Your Favorite Enemies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Your Favorite Enemies
Description de cette image, également commentée ci-après

Your Favorite Enemies. De gauche à droite : Sef, Miss Isabel, Alex Foster, Ben Lemelin,Charles Moose Allicy et Jeff Beaulieu.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Rock alternatif
Années actives Depuis 2006
Labels Hopeful Tragedy Records
Influences The Clash, The Ramones, The Cure, Noir Désir, Nick Cave and the Bad Seeds
Site officiel www.yourfavoriteenemies.com
Composition du groupe
Membres Sef
Miss Isabel
Alex Foster
Ben Lemelin
Charles « Moose » Allicy
Jeff Beaulieu

Your Favorite Enemies est un groupe de rock alternatif canadien, originaire de Varennes, au Québec. Il est formé en 2006 par Alex Foster (voix), Jeff Beaulieu (guitare), Sef (guitare), Ben Lemelin (basse), Miss Isabel (claviers et voix) et Charles « Moose » Allicie (batterie). Le groupe est maintenant basé à Drummondville dans une ancienne église catholique transformée en studio[1]. Les membres du groupe sont restés les mêmes depuis la fondation. Le groupe a pour influence des groupes tels que The Clash, The Ramones, The Cure, Noir Désir, ainsi que Nick Cave and the Bad Seeds. Leur son oscille entre rock alternatif, shoegazing, new prog et noise.

En 2008, le magazine Billboard nomme Your Favorite Enemies l'un des cinq groupes canadiens à ne pas perdre de vue pendant l'année[2]. Depuis sa fondation, le groupe effectue des tournées en Europe (Angleterre, Écosse, France, Allemagne), au Japon, en Australie, en Chine, à Taïwan, au Canada et aux États-Unis. Fidèles à leur esprit DIY, ils font tout par eux-mêmes, de l'enregistrement aux tournées. C'est d'ailleurs pourquoi les membres du groupe font du porte-à-porte pour écouler les nombreux CD qui ne se vendent pas en magasin[3].

Le 20 mai 2014, le groupe lance la version canadienne de leur album Between Illness and Migration. L'album atteint la deuxième place des meilleures ventes sur iTunes la journée du lancement, entre Coldplay et The Black Keys. Dans la première semaine suivant sa sortie, l'album est au #6 des meilleures ventes canadiennes, accordant ainsi au groupe le titre de « meilleur vendeur de la semaine » chez HMV et Archambault. Avec des textures sonores de guitare vaste, la production au fini complexe mis de pair avec des paroles au penchant socio-politique, cet album est considéré comme la création la plus prometteuse du groupe jusqu'à maintenant[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts (2006–2007)[modifier | modifier le code]

Fondée à Montréal en 2006 par Alex Foster (voix), Jeff Beaulieu (guitare), Sef (guitare), Ben Lemelin (basse), Miss Isabel (claviers) et Charles « Moose » Allicie (batterie), Your Favorite Enemies est une formation rock, aux accents et aux teintes de noise, psyché, prog, shoegazing et art punk.

Établi dès sa création sur des valeurs communautaires et humanistes, le sextuor est farouchement déterminé à gérer chacun des aspects de sa carrière selon son éthique DIY (Do It Yourself) et à suivre l'authentique nature de son instinct et ce peu importe la nature structurelle et hiérarchique du milieu dans lequel il évolue. Influencé tant musicalement que professionnellement par des groupes tels que Sonic Youth, Fugazi, The Cure, Pixies, My Bloody Valentine, et Mars Volta, qui ont ouvert la voie à bien d'autres groupes avant eux, Your Favorite Enemies se distingue rapidement de ses pairs en offrant une approche sonique unique constituée d'un amalgame jumelant dissonances et guitares fuzz à une solide section rythmique portée par la passionnée et mélodique signature de la guitare basse, tout en offrant une écriture lyrique juxtaposant poésie introspective, symbolisme et imagerie. 

Cette unicité attire rapidement des fanatiques des quatre coins du monde, qui créent street teams, communautés et nombreux fan-clubs maisons. Ce support s'avère déterminant pour la suite de l'extraordinaire histoire du groupe, considérant que les fans s'avéreront la pierre angulaire des nombreux projets qui viendront pour le groupe. Fidèles à leurs profondes valeurs DIY, les membres du groupe décident de poser les fondations de leur propre compagnie de disques, Hopeful Tragedy Records, en avril 2007, afin d'offrir aux fans, qui le demandaient depuis plusieurs mois, la possibilité de faire l'acquisition de leur premier EP, entièrement réalisé et auto-produit, And If I Was to Die In The Morning... Would I Still Be Sleeping with You. L'EP, mis en vente en juin de la même année, sera vendu à plus de 30 000 copies dans les premiers mois suivant sa sortie. Le succès de l'EP s'avérant incontestable, le groupe se voit invité à effectuer une première tournée en tant que tête d'affiche à travers l'Europe. Ils jouent dans des villes telles que Londres, Paris, Berlin et Cologne.

Love Is a Promise Whispering Goodbye (2008–2012)[modifier | modifier le code]

Your Favorite Enemies, en tournée japonaise, en 2008.

L'année 2008 s'enchaîne dans un rythme tout aussi effréné, alors que le groupe est mentionné comme « l'un des 5 groupes canadiens pavant sa propre voie vers une gloire internationale » par le magazine Billboard[2]. Le 1er juin 2008, le groupe sort leur second album, Love Is A Promise Whispering Goodbye, qui s'est vendu à plus de 60 000 copies. La même année, le groupe effectue sa première tournée au Japon au côté de Simple Plan, jouant à Tokyo, Osaka et Nagoya. La tournée attire l'attention du compositeur de jeu-vidéo Takeharu Ishimoto, qui a voulu travailler avec le groupe pour arranger, écrire les paroles et jouer trois chansons sur la bande-son de Dissidia: Final Fantasy, incluant la chanson thème. La bande-son du jeu atteint le top 50 des meilleures ventes sur iTunes au Japon. C'est aussi cette même année que le groupe lance la division multimédia du label Hopeful Tragedy Records, la YFE-TV channel, leur permettant de diffuser et publier une large variété de contenus.

Your Favorite Enemies fait l'acquisition en 2009 d'une ancienne église catholique à Drummondville qu'ils transforment en studio d'enregistrement professionnel, et où ils aménagent les installations nécessaires à la diffusion web, un plateau TV, les bureaux de leur label, ainsi que de l'organisation à but non lucratif de promotion des droits de la personne et d'aide aux enfants à travers la musique y sont installés[1]. Les membres du groupe ont saisi cette opportunité pour prendre un temps à part loin des projecteurs, et l'opportunité d'établir les infrastructures nécessaires pour la suite de leurs projets.

Your Favorite Enemies, en tournée japonaise, en 2008.

À la fin de 2010, Your Favorite Enemies lance sa propre émission sur le web, appelée Bla Bla Bla: The Live Show[5], et le premier épisode est diffusé en ligne le 10 décembre 2010. L'émission a pour but de donner les nouvelles du groupe, de parler de leur vie quotidienne, des sorties à venir et des tournées, et la sortie de nouveaux items de merch. Dès la 4e édition, le 26 juin 2010, l'émission est diffusée en direct en anglais et en français le même jour, à quelques heures d'intervalle[6]. Les rediffusions de chaque édition sont disponibles une semaine après la diffusion en direct et sont aussi disponibles avec les sous-titres en japonais.

En avril et mai 2011, Your Favorite Enemies met le cap sur la Chine avec la tournée Rising Youth of the Dragon Land, participant ainsi aux festivals MIDI et ZEBRA et jouant dans les salles de différentes villes. Reconnu pour leur support actif à des organisations telles que (RED), engagée dans la lutte contre le sida, et pour être porte-parole depuis de nombreuses années pour Amnesty International, le groupe est nommé « le groupe le plus controversé à s'être produit en Chine[7]. » Il parait aussi comme « l'artiste de la semaine » dans le magazine Billboard, et reçoit une couverture médiatique multiple de façon locale (The Beijinger[8], china.org.cn[9],[10],[11], This Town Touring[12], CNNGO[13], Shanghai Daily[14], Shanghai Global Times[15], GoChengdoo[16]), et internationale (Billboard, Orange, La Presse).

Le 28 juin 2011, le groupe sort une version remasterisée et deluxe de leur album Love Is a Promise Whispering Goodbye, avec des chansons inédites, des versions live et des vidéos exclusives, accompagnées d'une série de 10 entrevues vidéos[17] répondant aux questions des fans à propos de l'album, son contexte, son contenu, et sa signification.  

Vague souvenir (2012–2013)[modifier | modifier le code]

En début 2012, Your Favorite Enemies commence la production d'un projet acoustique appelé Vague souvenir. Le premier single tiré de l'album, Turn the Dirt Over - une reprise de l'artiste américain Sea Wolf enregistrée lors d'une prestation live du groupe captée sur le plateau du Bla Bla Bla: The Live Show - est offert en téléchargement gratuit. Lancé le 31 juillet, l'album contient 14 chansons exclusives qui incluent de la poésie, du spoken words, des chansons datant des débuts du groupe et des reprises d'artistes ayant inspiré le groupe. L'album reçoit le meilleur accueil de tous les albums de Your Favorite Enemies jusqu'à présent, et est expliqué en détail dans une série spéciale de blogs appelée From a Spark to a Song. L'album est complètement auto-produit, et est enregistré dans l'église que le groupe a acquis en 2009.

Cet album donne naissance à Sacred Kind of Whispers, sorti uniquement en vinyle et qui contient quatre chansons originales du groupe, trois d'entre elles présentes sur Vague souvenir et cinq poèmes en spoken words en français, un d'entre eux qui exclusif sur le vinyle. Le vinyle est sorti le 7 juin 2013.

Between Illness and Migration (2013–2015)[modifier | modifier le code]

Your Favorite Enemies en concert en 2013.

Your Favorite Enemies finit l'enregistrement de l'album Between Illness and Migration début janvier 2013. Mixé au Fluxivity Studio à New York City par John Agnello (Sonic Youth, The Kills, Dinosaur Jr., Kurt Vile, Turbonegro, Bob Dylan), ce dernier dit de l'album qu'il contient “une dynamique enragée et des sons mélos, incluant beaucoup de guitares fracassantes et différentes couches, avec quelques chansons semblables à des voyages épiques. Du prog rock, noisy rock & un peu de son emo des premières heures, l'album rappelle Sonic Youth, Mars Volta et Smashing Pumpkins”[18]. Fidèle à son ethos DIY, le groupe décide de sortir l'album à différentes dates et dans différents marchés, avec des titres et une pochette uniques pour chaque sortie. Ainsi, Between Illness And Migration est d'abord sorti au Japon le 20 mars 2013 sur le label King Records. Depuis longtemps attendu par les fans, l'album est très bien reçu au Japon et figure parmi les artistes vedettes pendant plusieurs semaines à Tower Records.

Le 8 juillet 2013, Your Favorite Enemies sort l'EP Youthful Dreams of an Old Empire exclusivement au Royaume-Uni. L'EP de trois chansons, un préquel à la sortie de l'album Between Illness and Migration, est bien reçu par les critiques dans tout le pays. AltSounds dit du EP qu'il “met en valeur le mélange d'alternatif, de shoegaze, de new prog et le noisy rock troublant, rappelant par moment The Raveonettes et Crocodiles et influencé dans ses paroles par des groupes tels que The Clash, The Ramones, et The Cure entre autres”[19]. With Guitars dit du premier album qu'il est quasiment impossible de sortir une chanson du lot[20], alors que Louder than War compare Your Favorite Enemies à Nickelback, mais « à des années-lumière meilleur[21]. » Le groupe reçoit aussi des critiques positives de la part de Sound Revolution[22].

Your Favorite Enemies en 2010. De gauche à droite : Alex Foster, Sef, Ben Lemelin, Jeff Beaulieu, Charles « Moose » Allicy, et Miss Isabel.

Le 6 septembre 2013, le groupe sort la version australienne de l'album Between Illness and Migration. Il reçoit 4 des 5 étoiles attribuées par The Sydney Morning Herald, déclarant que Your Favorite Enemies est « assez expérimenté et talentueux pour faire de la musique qui bouge et te tient captivé. Ce groupe, avec le démagogue Alex Foster à la barre, aime embarquer son public dans le voyage. L'œuvre positive, énergique et océanique, avec toutes ses guitares et tambour battant, avec aussi l'inquisition de Foster, à la voix profonde et chantant une poésie émouvante, montre des musiciens conservant leur forme tout en se tenant toujours au bord du précipice[23]. » Pour supporter la sortie de la version australienne de Between Illness And Migration, Your Favorite Enemies part pour la toute première tournée australienne du groupe le 7 septembre 2013 et figure à l'affiche du Brisbane's Big Sound Festival. Intitulée More than Noise and Make-Believes, la tournée s'étend de l'Australie au Japon, première apparition du groupe dans ce pays depuis la sortie de l'album plus tôt cette année. En octobre, le groupe est invité à Londres par le magazine Kerrang! pour une séance-photo et deux concerts privés, à la suite de quoi le groupe est nommé « le secret le mieux gardé du Canada »[24]. Le single I Just Want You to Know est aussi annoncé comme une des « chansons dans le top 5 à vous flatter les oreilles. »

L'année 2014 débute avec une longue tournée pour Your Favorite Enemies. Après avoir joué au MIDEM à Cannes en France, le groupe embarque pour une tournée appelée From Upper Room to Higher Sky, qui les emmène partout en Angleterre et en Écosse à deux reprises, jouant dans des salles telles que King Tuts, The Barfly, The Thekla et The Esquires.

L'EP exclusif pour la France, Entre marées et autres ressacs, sort le 22 avril 2014. Avec une pochette unique, l'EP contient cinq chansons et est disponible sur la boutique en ligne du groupe en quantité limitée. Tout part en moins de 2 semaines. Toujours disponible en version digitale, Entre Marées Et Autres Ressacs reçoit plusieurs chroniques élogieuses de la part de différents webzines français tels que Muzzart[25], Metalland[26] et Obskure Mag[27].

Le 20 avril 2014, un mois avant sa sortie officielle au Canada, l'album Between Illness and Migration est disponible en pré-vente sur iTunes, incluant une chanson bonus et une entrevue vidéo du groupe. L'album atteint la deuxième place du top iTunes le jour de sa sortie, le 20 mai, se situant entre Coldplay et The Black Keys. La première semaine de sa sortie, l'album est aussi sixième des artistes les mieux vendus au Canada, ce qui donne au groupe le titre d'“artiste le mieux vendu de la semaine” au HMV et à Archambault. Avec les textures élaborées de la guitare et une production complexe art-rock, ainsi qu'une inclinaison lyrique socio-politique, cet album est considéré comme le plus réussi jamais offert par le groupe[4]. La sortie de l'album et sa position dans les charts canadiens recueillent une pléiade d'articles dans les journaux tels que Le Journal de Montréal[28], La Presse[29], L'Express de Drummondville[30],[31],[32]. Le groupe apparaît dans des émissions TV variées pour parler de l'album fraîchement sorti, notamment sur CTV Ottawa Morning Live[33], MusiquePlus[34], et Radio-Canada[35].

