Veillées d'armes : histoire du journalisme en temps de guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Veillées d'armes : histoire du journalisme en temps de guerre
Description de cette image, également commentée ci-après
Le siège de Sarajevo est au cœur du film.

Réalisation Marcel Ophuls
Scénario Marcel Ophuls
Sociétés de production Little Bear
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Documentaire
Durée 230
Sortie 1994

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Veillées d'armes : histoire du journalisme en temps de guerre est un documentaire français réalisé par Marcel Ophuls, sorti en 1994.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le réalisateur et son équipe partent à Sarajevo, en plein siège de la ville. Au travers d'images d'archives et d'entretiens avec des personnalités de l'époque, le film s'interroge sur les rapports entre le journalisme et la guerre.

« « La première victime en temps de guerre, c'est la vérité… » C'est cette phrase en exergue du livre de Phillip Knightley (en) The First Casualty, qui m'a donné l'envie de faire un film sur les reporters… »

— Marcel Ophuls

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source principale : Internet Movie Database

Distribution[modifier | modifier le code]

De nombreuses personnalités de la politique et des médias sont montrées ou interviewées, dont : Paul Amar,Hervé Chabalier, Patrick Chauvel, Michèle Cotta, Gérard de Villiers, Romain Goupil, Patrick Poivre d'Arvor, Alain Finkielkraut, Bernard Kouchner, Bernard-Henri Lévy, Philippe Noiret, Christine Ockrent et Simone Veil.

Références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Michel Frodon, « Veillées d'armes de Marcel Ophuls, juste un regard », sur lemonde.fr, Le Monde,