Yoko Tani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yoko Tani
Nom de naissance Yoko Itani
Naissance
Paris 16e (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Décès (à 70 ans)
Paris 16e (France)
Profession Actrice
Films notables Le vent ne sait pas lire
Les Dents du diable
Ma geisha
Séries notables L'Homme à la valise

Yoko Tani (Yoko Itani) est une actrice française d'origine japonaise, née le à Paris 16e[1] et morte à Paris 16e le (à 70 ans).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de l'ambassadeur du Japon en France, elle mène dès après la guerre une carrière cinématographique en France, notamment autour de la "bande de Marcel Carné" - "son second papa". C'est dans son entourage qu'elle épouse le comédien Roland Lesaffre.

Puis son merveilleux physique, son humour et sa plastique parfaite lui attirent des propositions internationales à la fin des années 50. Elle part tourner successivement en Angleterre, aux États-Unis, en Allemagne, en Italie et deux fois au Japon. Ces productions étrangères lui offrent ses rôles les plus importants, notamment auprès de Dirk Bogarde dans le film britannique de Ralph Thomas Le vent ne sait pas lire (1958), et surtout dans le grand succès que fut Les Dents du diable de Nicholas Ray, où elle est la femme Inuit d'Anthony Quinn (1960).

Elle tient également le rôle de la geisha qui enseigne son art à Shirley MacLaine dans Ma Geisha de Jack Cardiff (1962). Shirley MacLaine fait appel à elle pour jouer dans deux épisodes de la série télévisée Shirley's World (1971).

Elle aurait inspiré à Roger Leloup le personnage de l'aventurière Yoko Tsuno.

Fantasque, franche, sans tabou, elle est en soi un personnage romanesque, une grande séductrice qui mène sa vie comme elle l'entend.

Devenue la compagne d'Henri Laforest, principal actionnaire de Bic, elle s'attache à sa région bretonne, Les Côtes d'Armor.

Le couple participe notamment financièrement à la restauration de l'Abbaye de Beauport, monument historique classé en cours de déshérence, situé à Paimpol. Avec le Conservatoire du littoral, nouveau propriétaire des lieux, un programme ambitieux peut être monté dès 1993.

Décédée d'un cancer[1], elle est inhumée à Binic, non loin de sa résidence de vacances sur la Pointe de Guilben (Paimpol).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]