La chanson I Just Want You to Know, premier single canadien de Between Illness and Migration, commence à passer en rotation sur la radio montréalaise CHOM-FM en avril, et est choisie par Jason Rockman de Slaves on Dope's comme Big Shiny New Song of the Week le 21 avril[36]. La chanson est rapidement ajoutée à la rotation de la station de radio, jouant au minimum une fois par jour. Le groupe est aussi accueilli dans les studios de la station pour une performance live et une entrevue avec The Rockman[37]. Le vidéoclip officiel pour la chanson est aussi ajouté à la rotation de MuchMusic et MusiquePlus.

Dernières activités (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Between Illness and Migration est aussi chroniqué par Kerrang! et reçoit 4K sur 5, déclarant qu'avec « le savant mélange des paroles poétiques et la puissance des mélodies, Between Illness and Migration nous emmène dans un voyage hypnotisant qui raconte l'histoire d'un groupe qui est un ardent défenseur des valeurs communautaires[38]. » L'album est nommé aux Prix Juno 2015 dans la catégorie « album rock de l'année », aux côtés de Sam Roberts Band, Arkells, The Glorious Sons, et Big Wreck.

Le , Your Favorite Enemies sort Tokyo Sessions, une nouvelle interprétation des précédentes versions de l'album Between Illness and Migration. L'édition deluxe inclut une version réinterprétée des 12 chansons figurant sur la version originale, ainsi que les versions radio des singles 123 (One Step Away), A View from Within, I Just Want You to Know, et Where Did We Lose Each Other en chansons bonus. L'album arrive dès ses débuts en sixième position des ventes Soundscan au Canada. Il fait aussi un énorme splash sur iTunes, où l'album atteint le top 5 dans les quatre catégories, #4 dans la catégorie « Tous les genres », #2 dans la catégorie « Rock », #3 dans la catégorie « Alternative », et #2 parmi tous les artistes canadiens.

Bla Bla Bla: The Live Show et autres médias[modifier | modifier le code]

Le , Your Favorite Enemies lance sa propre émission sur le web, le Bla Bla Bla: The Live Show. Diffusée en direct sur internet pour une durée d'environ deux heures et plus, l'émission revient sur la vie quotidienne du groupe, permettant aux spectateurs d'avoir toutes les nouvelles officielles du groupe, de découvrir leur vie au quotidien, d'en savoir plus sur les prochaines sorties à venir, les nouveaux projets et les tournées, ainsi que de regarder des mini-concerts en direct depuis le plateau de l'émission et de présenter le groupe à travers beaucoup de vidéos et photos exclusives. Lors du 4e épisode, le 6 juin 2011, l'émission est proposée en anglais et en français et les rediffusions sont traduites en japonais.

Avant que le Bla Bla Bla: The Live Show n'existe, Your Favorite Enemies offrait aussi un podcast hebdomadaire gratuit sur le web, du au 18 avril 2010. Appelé YFE-TV[39], c'était un aperçu de Your Favorite Enemies à travers un portrait des six artistes constituant YFE, et incluant des scènes dans les coulisses, des extraits de concert, des sessions studio, des entrevues, et couvrait leur travail en tant que défenseurs actifs pour les droits humains. Beaucoup d'autres épisodes & extras peuvent être trouvés sur la chaîne YouTube du groupe, YFE Network.

Droits humains[modifier | modifier le code]

Your Favorite Enemies soutient : Amnesty International, (RED), Rock N' Rights, War Child.

