 47° 12′ 55″ N 1° 33′ 14″ O / 47.2152523, -1.5538868 ()

Patio du passage Sainte-Croix.

Depuis mai 2010, le passage Sainte-Croix, mesurant 70 mètres de long, est ouvert, reliant la place Sainte-Croix et la rue de la Bâclerie. Il traverse un ancien prieuré construit par des moines bénédictins au XIe siècle, et l'ancien cimetière de l'église (transféré au cimetière La Bouteillerie en 1774) et transformé en jardin public. Autour de la cour de l'ancien prieuré, transformée en patio recouvert d'une verrière, sont aménagées une galerie d'exposition, des salles de conférences et de spectacles[3].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alfred Lallié, Les prisons de Nantes, p. 79
  2. « Tour du Bouffay », sur pss-archi.eu (consulté le 13 février 2012)
  3. « Passage Sainte-Croix », sur nantes-tourisme.com (consulté le 1er juin 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :