Leeuwarden (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Leeuwarden)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leeuwarden (commune).
Ne doit pas être confondu avec la ville de Lewarde.
Leeuwarden
Blason de Leeuwarden
Héraldique
Drapeau de Leeuwarden
Drapeau
Image illustrative de l'article Leeuwarden (ville)
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Commune Leeuwarden
Province Frise
Code postal 8900-9089
Démographie
Gentilé Leeuwardois(e)
Leuvardois(e)
Population 107 959 hab. (mai 2016[1])
Densité 1 284 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 12′ 00″ nord, 5° 47′ 00″ est
Superficie 8 411 ha = 84,11 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Leeuwarden (ville)

Géolocalisation sur la carte : Frise

Voir sur la carte administrative de la zone Frise
City locator 14.svg
Leeuwarden

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Leeuwarden

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Leeuwarden
Liens
Site web www.leeuwarden.nl

Leeuwarden (en français, Leuvarde et en frison, Ljouwert ou Liwwadden) est une ville du nord des Pays-Bas, chef-lieu de la commune du même nom et capitale de la province néerlandaise de Frise. En 2013, la municipalité comptait 95 949 habitants[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un port modeste existe probablement à la fin de l'époque mérovingienne[3]. Ainsi, comme le toponyme actuel Leeuwarden, mot au pluriel à l'origine, l'indiquerait, au moins trois "levées de terre fortifiées en postes de garde (warde)" pour se protéger de la piraterie ou d'éventuelles visites inopinées et indésirables, protégeaient en particulier une vaste grange dépendante de la puissante abbaye de Corbie. Un ensemble de bâtiments monastiques, autrefois à l'emplacement actuel d'Oldehove, Niejhove et Hoek, aurait existé, le premier était destiné à conserver diverses victuailles ou autres ravitaillements, denrées ou produits potentiellement exportables ou à défaut importables, il s'appelait en prenant les mots d'ancien français "cort des vitailles"[4].

Le site de la ville actuelle était déjà habité avant l'an 1000. Jusqu'à l'ensablement du Middelzee au XIIIe siècle, la ville était un port commercial dont les bateaux allaient jusqu'en Russie. Leeuwarden a obtenu le statut de ville en 1435.

La tour d'Oldehove est une ancienne tour accolée tardivement à l'église saint Vitus. Cette tour gothique flamboyante érigée de 1529 à 1532-33 montra des signes d'instabilité et sa construction entreprise pourtant en un temps de prospérité est abandonnée, faute de solution de redressement. Sa présence condamne probablement le lieu de culte associé à la fin du siècle. Ce lieu emblématique, comme la ville et sa commune, est marqué par le folklore frison, notamment des chants d'éleveurs du plat pays dont une trentaine de ritournelles, conservés avec de multiples objets au musée de Leuwarden.

Vers 1650, Leeuwarden se rangeait avec ses 16 000 habitants parmi les dix villes les plus importantes des Provinces-Unies.

Époque actuelle[modifier | modifier le code]

Leeuwarden est le point de départ et d'arrivée de la Elfstedentocht (Tour des onze villes), des décennies avant que cela devienne la fameuse course de patinage de longue distance. À l'heure actuelle, Leeuwarden, chef-lieu de la province de Frise, n'a qu'une signification régionale. Pourtant, elle a été choisie Capitale européenne de la culture 2018. Elle abrite également sur son territoire une base aérienne de l'armée néerlandaise.

Monuments[modifier | modifier le code]

  • La Chancellerie (Kanselarij) ;
  • De Waag, le vieux centre commercial ;
  • De Oldehove, une tour penchée ;
  • L'Église Saint-Boniface (Sint Bonifatiuskerk), l'un des plus importants édifices néogothiques des Pays-Bas.

Leeuwarden possède un théâtre (De Harmonie) et divers musées, parmi lesquels : le musée frison (Het Fries Museum), le musée de la nature de Frise (Natuurmuseum Fryslân) et le musée littéraire frison (Frysk Letterkundich Museum). La ville possède le plus grand marché aux bestiaux des Pays-Bas et, le jour de l'Ascension, le plus grand marché de fleurs du pays. Leeuwarden est depuis 2002 le théâtre du Domino Day, événement annuel au cours duquel on tente à chaque fois de battre le record mondial du tombé de dominos. La ville l'avait déjà organisé en 1998.


Transports[modifier | modifier le code]

Leeuwarden possède trois gares ferroviaires. En plus de la gare centrale de Leeuwarden, il y a également les petites gares d'Achter de Hoven et de Leeuwarden Camminghaburen sur la ligne vers Groningue. Autrefois, il y eut également la gare de Leeuwarden Halte sur l'ancienne ligne de chemin de fer vers Dokkum et Anjum.

Personnalités nées à Leeuwarden[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références et liens externes[modifier | modifier le code]

  1. http://statline.cbs.nl/Statweb/publication/?DM=SLNL&PA=37230NED&D1=17-18,20&D2=57-60,63-65,67-71,73,75-77,81-82,84-86,88-91,93-97,100-594&D3=l&LA=EN&HDR=T&STB=G1,G2&VW=T
  2. (nl) Leeuwarden en chiffres
  3. Sa fondation est certainement antérieure et frisonne, voire antique.
  4. La racine latine cortis, soit "cours (de domaine)" s'est transformé en hof ou hove, le qualificatif prépositionné, du latin médiéval victualia ou victualis s'est simplifié en vitus ou vit. D'où le choix de saint Vit ou Vitus pour qualifier la première église construite au XIIe siècle sur le site d'Olderhove, considéré autrefois comme le point de départ de l'entité villageoise en croissance, puis bourgeoise et urbaine. Les autres levées mentionnées sont Niejhove et Hoek d'après ce modèle des terps, le mot terp signifiant monticule ou levée en néerlandais. Pour ces dernières, les fonctions respectives de dortoir (habitat de veille ou de nuitée) et de lieu technique de travail portuaire (halage, portage) peuvent être retenues.