Yuzuru Hanyū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yuzuru Hanyū
Yuzuru Hanyu-Sochi 2014.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau du Japon Japon
Date de naissance (22 ans)
Lieu de naissance Sendai (Japon)
Taille 1,72 m (5 8)
Parcours
Club actuel ANA Minato Tokyo
Toronto Cricket Curling and Skating Club
Entraineur Brian Orser, Tracy Wilson
Chorégraphe David Wilson, Jeffrey Buttle, Kurt Browning
Meilleurs scores ISU
Score total 330.43 (record du monde) Finale du Grand Prix ISU 2015-2016
Programme court 110.95 (record du monde) Finale du Grand Prix ISU 2015-2016
Programme libre 223.20 (record du monde) Championnats du monde 2017

Yuzuru Hanyū (羽生結弦 Hanyū Yuzuru), né le à Sendai au Japon, est un patineur artistique japonais. Il est champion olympique 2014, champion du monde 2014 et 2017, champion du monde junior 2010, le champion de la Finale du Grand Prix junior 2009/2010, quadruple vainqueur de la Finale du Grand Prix ISU, triple médaillé du Championnat des Quatre Continents, quintuple médaillé des Championnats du Monde (dont deux fois l'or) et quadruple champion du Japon. De plus, il détient le record du monde de points sur les programmes court (décembre 2015), long (avril 2017) et aussi sur le score total (décembre 2015) ainsi que les records du monde pour les plus hauts PCS et TES, à la fois pour le programme court et pour le programme long.

En février 2014, Yuzuru Hanyu devient ainsi le premier asiatique à être champion olympique de patinage artistique aux JO de Sotchi en obtenant le record du monde pour un programme court : 101.45 points. Il est alors le premier homme au monde à franchir la barre des 100 points et entre dans le livre des records. Il est également le premier homme à briser la barre des 200 points pour un programme libre et 300 points pour un total combiné et détient actuellement le record du plus gros écart (37.48) de points entre lui et le médaillé d'argent, chose accomplie lors de la Finale du Grand Prix 2015[1]. Il est par la même occasion le premier homme à avoir gagné quatre fois consécutivement la Finale du Grand Prix, le deuxième homme le plus jeune à avoir gagné les Jeux Olympiques (après Dick Button en 1948) et le premier patineur de l'histoire à avoir atterri proprement un quadruple boucle en compétition[2]. A la date du 1er avril 2017, il en est à 11 records du monde battus.

À 22 ans, Hanyu est ainsi considéré comme un des meilleurs patineurs de tous les temps.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yuzuru Hanyu est né et a grandi à Sendai, au Japon. Il a commencé à patiner dès l'âge de quatre ans, en suivant les pas de sa sœur aînée, nommée Saya[3]. Il progresse rapidement et est remarqué très jeune pour sa souplesse et ses sauts impressionnants.

Hanyu a effectué une partie de son parcours scolaire au lycée Tohoku, où d'autres patineurs et patineuses japonais(es) ont effectués une partie de leur parcours scolaire, tel que Shizuka Arakawa et Takeshi Honda[4].

En 2011, Yuzuru Hanyu a vu son domicile très endommagé par le tremblement de terre et le tsunami survenu au Japon en mars 2011. Il dit être resté très choqué par cette catastrophe. En effet, il était en train de s'entrainer à sa patinoire, et s'enfuit de justesse du bâtiment sans prendre le temps de retirer ses patins lorsque les tremblements commencèrent. Il vécut par la suite quelque temps dans un centre d'évacuation. La patinoire de Sendai a dû être fermée pendant plusieurs mois, ce qui l'a contraint à s’entraîner à Yokohama et Hachinohe[5]. Extrêmement marqué par cette catastrophe naturelle, il soutient encore aujourd'hui la cause des victimes du tremblements de terre. Il a ainsi donné l'intégralité de l'argent obtenu par sa victoire à Sotchi pour les Jeux Olympiques à de nombreuses associations.

Avec son coach Brian Orser

En avril 2012, il décide de s'entraîner à Toronto au Canada, ce changement étant jugé comme nécessaire par le directeur de sa fédération afin d'« augmenter son niveau » mais également par sa coach, Nanabi Abe. Il change donc de coach et engage Brian Orser, entraineur canadien réputé pour ses techniques de saut. Il s'entraine dorénavant aux côtés de Javier Fernandez, et d'autres patineurs d'élite.

Hanyu souffre d’asthme, ce qui le pénalisait régulièrement en fin de programme. Toutefois, son endurance s'est nettement améliorée ces dernières annnées. Il a été hospitalisé à plusieurs reprises à la suite de son asthme ou à des blessures sportives.

C'est une personnalité très populaire au Japon. Il a ainsi des timbres à son image et apparait dans de nombreuses publicités. Il participe aussi aux campagnes de don du sang de la Croix Rouge. Les ventes de sa biographie Blue Flames, de ses DVD et de ses albums photos ont obtenues des ventes record[6]. La totalité de l'argent obtenu grâce à ses produits dérivés ont été déversés à des aides humanitaires. Il est par ailleurs le détenteur le plus jeune de la médaille au ruban pourpre, médaille honorifique décernée au Japon à des individus dont les actions ou les contributions dans différents domaines ont été exemplaires.

Yuzuru Hanyu est ami avec Kanako Murakami, Nobunari Oda et Javier Fernandez ainsi qu'avec le chanteur Sashida Fumiya. Il entretient également des relations amicales avec des patineurs et patineuses tels que Shoma Uno, Keiji Tanaka, Misha Ge et Evgenia Medvedeva. Ses loisirs sont les jeux vidéo et la musique : il est particulièrement fan des groupes japonais One Ok Rock ou Bump of Chicken. En compétitions, il n'apparaît jamais sans une boîte à mouchoirs Winnie l'ourson, avec laquelle il amuse généralement les spectateurs en attendant ses résultats[7].

Il est actuellement étudiant à l'Université Waseda, et suit des cours de sciences cognitives et humaines[8] par correspondance.

Hanyu pendant la Finale du Grand Prix 2013

Technique[modifier | modifier le code]

Yuzuru Hanyu saute dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, comme la plupart des patineurs.

En compétitions, il gagne beaucoup de points sur la note technique, mais aussi sur la note artistique. En effet, outre sa technique de saut parfaite, ses entrées dans les sauts sont difficiles (triple axel précédé d'un back counter par exemple), ce qui lui vaut des points de bonus. De plus, il place certains sauts considérés comme plus "éprouvants" (comme les quadruples sauts) en deuxième partie de programme, ce qui lui permet d'améliorer ses notes techniques.

Sa note artistique est haute grâce à ses séquences de pas rapides et élégants, et à la qualité de son patinage. De plus, sa souplesse lui permet d'inclure des éléments originaux dans les compétitions d'hommes, comme la pirouette Biellmann ou encore l'Ina Bauer. Hanyu utilise également fréquemment comme élément l'hydrobloading, considéré comme sa marque de fabrique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Skate Canada 2013 (gala)

Niveau novice et junior[modifier | modifier le code]

Durant la saison 2009/2010, Hanyu gagne ses deux épreuves du Grand Prix Junior et est un candidat sérieux pour le titre de vainqueur pour la Finale du Grand Prix Junior. 3e dans le programme court avec 69.85 points et 1er dans le programme libre avec 136.92 points, il remporte le titre de champion de la Finale du Grand Prix (junior) avec un total de 206.77 points, son meilleur score personnel.

Lors des Championnats du Japon junior, il se place 1er dans le programme court et 2e dans le libre. Au total, il remporte le titre national. Il participe également aux Championnats au niveau senior, où il finit en 6e place. Basé sur ses résultats, Hanyu est choisi pour participer aux Championnats du monde junior en 2010. Il remporte la compétition après avoir terminé troisième dans le programme court et premier dans le programme libre pour obtenir un nouveau record personnel de 216.10 points au total et devenir le 4e homme japonais à remporter le titre mondial junior après Daisuke Takahashi (2002), Nobunari Oda (2005) et Takahiko Kozuka (2006).

Niveau senior[modifier | modifier le code]

Saison 2010/2011 : Débuts chez les seniors[modifier | modifier le code]

Hanyu annonce qu'il entamerait cette saison au niveau senior. Il est assigné au Trophée NHK et à la Coupe de Russie. Dans ses débuts en tant que senior au Trophée NHK, Hanyu se place 5e dans le programme court avec 69.31 points. Dans son programme libre, il déclenche son premier quadruple boucle piqué dans une compétition ISU et finit à la 4e place avec 138.41 points, lui donnant un total de 207.72 points pour terminer 4e au classement général[9]. Hanyu termine à la septième place à la Coupe de Russie[10]. Aux Championnats nationaux, Hanyu est en 2e position après le programme court, mais son résultat du programme libre le fait chuter à la 4e place du classement général. En conséquence, il est sélectionné pour participer aux Championnats des Quatre continents, où il remporte la médaille d'argent avec un nouveau record personnel[11].

