Yuri Landman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yuri (homonymie).
Yuri Landman
Lecture at Output.jpg
Yuri Landman à l'Output Festival 2007
Naissance
Nationalité
Activités
Fabricant de guitares, écrivain, musicologue, théoricien de la musique, guitariste, fabricant d'instruments de musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Yuri Landman (né le 1er février 1973, Zwolle) est un artiste néerlandais touche-à-tout, connu principalement pour son travail en tant que luthier expérimental, professeur de musique et musicologue[1]. Il est également connu pour être créateur de bande dessinées, illustrateur, musicien, concepteur et designer de mobilier d'intérieur. Basé sur une guitare préparée, son premier prototype est construit en 2001 pour améliorer l’approximation des préparations instantanées.

Biographie[modifier | modifier le code]

quatre prototypes

Avec Cees van Appeldoorn Landman formait Zoppo, 1997-2000 et avec Valentijn Holländer il formait Avec-A (Avec Aisance), 2001-2006. Il commence à faire des guitares en 2000, juste après avoir quitté le groupe Zoppo[2]. En 2000 - 2006 Landman crée neuf prototypes. En 2006, Yuri Landman a créé la Moodswinger, une cithare électrique à 12 cordes pour Aaron Hemphill du groupe Liars. La Mooswinger est une cithare électrique à 12 cordes amplifiées et à trois chevalets. En 2008 il a créé la Moodswinger II. Jessie Stein de Miracle Fortress et The Luyas a une Moodswinger II. Il a créé la Moonlander pour Lee Ranaldo de Sonic Youth. La Moonlander est une guitare électrique avec 12 cordes sympathiques supplémentaires. Il a aussi créé une guitare expérimentale pour Jad Fair de Half Japanese. La Springtime est un instrument créé pour Laura-Mary Carter du groupe Blood Red Shoes. Une version alternative, la Springtime II, a été créée pour Lou Barlow de Sebadoh et pour Mauro Pawlowski de dEUS. En 2009 il a fini une variante de la Springtime, la Twister pour John Schmersal d'Enon. La Twister a des manches scallopés comme les guitares de Yngwie Malmsteen.

Depuis 2009 Landman organise des ateliers où les participants construisent eux-mêmes leur propre instrument en environ quatre heures. Yuri fournit le matériel en pièces détachées, et les participants payent pour leur propre matériel. Celui-ci se compose de quatre morceaux de bois taillés et percés, de douze mécaniques pour les cordes, d'un micro, d'un interrupteur on/off, d'une prise jack, de douze cordes, de quelques vis, boulons et écrous, ainsi que de pièces de métal pour les chevalets. L'instrument final est la Home Swinger, une version simplifiée de la Moodswinger, qui a un son semblable à cette dernière. Ces six dernières années il a donné workshops sur les instruments « DIY » en Europe et aux États-Unis lors de festivals de musiques, dans des écoles de musiques, des écoles et espaces d’art, lors de concerts.

Il a écrit l'essai 3rd Bridge Helix et avec Bart Hopkin Nice Noise, un manuel sur les préparations de cordes et les extensions techniques pour guitares. La même année, il crée son groupe Bismuth avec Arnold Van de Velde suivi d’un album Bismuth en 2014. Il collabore aussi avec le musicien/artiste Wessel Westerveld, qui possède une collection d'Intonarumori. Il joue en solo sur des séries d'instruments inventés par ses soins, et faits de bois, cordes, percussion meetalliques, moteurs et autres objets. Il collabore avec la compagnie De Stilte et fait de la musique pour une danse contemporaine. En 2016, il a construit à la demande du Premier Guitar, une guitare pour Thurston Moore[3]. En mars 2017, il a écrit un article critique sur Thierry Baudet et a reçu des menaces de mort après[4]. De temps en temps, il construit instruments pour musiciens amis comme Rhys Chatham, Tomoko Sauvage, Kaki King, Lau Nau/Antti Tolvi, Philippe Petit, Hifiklub, Ex-Easter Island Head et autres. En 2017 il a fait une sculpture sonore pour l'organisation iii à La Haye aux Pays-Bas[5] et a développé un nouvel atelier de construction pour le Lost Ideas Festival de Lee Ranaldo à Menin. À l'invitation de Harman Kardon, Landman a construit un sonomètre à 24 cordes avec J.Views en 2018[6]. En 2018, il a conçu une série de diagrammes avec micro-intervalles[7].

Les organisations MIM (Phoenix), WORM, Muziekgebouw aan 't IJ, Extrapool (Nimègue), De Toonzaal (Bois-le-Duc), Flipside (Eindhoven), Matrix (Louvain), Museum of Transitory Art, (Ljubljana), Radiona (Zagreb), St James Cavalier (Malte), Sonoscopia (Porto), Liebig 12 (Berlin), Maajaam (Otepää, Estonie), conservatoire de Toulon Provence Méditerranée et Université des sciences appliquées de Tampere possèdent des collections d'instruments de Landman pour éducations, recherche et leurs programmes résidences artistiques.

Il enseigne régulièrement dans diverses académies comme TAMK, université Aalto, FH Joanneum (Graz), AvP (Leeuwarden), Académie de musique de Detmold et il a donné des conférences dans RAM, Université de Salford, Université de Nantes, Université de Gand, PXL, Haute École d'art de Zurich, Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne, Université de sciences appliquées d'Amsterdam, Université de Bradford, Conservatoire TPM, Design Academy Eindhoven, Escuela Massana (Barcelone) et autres.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (nl) Je Mag Alles met me Doen (1997, La Bande Dessinée)
  • (nl) Het Verdiende loon (1998, La Bande Dessinée), Price de Bréda 1998
  • (en) Nice Noise, Modifications and Preparations for Guitar - Yuri Landman & Bart Hopkin, 2012 Experimental Musical Instruments, FC, 72p, (ISBN 9780972731362)
  • (en) l'Essai 3rd Bridge Helix

Discographie[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Alles, tot dit, 2013, Stefan Woudstra

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Luthier expérimental[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]