Ancien travailleur social, Alex Foster s'est impliqué comme porte-parole officiel pour Amnesty International pendant plus d'une décennie[40]. Il a fait des conférences au Canada et a animé le congrès annuel pour la jeunesse d'Amnesty International à plusieurs reprises, il a aussi écrit une chanson pour la libération de Fred M'membe[40]. Le groupe a participé au 30e anniversaire d'Amnesty International (2007), au 35e anniversaire de Give Peace A Chance, à Imagine (2004), à la Marche des femmes vers l'an 2000, et a joué lors du concert pour le 51e anniversaire de la Charte des droits et libertés de la personne. En 2010, pour la journée de la Déclaration universelle des droits de l'homme, le groupe a réalisé une vidéo[41] avec un message fort et engagé[42], soulignant dans le même temps les efforts d'Amnesty International pour la campagne “Write for Rights” à travers l'art[43]. Ils ont fait la même chose en 2011 avec une vidéo différente portant le même message[44].

Le groupe a aussi fait une entrevue exclusive à propos des droits humains avec le groupe américain Anti-Flag[45] pendant le Vans Warped Tour (2007).

Sponsors[modifier | modifier le code]

Your Favorite Enemies est sponsorisé par Duesenberg, D'Addario, Eden Electronics, Homebrew Effects, Mack Amps, Mapex, Orange Music Electronic Company, Remo, S. Walker Electric Guitars, Sabian, Sennheiser Soul Power Instruments, Taylor Guitars, TC Electronic, Tech 21, Vater Percussion, VOX.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2015 Album rock de l'année pour Between Illness and Migration Prix Juno Nomination

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Love Is a Promise Whispering Goodbye (17 juin)
  • 2011 : Love Is a Promise Whispering Goodbye (deluxe et remasterisé) (28 juin)
  • 2012 : Vague Souvenir (31 juillet)
  • 2013 : Between Illness and Migration (édition japonaise) (20 mars)
  • 2013 : Between Illness and Migration (édition australienne) (6 septembre)
  • 2014 : Between Illness and Migration (édition canadienne) (20 mai)
  • 2014 : Between Illness and Migration (édition européenne) (3 novembre)

