Ægidius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Petrus Egidius, Gilles Deschamps, Gilles de Rome ni Gilles de Lessines.

Ægidius ou Egidius est un général gallo-romain qui défendit le nord de la Gaule jusqu’à sa mort en 464.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il servit tout d’abord sous Avitus, puis fut nommé magister militum des Gaules. L’empereur d’Occident Majorien le charge en 457 de rétablir l’ordre en Gaule où l’aristocratie gallo-romaine qui avait soutenu Avitus refuse de reconnaître Majorien, offrant peut-être aux Burgondes de s’emparer de Lugdunum (Lyon). Avec ses auxiliaires francs (dont peut-être était Childéric Ier, roi des Francs saliens), Ægidius récupère Lugdunum, s’oppose aux Wisigoths près d'Arles et oblige Théodoric II, occupé en Espagne, à renouer l’alliance des Wisigoths avec l’Empire.

En 461, en Italie, le patrice Ricimer fait exécuter Majorien et proclame Libius Severus à sa place. Ægidius refuse de reconnaître Libius Severus et se rend indépendant en Gaule du Nord. Les Burgondes reprennent le contrôle de Lugdunum et de la vallée de la Saône, isolant Ægidius du Sud de la Gaule.

Ægidius poursuit la lutte pour son propre compte contre les Wisigoths qu’il bat près d’Orléans en 463, peut-être déjà contre des Saxons vers Angers, et maintient une enclave gallo-romaine entre la Loire et la Somme. Il est possible qu’il ait perdu son autorité sur les Francs, qui l’avaient pris pour chef plusieurs années auparavant.

Il meurt fin 464, sur ordre de Ricimer, soit empoisonné, soit tué dans un guet-apens, laissant le commandement à son fils Syagrius, avec peut-être le soutien du comte Paul sur la Loire. Syagrius resta seul maître de cette enclave jusqu’à sa défaite face à Clovis vers 486 à Soissons.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]