Hanyu s'entrainait à sa patinoire à Sendai où le tremblement de terre et le tsunami de Tōhoku en 2011 ont frappé sa ville natale et toute la région. Les conduites d'eau sous la glace de sa patinoire ont éclaté à la suite d'un nouveau tremblement de terre à Miyagi, en avril 2011. Il s'est donc déplacé à Yokohama, Hachinohe et Aomori pour s'entraîner jusqu'à ce que sa patinoire locale rouvre, en juillet 2011[12]. Il a également patiné dans 60 galas, ce qui était une opportunité pour s’entraîner d'après lui[13]. En avril, lui et d'autres patineurs ont pris part à un spectacle sur glace pour amasser des fonds pour les victimes[12].

Saison 2011/2012 : Première médaille mondiale[modifier | modifier le code]

Hanyu commence la saison 2011/2012 avec une victoire au Trophée Nebelhorn. Il remporte le programme court et le programme libre, pour un score total de 226.26 points[14]. Il est ensuite affecté à la Coupe de Chine et la Coupe de Russie. Il termine 4e à la Coupe de Chine[15], puis gagne la Coupe de Russie avec un nouveau record personnel de 241.66 points[16]. Cette victoire lui permet de se qualifier à la Finale du Grand Prix. Il termine à la 4e place avec un score total de 245.82 points, soit 1.73 point derrière son futur coéquipier Javier Fernandez[17].

En décembre 2011, il finit 3e des Championnats du Japon et se qualifie pour ses premiers mondiaux disputés à Nice en 2012. Au Championnats du monde, il n'est pas en réussite sur le programme court. En effet, il avorte un triple lutz en simple et se positionne à la septième place provisoire. Il réussit cependant à remonter à la 3e place à l'issu du libre avec un total de 251.06 points, à 15 unités de Patrick Chan, ceci malgré une blessure à la cheville. Il s'offre donc une médaille de bronze derrière Daisuke Takahashi confirmant ainsi le dynamisme actuel du patinage japonais.

En avril 2012, Hanyu décide de s’entraîner avec le double vice-champion olympique Brian Orser à Toronto, au Canada[17]. Il a été rapporté qu'il ferait de fréquents voyages à Toronto, et qu'il continuerait à étudier à Sendai, sa ville natale. Après avoir déménagé au Canada, Hanyu s'entraîne jusqu'à 3-4 heures par jour sur la glace, soit 1 à 2 heures de plus qu'auparavant, en raison d'un temps de glace limité à Sendai, ses études et son asthme. Son autobiographie, Blue Flames, a été publié au Japon en avril 2012. Une partie des profits ont été versés à la patinoire de Sendai.

Saison 2012/2013 : Premier titre national[modifier | modifier le code]

Hanyu commence sa saison avec le Trophée de Finlande, remportant par la même occasion la médaille d'or. Il exécute deux quadruples sauts, un quadruple Salchow et un quadruple boucle piqué dans son programme libre ; c'était la première fois qu'il exécutait un quadruple Salchow en compétition. Hanyu remporte la médaille d'argent derrière Takahiko Kozuka lors de son premier Grand Prix de la saison, le Skate America. Il est 1er au classement du programme court, avec un score de 95.07 points, un nouveau record du monde, mais se classe 3e au classement du programme libre. Lors de son deuxième Grand Prix, le Trophée NHK, il obtient un score de 95.32 points dans le programme court, battant son propre record du monde[18], et gagne la médaille d'or devant Daisuke Takahashi, dans sa ville natale. Hanyu est ainsi qualifié pour la Finale du Grand Prix à Sotchi, où il termine deuxième derrière Daisuke Takahashi et devant Patrick Chan.

En décembre 2012, Hanyu gagne son premier titre national au Japon après s'être classé 1er dans le programme court et 2e dans le programme libre. Il remporte l'argent au Championnats des quatre continents 2013 avec un total de 246.38 points, il se classe 1er dans le programme court et 3e dans le programme libre. Quelque peu avant les Championnats du Monde, Hanyu est atteint d'une grippe, l'empêchant alors de s'entraîner. Ce n'est que quelques jours avant la compétition qu'il reprend l'entraînement, résultant alors en une mauvaise préparation. Aux Championnats du monde 2013, il ne se classe que 9e à l'issu du programme court. Cependant, il remonte à la troisième 3e place dans le programme libre, terminant au 4e rang derrière Javier Fernandez (bronze), Denis Ten (argent) et Patrick Chan (or).

