Université Strasbourg III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir URS.
Université Strasbourg III
Strasbourg3.RobertSchuman logo.PNG
Histoire et statut
Fondation
Dissolution
Type
Université historique
Régime linguistique
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de Strasbourg
voir sur la carte de Strasbourg
Red pog.svg
Divers
Site web

L’université Robert Schuman (nom officiel : Strasbourg-III), résulte du découpage de l’Université de Strasbourg en trois entités entre 1970 et 2009. Elle a fusionné avec les deux autres universités strasbourgeoises, l'université Louis-Pasteur et l'université Marc Bloch pour former l'université de Strasbourg, le .

Au , elle comptait environ 10 000 étudiants, parmi lesquels environ 2 100 étudiants étrangers. L’université s’intéresse à l’enseignement et à la recherche dans des domaines tels le droit, les sciences politiques et les relations internationales.

L’université intégrait aussi l’Institut universitaire de technologie Robert-Schuman.

Histoire[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Présidents de l'université[modifier | modifier le code]

Composantes[modifier | modifier le code]

Structure[modifier | modifier le code]

Unités de formation et de recherche[modifier | modifier le code]

Le pôle européen de gestion et d'économie, avenue de la Forêt-Noire

Écoles et instituts[modifier | modifier le code]

Enseignement et recherche[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Recherche[modifier | modifier le code]

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la population universitaire

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
8 478[2]8 380[3]8 720[4]9 079[5]9 144[6]9 500[7]9 948[8]10 077[9]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Décret n° 2008-787 du 18 août 2008 portant création de l'université de Strasbourg
  2. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2001, Imprimerie nationale, p. 161, (ISBN 2-11-092136-6), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  3. Jean-Richard Cytemann, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2002, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-092152-8), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  4. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2003, Imprimerie nationale, p. 155, (ISBN 2-11-093455-7), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  5. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2004, Imprimerie nationale, p. 159, (ISBN 2-11-094345-9), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  6. Claudine Peretti, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2005, Imprimerie nationale, p. 175, (ISBN 2-11-095390 X), consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  7. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2006, Imprimerie nationale, p. 179, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  8. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2007, Imprimerie nationale, p. 181, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010
  9. Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, édition 2008, Imprimerie nationale, p. 173, consulté sur www.education.gouv.fr le 10 août 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]