Affoussiata Bamba-Lamine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Affoussiata Bamba-Lamine
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Ministre
depuis le
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (46 ans)
AbidjanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Affoussiata Bamba-Lamine est une femme politique Ivoirienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le 23 juin 1970 à Abidjan, Affoussiata Bamba-Lamine ou Me Affoussy Bamba (Non son nom à l’Etat Civil) est une femme politique Ivoirienne. Ministre de la communication de la république de Côte d'Ivoire du 21 décembre 2012 au 11 janvier 2017, Affoussiata Bamba-Lamine a commencé sa carrière politique et administrative en 2000, une année au cours de laquelle elle entame son rôle de conseillère juridique dans le ministère d’État, ministère de la communication.

Elle a commencé ses études d'abord dans son pays natal et alla ensuite les poursuivre en France où elle obtint ses diplômes de droit à l'Université Robert Schumann de Strasbourg puis un DESS de Juriste international à Paris à l'Université René Descartes de Paris V. Après Paris, ce fut à l'Université de Nancy II où elle obtint encore un Doctorat en Droit Comparé, Droit International Privé.

Avec les troubles causés par la crise socio-politique en 2002, celle-ci étant employée du ministère de la communication ivoirienne, met en même temps ses capacités de juriste au service de la rébellion armée qui occupait le nord de la Côte D'ivoire. Du 21 décembre 2012 au 11 janvier 2017 elle est ministre de la Communication de Côte d'Ivoire. À ce titre, elle a participé en avril 2014 au Marché international des programmes de télévision à Cannes, en France[1]

Elle est mariée et mère de deux enfants. 

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Elle a été faite chevalier de l'ordre national de Côte d'Ivoire en 2013

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Droit de l'Arbitrage en Droit OHADA
  • L'Enjeu du Droit de la Nationalité en Côte d'Ivoire
  • Le Compromis politique, notamment les accords politiques de Linas Marcoussis[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'intelligent d'Abidjan », Quotidien,‎ , p. 12
  2. « Ministère de la communication », sur communication.gouv.ci

Liens externes[modifier | modifier le code]