Saison 2013/2014 : La consécration : Titre olympique et mondial[modifier | modifier le code]

Avec la triple championne du monde Mao Asada.

Hanyu commence sa saison au Trophée de Finlande 2013 où il remporte la médaille d'or après avoir été 1er dans les deux programmes. Hanyu débute alors les Grand Prix, avec le Skate Canada. Il se place troisième à l'issue du programme court avec 80.40 points mais remonte à la deuxième place à l'issue du libre et écope de la médaille d'argent avec 234.80 points, derrière son rival Patrick Chan. Lors de son second Grand Prix, il obtient 95.37 points pour son programme court, le plaçant en deuxième place provisoire. Il ne parvient cependant pas à remonter sur le libre et s'offre encore une fois l'argent derrière Patrick Chan. Ces deux médailles d'argent le qualifient ainsi pour la Finale du Grand Prix, se déroulant à Fukuoka au Japon, où Patrick Chan est vu comme le grand favori. À la Finale du Grand Prix à Fukuoka, Hanyu a remporté le programme court avec 99.84 points[19], un nouveau record du monde. Il n'est donc plus qu'à 0.16 points de la barre des 100 points pour un programme court. Il a également remporté le programme libre avec un record personnel de 193.41, malgré une chute sur le quadruple salchow, et a remporté le titre avec un score total de 293.25 points, devant Patrick Chan et Nobunari Oda. Hanyu est alors vu comme un prétendant au titre mondial et olympique.

Il remporte une nouvelle fois les Championnats du Japon de Patinage Artistique en 2013 à Saitama, devant Tatsuki Machida et Takahiko Kozuka. En effet, lors du programme court, il écope de 103.10 points, le plus haut programme court de l'histoire dans un championnat national japonais. Il finit également premier lors du libre, en obtenant 194.70 points, résultant en un total de 217.80 points. À deux mois des JO d'hiver, il s'avère comme être un candidat très sérieux pour le titre olympique à Sotchi.

Hanyu fait ses débuts olympiques aux JO d'hiver de Sotchi avec l'épreuve par équipe. Il patine son programme court, et finit premier de la catégorie homme avec 97.98 points, battant ainsi Evgeni Plushenko et Patrick Chan. La Team Japan finit à la cinquième place. Une semaine plus tard, lors des épreuves individuelles, il bat son propre record du monde et devient le premier patineur à dépasser la barre des 100 points pour un programme court avec un score de 101.45 points pour son programme court Parisienne Walkways. Cependant lors du programme libre, il chute à deux reprises, la première fois sur le quadruple salchow et la seconde sur le triple flip. Cependant grâce à son avance sur le court, il termine médaillé d'or à 19 ans avec un total de 280.09 points[20]. Il devient ainsi en une seule compétition le premier homme à avoir briser la barre des 100 points pour un programme cour, le deuxième plus jeune champion olympique de l'histoire, derrière Dick Button (en 1948) et le premier homme asiatique à être champion olympique de patinage artistique.

Il remporte le titre mondial en mars 2014 en totalisant 282.59 points, devant son compatriote Tatsuki Machida (282.26 points) et son coéquipier Javier Fernandez (275.93 points), après avoir été troisième du son programme court (91.24 points). Hanyu est ainsi le 1er patineur depuis Alexeï Iagoudine en 2002 à gagner la Finale du Grand Prix, les Jeux olympiques et les Championnats du monde durant la même saison[21].

Saison 2014/2015 : Troisième médaille mondiale[modifier | modifier le code]

En octobre 2014, il doit renoncer au Trophée de Finlande à cause d'une blessure au dos. Il revient néanmoins sur la glace pour la Coupe de Chine, en novembre. Il percute alors très violemment le patineur chinois Yan Han pendant l'échauffement précédent la compétition. Les deux athlètes patinaient à très haute vitesse et furent violemment projetés au sol. Hanyu s'est blessé au front, à l'oreille, à la mâchoire. Il s'est aussi blessé au thorax et sévèrement à la cheville. Il décide toutefois de patiner son programme libre 30 minutes plus tard, sans être recousu et avec un lourd bandage autour de la tête. Cet accident a mené à de nombreux débats sur la sécurité des sportifs pendant les évènements internationaux. En effet, Yuzuru Hanyu tomba à 5 reprises pendant son programme et a dû être emmené presque inconscient du Kiss and Cry. Il finit malgré tout la 2e place de la Coupe de Chine. Trois semaines plus tard, il participe au Trophée NHK au Japon et se qualifie de justesse pour la Finale du Grand Prix.