EP[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2011 : The Uplifting Sound of an Epiphanic Awakening (19 novembre)
  • 2012 : Running Through The Rain of Estrangement... Catching Pure Drops of Diamond Bliss (21 janvier)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b L'express, « L'église et le presbytère Saint-Simon bientôt vendus à Your Favorite Enemies », http://www.journalexpress.ca/Communaute/2009-06-25/article-1252722/Leglise-et-le-presbytere-Saint-Simon-bientot-vendus-a-Your-Favorite-Enemies/1,‎ (lire en ligne)
  2. a et b « Online Exclusive: Five Canadian Acts Burning Their Way To International Stardom », Billboard.biz (consulté le 20 octobre 2011)
  3. Zone Arts - ICI.Radio-Canada.ca, « Le groupe drummondvillois Your Favorite Enemies veut se faire connaître chez lui », sur Radio-Canada.ca (consulté le 6 août 2016)
  4. a et b « BETWEEN ILLNESS AND MIGRATION », sur Canadian Beats, Canadian Beats
  5. « Bla Bla Bla: The Live Show », sur Bla Bla Bla: The Live Show, Your Favorite Enemies
  6. « Bla Bla Bla: The Live Show », sur Bla Bla Bla: The Live Show, Your Favorite Enemies.
  7. « Chengdu Zebra Festival 2011 », sur Go Chengdoo, Go Chengdoo.
  8. « Listening to Your Favorite Enemies | the Beijinger Blog | Interview | May 18, 2011 », thebeijinger.com (consulté le 20 octobre 2011)
  9. « Your Favorite Enemies: Beautiful chaos », Global Times, (consulté le 17 janvier 2014)
  10. « Shanghai247 », Shanghai247 (consulté le 4 février 2014)
  11. http://www.shanghai247.net/music/features/your-favorite-enemies-interview
  12. « Your Favorite Enemies Tour » (consulté le 17 janvier 2014)
  13. Dan Shapiro, « Shanghai MIDI 2011: The fever finally hits they city », CNNGo.com, (consulté le 20 octobre 2011)
  14. « Have a blast and love the bears – Shanghai Daily | 上澡旼押 – English Window to China New », Shanghai Daily (consulté le 20 octobre 2011)
  15. « There will be mud! – GlobalTimes », Shanghai.globaltimes.cn, (consulté le 20 octobre 2011)
  16. « Chengdu Zebra Festival 2011: Edison Chen celebrates comeback, plus all the headliners – GoChengdoo: Chengdu & Sichuan living, business, travel », GoChengdoo (consulté le 20 octobre 2011)
  17. « Reissues », sur yourfavoriteenemies.com.
  18. « John Agnello about Between Illness And Migration », sur YouTube, YFE Network
  19. « Your Favorite Enemies announce debut EP », sur AltSound, AltSound
  20. « YOUR FAVORITE ENEMIES ‘Youthful Dreams of an Old Empire' EP (Released: 8th July 2013 on Hopeful Tragedy Records) », sur With Guitars, With Guitars
  21. « New Artist Of The Day: Your Favorite Enemies », sur Louder Than War, Louder Than War
  22. « Your Favorite Enemies are releasing a new EP », sur SoundRevUK, Sound revolution.
  23. « YOUR FAVORITE ENEMIES Between Illness and Migration (Hopeful Tragedy) 4 stars », sur Sydney Morning Herald / Entertainment, Sydney Morning Herald
  24. « These Noise-Rockers Are Canada's Best-Kept Secret », sur Your Favorite Enemies, Kerrang!
  25. « Your Favorite Enemies - Entre Marées Et Autres Ressacs », sur Muzzart, Muzzart
  26. « Your Favorite Enemies - Entre Marées Et Autres Ressacs », sur Metalland, Metalland
  27. « Your Favorite Enemies – Entre Marées et autres Ressacs (EP) », sur Obskure Mag, Obskure Mag
  28. « Rencontre en coulisses avec Your Favorite Enemies », Le Journal de Montreal,‎ (lire en ligne)
  29. « Your Favorite Enemies », La Presse,‎ (lire en ligne)
  30. « Généreux, terre à terre et populaires », L'Express de Drummondville, vol. 9, no 12,‎ (lire en ligne)
  31. « L'âme de l'église voyage », L'Express de Drummondville, vol. 9, no 12,‎ , p. 16–17 (lire en ligne)
  32. « Un nouvel album qui se rendra loin », L'express de Drummondville, vol. 9, no 12,‎ , p. 18 (lire en ligne)
  33. « Your Favorite Enemies on CTV Ottawa Morning Live », sur CTV News, CTV News
  34. « Your Favorite Enemies, entrevue, 6 juin 2014 », sur Musique Plus, Musique Plus
  35. « Le groupe drummondvillois Your Favorite Enemies veut se faire connaître chez lui », sur Radio-Canada, Radio-Canada
  36. « Rockman's New Big Shiny Song of the Week », sur CHOM-FM, CHOM-FM
  37. « *WATCH* Your Favorite Enemies Live @CHOM! », sur CHOM-FM, CHOM-FM
  38. « Canadian Rockers Bring The Fuzzy, Fuzzed-Up Fuzz », Kerrang!, no 1519,‎ , p. 58
  39. « iTunes - Podcasts - YFE TV CHANNEL by Your Favorite Enemies », Itunes.apple.com (consulté le 4 février 2014).
  40. a et b « Alexandre Foster / Your Favorite Enemies », sur Amnistie Internationale Canada
  41. « Expose Yourself! », youtube.com
  42. « Montreal Rock Band Your Favorite Enemies Produces A Powerful Video For Human Rights Day », Mi2N.com, (consulté le 20 octobre 2011)
  43. « Art for Amnesty », Facebook (consulté le 20 octobre 2011)
  44. « Expose Yourself: Silence is Murder », sur Youtube, YFE Network
  45. « An Interview of Pat Thetic by Jeff of Rock N Rights(Part1) », YouTube (consulté le 20 octobre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]