Le 13 décembre 2014, il remporte la Finale du Grand Prix tenu à Barcelone grâce à un programme court de 94.08 points et à programme libre sur le thème du Fantôme de l'Opéra. Il obtient alors un score total de 293.25 points et devance largement Javier Fernandez et Sergei Voronov qui se placent respectivement en 2e et 3e places.

Finale du Grand Prix 2015

Le 27 décembre 2014, il s'offre pour la troisième année consécutive le titre de champion national de patinage artistique. Il creuse encore l'écart avec ses compatriotes, en obtenant plus de 35 points de plus sur la note finale que le médaillé d'argent, Shoma Uno (champion du monde junior 2015). Il se dit alors malgré tout très fatigué après avoir accumulé trop de blessures, et renonce à participer au gala de clôture de la compétition. Hanyu est alors hospitalisé en raison de très fortes douleurs abdominales. Il ne pourra pas revenir sur la glace avant un mois à la suite d'une lourde opération au niveau de l'ouraque. Peu avant les Championnats du monde 2015, il foule sa cheville et est de nouveau immobilisé.

Le 29 mars 2015, Yuzuru Hanyu remporte la 2e place juste derrière Javier Fernandez aux Championnats du monde 2015 à Shanghai. Il devance Denis Ten qui obtient la médaille de bronze.

En avril 2015, il remporte le programme court et le programme long lors des Championnats du monde par équipes 2015. Le Japon remporte la 3e place, derrière la Russie et les États-Unis. Lors de l'entrainement, il réussit le premier quadruple boucle jamais réalisé en compétition, qu'il saute une nouvelle fois pendant le gala clôturant l'événement, en le faisant cette fois suivre d'un triple axel.

Saison 2015/2016 : Records du monde et quatrième médaille mondiale[modifier | modifier le code]

Yuzuru Hanyu pendant son programme long à la Finale du Grand Prix 2015

Hanyu a commencé cette saison en remportant l'or à Skate Canada Autumn Classic, devançant de 36 points Nam Nguyen. Le 30 octobre 2015, il commence la compétition de Skate Canada par un désastreux programme court qui le place en 6e position. Le lendemain, il parvient à remonter sa note totale grâce à un très bon programme libre, incluant trois quadruples sauts, dont un en deuxième partie de programme. Il s'incline cependant devant Patrick Chan et remporte l'argent.

En novembre 2015 lors du NHK Trophy à Nagano, il bat son propre record du monde sur le programme court, en obtenant 106.33 points, notamment grâce à deux quadruple sauts et un triple axel. Le lendemain, il devient le premier homme à franchir la barre des 200 points sur un programme long. Il saute trois quadruples sauts, dont un en deuxième partie de programme. Il patine sur le programme Seimei, dans lequel il représente un samouraï. Hanyu dit avoir voulu montrer toute la finesse et la force du Japon. C'est pari tenu, puisqu'il obtient 216.07 points, soit un score total de 322.40. Il bat ainsi un autre record du monde en étant le premier homme à franchir la barre des 300 points sur la note totale.

Il s'impose ainsi très clairement en favori pour la Finale du Grand Prix 2015.

En décembre 2015 pendant la Finale du Grand Prix ISU, Hanyu bat de nouveau tous ses records. Il obtient ainsi 110.95 points pour le programme court, 219.48 points pour le programme long soit une note totale de 330.43 points. Il devient de ce fait le seul homme à avoir remporté trois fois de suite cette compétition. Il s'impose devant son ami Javier Fernandez et son compatriote Shoma Uno avec 37,48 points de plus, battant ainsi le précédent record détenu par Evgeni Plushenko qui avait 35,1 de plus que le deuxième concurrent. Aucun patineur ou couple n'avait gagné avec aussi grande marge que ce soit aux Jeux Olympiques, à la coupe du Monde ou à la Finale du Grand Prix.

En décembre 2015, Hanyu remporte sa quatrième consécutive médaille d'or aux championnats du Japon en s'imposant sur les programmes court et long.

En mars 2016, il se positionne en première place lors du programme court aux championnats du monde à Boston, avec 110.56 points. Il ne parvient toutefois pas à battre le champion du monde en titre Javier Fernandez, qui s'impose sur le programme libre. Pendant le programme libre, Hanyu ne parvient en effet pas à "se mettre dans la peau de Seimei", le personnage qu'il interprète. Il ne réussit pas la réception de plusieurs sauts, et finit deuxième.

Saison 2016/2017 : Second titre mondial (cinquième médaille), et nouveau record sur le programme long[modifier | modifier le code]

En ouverture de saison, Yuzuru Hanyu obtient 88.30 points sur le programme court et 172.27 points sur le programme libre lors du Skate Canada Autumn Classic International à Montréal, soit un total de 260.57 points. Il remporte ainsi l'or avec 30.02 points d'avance sur Misha Ge et presque 35 points d'écart avec Max Aaron, respectivement médaillés d'argent et de bronze. Il devient lors de cette compétition, le premier patineur à avoir réussi un quadruple boucle dans une compétition internationale[2].

Hanyu, pour la saison des Grand Prix, est assigné comme l'an passé au Skate Canada et au NHK Trophy. Le 28 octobre, celui-ci débute au Skate Canada avec un programme court comportant de nombreuses erreurs : Il y a une chute sur le quadruple boucle et la combinaison n'est pas assurée. Cela le relègue alors en quatrième place provisoire, avec 79.65 points. Il se reprend cependant dans le libre où il obtient la première place avec 183.41 points. Malgré tout, et comme la saison passée, il se place deuxième, un peu moins de quatre points derrière Patrick Chan. Cela est donc sa deuxième médaille d'argent consécutive au Skate Canada.

En novembre 2016, au NHK Trophy à Sapporo, il se place premier lors du programme court avec 103.89 points malgré un retournement sur le quadruple boucle. Il devient ainsi, comme lors de la saison 2015/2016, le premier patineur a passer la barre des 100 points pour un programme court. Lors du programme libre, il chute sur la combinaison qui se trouvait en deuxième partie (le quadruple salchow-triple boucle piquée) mais écope tout de même de la première place pour le libre avec 197.58 points. Il obtient donc un total de 301.47, et gagne la médaille d'or, se plaçant ainsi 32.56 points devant le médaillé d'argent, Nathan Chen. Il devient aussi par la même occasion le premier patineur à biser la barre des 300 points durant la saison. Il détient alors de ce fait le plus haut score dans la catégorie homme de cette saison 2016/2017.

Comme l'an passé, il part ainsi comme favori pour la Finale du Grand Prix 2016.

En début décembre 2016, à Marseille, lors de la Finale du Grand Prix ISU, Hanyu se place premier lors du court avec 106.53 points, soit le troisième plus gros score pour un programme court de l'histoire. Cependant, deux jours plus tard, lors du programme libre, il chute sur la combinaison tout comme au NHK Trophy et ne déclenche pas le triple lutz final. Il se place alors troisième du libre avec 187.37 points, derrière Nathan Chen et son compatriote, Shoma Uno. Cependant, en raison de sa large avance du programme court, il reçoit tout de même de la médaille d'or avec un total de 293.90 points, devançant ainsi Nathan Chen de plus de dix points. Il devient également le premier patineur de l'histoire depuis Evgeni Plushenko à avoir gagné quatre fois la Finale du Grand Prix et le premier patineur de l'histoire du patinage à la gagner quatre fois consécutives.

Toujours en décembre 2016, en raison d'une grippe, celui-ci est dans l’incapacité de patiner et se retire donc des championnats du Japon, ce qui l'empêche donc de défendre son titre de quadruple champion. Malgré son absence aux nationaux, Hanyu est affecté au Championnat des Quatre continents et au Championnat du monde, se déroulant respectivement en février et mars 2017.

En fin février 2017, il participe au Championnat des Quatre Continents, auquel il n'a point participé depuis 2013. Lors du court, il se place troisième, derrière Nathan Chen et Shoma Uno, après avoir avorté son quadruple salchow en double lors de la combinaison. Il écope donc de 97.04 points. Lors du libre, il commet encore une fois la même erreur que dans son programme court car il avorte son quadruple salchow de sa combinaison en double et n'enchaîne pas le reste de celle-ci. Cependant, il se reprend par la suite en réussissant tous ses blocs de sauts, et en changeant sa dernière combinaison en un quadruple boucle piquée - double boucle piquée. Il assure ainsi quatre quadruples, comme ce qui était prévu à la base, et remplace même son triple lutz final en un triple axel. Il est alors premier du libre et obtient donc 206.67 points pour celui-ci et 303.71 points pour le score total. C'est donc son meilleur score de la saison et le plus haut score de la saison 2016/2017 pour un programme libre. Cependant, il s'incline devant Nathan Chen, qui grâce à son avance sur le court, écope de la médaille d'or. Il finit ainsi moins de quatre points derrière Nathan Chen et plus de quinze devant Shoma Uno, le médaillé de bronze.

Fin mars début avril 2017, il participe aux Championnats du Monde de patinage artistique à Helsinki. Malgré une très bonne performance, une erreur très coûteuse sur sa combinaison quadruple Slachow/Triple boucle piqué et une pénalité de retard lui valent une décevante 5e place à l'issue du programme court, avec "seulement" 98.39 points, à 10 points de Javier Fernandez. Cependant deux jours plus tard il réalise une remontée spectaculaire en patinant un programme libre parfait qui lui permet de battre à nouveau son propre record du monde du programme libre avec 223.20 points, et de décrocher l'or devant son compatriote Shoma Uno et le chinois Boyang Jin[22].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Hanyu médaillé d'or aux JO de Sotchi aux côtés de Patrick Chan et Denis Ten
Compétition 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Jeux olympiques d'hiver 1er
Championnats du monde 3e 4e 1er 2e 2e 1er
Quatre continents 2e 2e 2e
Championnats du Japon 8e 6e 4e 3e 1er 1er 1er 1er F
Championnats du monde junior 12e 1er
Grand Prix ISU 2008/09 2009/10 2010/11 2011/12 2012/13 2013/14 2014/15 2015/16 2016/17
Finale du Grand Prix 4e 2e 1er 1er 1er 1er
Skate America 2e
Skate Canada 2e 2e 2e
Coupe de Chine 4e 2e
Trophée de France 2e
Coupe de Russie 7e 1er
Trophée NHK 4e 1er 4e 1er 1er
Légende : F= Forfait

Programmes[modifier | modifier le code]

Saison Programme court Programme libre Programme d'exhibition
2016-2017 Lets go crazy

par Prince

choréographie par Jeffrey Buttle

"Hope and legacy"
  • Asian dream song
  • View of silence
    par Joe Hisaishi

choréographie par Shae-Lynn Bourne

Notte Stelatta (The swan)

par Tony Renis, Camille Saint-Saëns

chorégraphie par David Wilson

2015-16 Ballade no 1

par Frederic Chopin
choréographie par Jeffrey Buttle

SEIMEI
(Onmyoji)

par Shigeru Umebayashi
choréographie par Shae-Lynn Bourne

Requiem of Heaven and Earth
(Requiem for the Great East Japan Earthquake 3.11)

par Yasunobu Matsuo
choréographie par Kenji Miyamoto

2014/15 Ballade no 1
par Frédéric Chopin
chorégraphie par Jeffrey Buttle
Le Fantôme de l'Opéra
par Andrew Lloyd Webber
chorégraphie par Shae-Lynn Bourne
The Final Time Traveler
par Sarah Alainn
chorégraphie par Kenji Miyamoto

Hana Wa Saku
par Fumiya Sashida
chorégraphie par Nanami Abe

2013/14 Parisienne Walkways
par Gary Moore
chorégraphie par Jeffrey Buttle
Roméo et Juliette
par Nino Rota
chorégraphie par David Wilson
White Legend
(du Lac des Cygnes)
par Piotr Ilitch Tchaïkovski
exécuté par Ikuko Kawai
chorégraphie par Nanami Abe

Étude op. 8 no 12
par Alexandre Scriabine
chorégraphie par Nanami Abe


Notre-Dame de Paris
par Richard Cocciante
chorégraphie par David Wilson


Story
par AI
chorégraphie par Kenji Miyamoto

2012/13 Parisienne Walkways
par Gary Moore
chorégraphie par Jeffrey Buttle
Notre-Dame de Paris
par Richard Cocciante
chorégraphie par David Wilson
Hello, I Love You
par The Doors
reprise par Adam Freeland
chorégraphie par Kurt Browning

Hana Ni Nare
par Fumiya Sashida
chorégraphie par Nanami Abe

2011/12 Étude op. 8 no 12
par Alexandre Scriabine
chorégraphie par Nanami Abe
White Legend
(du Lac des Cygnes)
par Piotr Ilitch Tchaïkovski
exécuté par Ikuko Kawai
chorégraphie par Nanami Abe

Somebody to Love
par Justin Bieber
chorégraphie par Nanami Abe

2010/11 White Legend
(du Lac des Cygnes)
par Piotr Ilitch Tchaïkovski
exécuté par Ikuko Kawai
chorégraphie par Nanami Abe
Zigeunerweisen
par Pablo de Sarasate
chorégraphie par Nanami Abe
Vertigo
par U2
2009/10
  • The Bait
  • Bare Island
    (du film Mission Impossible 2)
    par Hans Zimmer
    chorégraphie par Nanami Abe
Rhapsodie sur un thème de Paganini
par Sergueï Rachmaninov
chorégraphie par Nanami Abe
Change
par Monkey Majik et les Yoshida Brothers
2008/09 Bolero
(du film Moulin Rouge!)
par Steve Sharples
chorégraphie par Nanami Abe
Rhapsodie sur un thème de Paganini
par Sergueï Rachmaninov
chorégraphie par Nanami Abe
Change
par Monkey Majik et les Yoshida Brothers
2007/08 Sing, Sing, Sing
par Louis Prima
chorégraphie par Nanami Abe
L'Oiseau de feu
par Igor Stravinsky
chorégraphie par Nanami Abe
2007/08
  • Storm
  • Kismet
    par Bond
    chorégraphie par Nanami Abe

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nick Zaccardi, « Yuzuru Hanyu breaks world records, three-peats at Grand Prix Final », sur OlympicTalk, (consulté le 18 mars 2017)
  2. a et b (en) « Yuzuru Hanyu (JPN) performs first clean quad loop in competition », sur ISU (consulté le 15 mars 2017)
  3. biographie de Yuzuru Hanyu
  4. (en) « Yuzuru Hanyu: Shooting for the top », Golden Skate,‎ (lire en ligne)
  5. http://www.goldenskate.com/2011/04/shooting-for-the-top/
  6. (ja) « 【オリコン】羽生結弦、スポーツ選手初のDVD首位 初週売上枚数も歴代最高 », ORICON NEWS,‎ (lire en ligne)
  7. Nick Zaccardi, « Figure skaters recall odd gifts from fans », sur OlympicTalk, (consulté le 17 mars 2017)
  8. « (597) Japan’s first gold medal in men’s figure skating at the Sochi Olympics Harnessing study at Waseda to live a life of compe », sur www.wasedaweekly.jp (consulté le 17 mars 2017)
  9. « ISU GP NHK Trophy 2010 - Men », sur www.isuresults.com (consulté le 18 mars 2017)
  10. « ISU GP Cup of Russia 2010 - Men », sur www.isuresults.com (consulté le 18 mars 2017)
  11. « ISU Four Continents Figure Skating Championships - Men », sur www.isuresults.com (consulté le 18 mars 2017)
  12. a et b « 日本経済新聞 印刷画面 »,‎ (consulté le 18 mars 2017)
  13. Ioana Visan, « Absolute Skating », sur www.absoluteskating.com (consulté le 18 mars 2017)
  14. (en) « Hanyu wins Men's short at Nebelhorn Trophy », Golden Skate,‎ (lire en ligne)
  15. « ISU GP Cup of China 2011 - Men », sur www.isuresults.com (consulté le 18 mars 2017)
  16. « icenetwork.com: News: Hanyu sneaks past Fernandez by a whisker », sur web.icenetwork.com (consulté le 18 mars 2017)
  17. a et b « ISU GP and JGP Final 2011 - Men », sur www.isuresults.com (consulté le 18 mars 2017)
  18. Hanyu breaks sets skating world record at home GP
  19. RM pour Hanyu ! (date: 5 décembre 2013)
  20. (en) « Yuzuru Hanyu of Japan survives two falls to win figure skating gold », CBS News,‎ (lire en ligne)
  21. Hanyu à volonté, sur lequipe.fr, le 28 mars 2014
  22. (en) « Hanyu claims second career gold at worlds with spectacular comeback; Uno grabs silver », The Japan Times Online,‎ (ISSN 0447-5763, lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :