Cette page est semi-protégée.

PortAventura World

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ne pas confondre avec le parc à thème nommé PortAventura Park.

PortAventura World
Image illustrative de l’article PortAventura World

Ancien nom * Universal Mediterranea (2002-2004),
* PortAventura (2005-2012),
* PortAventura European Destination Resort (2013-2015)
Création 2002
dont premier parc :
Superficie 119 ha
Coordonnées 41° 05′ 13″ nord, 1° 09′ 26″ est
Ville Salou, Tarragonès
Pays Catalogne Drapeau de l'Espagne Espagne

Propriétaire Investindustrial et KKR
Nombre de parcs 3
Nom des parcs PortAventura Park
PortAventura Caribe Aquatic Park Life Preserver.svg
Ferrari Land
Nombre d'hôtels 5
Site Web portaventuraworld.com

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

(Voir situation sur carte : Catalogne)
PortAventura World

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
PortAventura World

PortAventura World est un complexe de loisirs espagnol de 1,19 km2 (119 ha)[N 1] situé sur les communes de Vila-seca et Salou, dans la province de Tarragone, sur la Costa Daurada. Le resort comprend trois parcs de loisirs – PortAventura Park, PortAventura Caribe Aquatic Park et Ferrari Land – ainsi que 5 hôtels et 3 golfs.

Le complexe est la propriété du fonds d'investissement italien Investindustrial qui détient 50,1 % des actions et du fonds américain KKR qui en détient 49,9 %. La banque espagnole La Caixa contrôle les terrains de golf et le Beach Club dénommés Lumine.

En 2017, le chiffre d'affaires s'élève à 234,957 millions d'euros, soit une augmentation de 15,71 % par rapport à 2016 et ses 203,055 millions d'euros. C'était la première fois qu'il dépassait les 200 millions d'euros.

Le complexe

Désignation du complexe

De 1995 à 2001, le domaine se résume à l'unique parc à thèmes Port Aventura (renommé Universal's Port Aventura en 1999, puis Universal Studios Port Aventura en 2000). En 2002, le domaine évolue et devient un complexe de loisirs avec les ouvertures de deux hôtels thématiques et d'un parc aquatique[1]. Depuis ses débuts, le nom du complexe a changé à plusieurs reprises :

  • Universal Mediterranea (2002-2004). Développé sous l'impulsion d'Universal Studios, le resort est officiellement inauguré le 13 juin 2002. Il se définit alors comme la seule destination de vacances familiale et complète de la Méditerranée qui possède 2 parcs complètement différents et 2 hôtels de classe mondiale[2].
  • PortAventura (2005-2012). Avec le départ d'Universal, le complexe est rebaptisé pour la saison 2005.
  • PortAventura European Destination Resort (2013-2015). Annoncé en mars 2013, le complexe se positionne sur le marché européen et désire se définir dorénavant comme un resort de loisir familial de référence[3].
  • PortAventura World Parks & Resort (depuis 2016). Avec la construction de Ferrari Land, PortAventura World Parks & Resort est la nouvelle marque créée pour intégrer ce monde (world) d'expériences qui composent le complexe touristique et pour renforcer sa position internationale sur de nouveaux marchés[4].

Les éléments du complexe

Hotel Port Aventura.

Le complexe comprend :

  • 3 parcs à thèmes :
  • 5 hôtels[5] :
    • Hotel Port Aventura, sur le thème méditerranéen (4 étoiles, 500 chambres)
    • Hotel El Paso, sur le thème mexicain (4 étoiles, 501 chambres)
    • Hotel Caribe, sur le thème caribéen (4 étoiles, 497 chambres)
    • Hotel Gold River, sur le thème Far West (4 étoiles, 549 chambres)
    • Mansión de Lucy, sur le thème Far West (5 étoiles, 31 chambres)
  • 3 golfs et 2 club-houses :
    • le terrain Lakes de 18 trous situé en pleine nature
    • le terrain Ruins de 9 trous situé dans des ruines archéologiques romaines
    • le terrain Hills de 18 trous situé en aplombs de carrières, de forêts de pins et de la mer
  • le parking pour camping-cars
  • le Beach Club avec accès à la mer
  • la gare de Port Aventura

Accès

Desservi par l'autoroute A-7 via la sortie 1152, PortAventura World est à une heure de Barcelone. Le resort est également desservi par l'autoroute AP-7 via la sortie 35 et plusieurs routes nationales : N-340 (Barcelona-Valencia), N-420 (Tarragona-Teruel) et N-240 (Tarragona-Lleida). Un parking payant pour les voitures est disponible.

L'aéroport de Barcelone est accessible en une heure et l'aéroport de Reus est à 15 minutes de distance.

Le complexe est accessible par la gare de Port Aventura depuis 1996. Cette gare de la Renfe de la ligne R16 (anciennement dénommée Ca-1) relie Barcelone à Tortosa. La ligne du train à grande vitesse AVE espagnol, LGV Madrid-Barcelone-Figueras dessert Tarragone, capitale de la province de Tarragone dans laquelle se situe le resort. Les villes de Madrid et Barcelone ainsi que le reste du pays y sont connectés, tout comme le réseau ferré français par le biais de la ligne de Perpignan à Figueras.

Historique

Port Aventura, arrivée et départ d'Universal et crise espagnole

PortAventura Park.
Logo d'Universal Mediterranea.
Le parc aquatique.

L'historique du domaine avant que celui-ci ne soit un complexe de loisirs est traité dans l'article PortAventura Park, parc à thèmes inauguré le .

Le domaine s'étend en 1995 sur quelques 115 hectares, situés sur une superficie de 826 hectares de terrains disponibles pour d'éventuels agrandissements[N 1],[6]. Ce site avait été auparavant sélectionné comme le principal site espagnol pouvant recevoir le futur Euro Disney Resort dans les années 1980[N 2].

Avec l'arrivée en juin 1998 d'Universal Studios comme actionnaire du parc alors appelé Port Aventura[N 3], le conseil d'administration annonce un plan d'expansion comprenant de nouvelles attractions, de nouveaux hôtels, un Beach Club, des terrains de golf et un nouveau parc d'attractions.

Deux hôtels thématiques et un parc aquatique sortent de terre en 2002. Le site n'est plus uniquement un parc à thèmes, mais bien un complexe de loisirs dotés de différentes unités. Le complexe est nommé Universal Mediterranea. Sur 64 749 m2, le premier hôtel ouvre le  : Hotel Port Aventura, avec 500 chambres, est directement relié au quartier Mediterrània du parc d'attractions[7].

Le , c'est au tour du parc aquatique Costa Caribe d'ouvrir ses portes. Universal Mediterranea est officiellement inauguré le 13 juin 2002, cet événement prend place à Costa Caribe, en présence de l'acteur Val Kilmer entre autres. Situé à 250 m de la gare, l'ouverture de l'Hotel El Paso se déroule [8]. La fréquentation est stable de 2002 à 2004 avec 3,5 millions d'entrées[9].

NBCUniversal (la société mère Universal Studios) décide de vendre en juin 2004 sa participation à hauteur de 37 % à La Caixa. Le prix annoncé de la transaction est de 25 millions d'euros[10]. L'actionnariat se répartit donc entre La Caixa avec 80,4 %, Anheuser-Busch avec 13,6 % et Acesa (Abertis), filiale de La Caixa, avec 6,3 %[11]. Universal Studios reste toujours lié au resort par un contrat d'utilisation de la licence Universal moyennant 1,5 % des bénéfices du complexe touristique. En 2004, il enregistre deux millions de bénéfices, une première en sept ans[12].

Pour la saison du 10e anniversaire en 2005, le complexe Universal Mediterranea Resort est rebaptisé PortAventura, le parc d'attractions Port Aventura est rebaptisé PortAventura Park[N 3] et Costa Caribe est rebaptisé Caribe Aquatic Park[13]. Inauguré deux ans plus tôt, l'Hotel Caribe Resort est inclus dans le complexe en cette année. En mai 2005, Anheuser-Busch vend ses 13,6 % de parts à La Caixa qui prend le contrôle à 100 % du complexe, plus de 93 % directement et 6,3 % par l'intermédiaire de sa filiale Acesa (Abertis)[12],[N 4]. La Caixa devient à la fois investisseur et propriétaire. En cette année, le domaine voit 3 800 000 visiteurs passer ses portes (+7 % par rapport à 2004), avec plus de 35 % d'étrangers, dont 400 000 français[14].

Plage Llarga (février 2006).

Pour les résidents des hôtels, un Beach Club est créé en 2006[15]. Ce nouvel espace est situé à côté de la plage Llarga à Salou, où les clients de l'hôtel peuvent profiter des piscines et des restaurants. L'Hotel Caribe Resort change de nom et devient Hotel Caribe. La saison 2006 se clôture en janvier 2007 avec une nouvelle augmentation pour 3 900 000 entrées. La saison suivante se termine en janvier 2008 après avoir vu 4 100 000 visiteurs passer les portes du domaine, ce qui constitue un nombre record à Salou[16].

Hall de l'Hotel Gold River.

La ligne du train à grande vitesse AVE espagnol, LGV Madrid-Barcelone-Figueras, relie le Madrid à Tarragone, capitale de la province de Tarragone dans laquelle se situe le complexe de loisirs catalan. Le tronçon Tarragone-Barcelone, est inauguré le . Elle est connectée au réseau ferré français par le biais de la ligne de Perpignan à Figueras. C'est aussi en 2008 que les effets de la crise économique espagnole commencent à se faire ressentir. Certaines activités voient leur période d'ouverture réduite, certains projets sont gelés. Les résultats économiques vont de pair avec la récession. PortAventura Park ne bénéficie plus d'investissement.

Le 16 juin 2008, une nouvelle activité est offerte aux clients. Nommés PortAventura Golf, il s'agit de trois parcours de golf, dont deux conçus par Greg Norman. PortAventura réalise un chiffre d'affaires de 3,1 millions d'euros en 2008, soit bien moins que les 14,8 millions d'euros en 2007[17]. La fréquentation est décevante en cette année, 3 600 000 entrées, soit un demi-million de moins que lors de la saison précédente.

En 2009 a lieu l'ouverture du 4e hôtel du resort, sur une superficie de 10 hectares. Sur le thème de l'Ouest américain, l'Hotel Gold River est doté de chambres réparties dans divers bâtiments dont 24 bungalows individuels. Cet hôtel est directement relié au quartier Far West du parc d'attractions.

Investindustrial et scission en deux sociétés anonymes

En septembre 2009, La Caixa cède 50 % de PortAventura[N 3] au fonds Investindustrial, spécialisé dans les investissements dans le sud de l'Europe. Ce dernier est la société de la famille italienne Bonomi. Il ne s'agit pas d'une vente, Investindustrial n'achète pas d'actions à La Caixa, mais la société de gestion du parc augmente son capital de 94,8 millions d'euros et Investindustrial y souscrit intégralement[N 5],[17]. Pour ce faire, la société Port Aventura SA est divisée en deux en décembre : Port Aventura Entertainment SA (PAESA), dont la participation est composée à 50 % de Criteria Caixa Corp et à 50 % par InvestIndustrial et Mediterranea Beach & Golf Resort SA (MBGRSA) : dont la participation est composée de Criteria Caixa Corp à 100 %[18],[19].

Port Aventura Entertainment SA est dorénavant responsable de la gestion des parcs, hôtels et du Centre de congrès. Mediterranea Beach & Golf Resort SA est dorénavant responsable de la gestion des terrains à des fins résidentielles et commerciales, du Beach Club et des terrains de golf[20],[N 1]. Le centre de convention de PortAventura d'une capacité de pour 4 000 personnes ouvre ses portes le . Pour la 2e année consécutive, la fréquentation du complexe est en recul avec 3 310 000 entrées[21].

Le parc aquatique Caribe Aquatic Park est renommé PortAventura Aquatic Park en 2010. Le 50 millionième visiteur est reçu le 27 mai 2010. La fréquentation se chiffre en fin de saison à 3 200 000 entrées.

La fréquentation repart à la hausse en fin de saison 2011, 3 700 000 entrées, soit un demi-million de plus que lors de la saison précédente. Ils sont 40 % à venir de Catalogne, 30 % du reste de l'Espagne et 30 % de l'étranger. Un parking pour camping-cars est mis en service en 2012[22].

En novembre 2012, La Caixa vend ses 50 % de parts à Investindustrial qui prend le contrôle à 100 % des parcs[N 6]. La Caixa contrôle dorénavant uniquement la société propriétaire du terrain à des fins résidentielles et commerciales, les terrains de golf et le Beach Club lié au parc[23],[24]. L'entité golf et Beach Club reçoit une nouvelle dénomination : Lumine. Les projets immobiliers se concrétisent avec l'édification de zones résidentielles. La saison 2012 s'achève avec 3 800 000 visiteurs ayant franchi les portes du resort, soit une légère hausse. Ils sont 35 % à venir de l'étranger. De cette manne internationale, les français représentent 45 %, les russes plus de 25 % et les britanniques et irlandais représentent 20 %[25].

Maintes fois reporté, le projet d'extension de PortAventura Aquatic Park est concrétisé en 2013. Avec cette expansion de 1 400 m2, il propose comme principale nouveauté le toboggan aquatique le plus haut d'Europe, soit 31 m pour une pente de 55° et une vitesse de 6 m/s. Le parc aquatique totalise dorénavant seize attractions sur cinq hectares. Plus de 50 % des nageurs viennent d'au-delà des frontières espagnoles. Selon une étude, la présence du parc aquatique incite les russes à séjourner à PortAventura[26].

En décembre 2013, le fonds américain KKR fait l'acquisition de 49,9 % des actions du complexe touristique tandis que le fonds d'investissement italien Investindustrial conserve 50,1 % des actions[27],[24]. La saison s'achève avec 3 700 000 visiteurs ayant franchi les portes du resort[28].

Pour la saison 2014, PortAventura est le premier complexe européen à organiser un spectacle du Cirque du Soleil. Intitulé Koozå, il se joue quotidiennement sous un chapiteau d'une capacité de 2 400 spectateurs par représentation du 11 juillet au 30 août 2014[29],[30]. La saison s'achève une fréquentation du resort de 3 819 474 unités[31]. L'adhésion de plus de 100 000 spectateurs à Koozå relevant de bons résultats, PortAventura annonce un accord avec le Cirque du Soleil pour une durée de cinq ans[32]. L'édition 2015 est le spectacle Amaluna (en) joué à raison de 8 à 10 représentations hebdomadaires sous un chapiteau d'une capacité de 2 600 spectateurs par représentation du 2 juillet au 23 août 2015. 110 000 spectateurs sont au rendez-vous.

Mansión de Lucy.

À l'occasion du 20e anniversaire du parc à thèmes en 2015, les nouveaux développements hôteliers à PortAventura incluent la transformation des 29 chambres et 2 suites de la demeure américaine de style victorien Mansión de Lucy en un hôtel 5 étoiles et l'extension Callaghan de 78 chambres de l'Hotel Gold River pour 10 millions d'euros[33]. Cette expansion fait de l'Hotel Gold River, en proposant 549 chambres, le plus grand hôtel thématique d'Espagne. Cet ajout fait grimper le nombre de chambres à 2 100 réparties dans cinq hôtels. Cela s'avère payant car le resort réalise sa 2e meilleure saison avec 3 940 444 entrées[31]. Il communique avoir atteint le nombre de 4 millions de visiteurs dans les médias[34]. Depuis 2012, le resort se rapproche de ce nombre sans jamais l'atteindre.

En 2016, le complexe est rebaptisé PortAventura World Parks & Resort. De plus, PortAventura Aquatic Park est renommé PortAventura Caribe Aquatic Park. Le Cirque du Soleil ne se produit pas sur les terres catalanes en cette année. La saison s'achève avec 3 896 901 visiteurs ayant franchi les portes du complexe de loisirs, un bénéfice avant impôts de 91 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 203 millions d'euros. C'est la première fois que ce dernier dépasse les 200 millions d'euros[31].

Résultats annuels[31],[35],[36],[37]
2012 2013 2014 2015 2016 2017
Visiteurs des parcs[N 7] 3 703 217 3 700 000 3 819 474 3 940 444 3 896 901 4 715 088
Visiteurs de PortAventura Park 3 439 444 3 494 998 3 499 375 3 528 908 3 607 937
Visiteurs du parc aquatique 263 773 324 476 313 831 367 993 335 351
Visiteurs de Ferrari Land - - - - - 713 421
Visiteurs du Cirque du Soleil - - 100 000 127 238 - 58 379
Visiteurs internationaux 35 % 38 % 36 % 33 % 33 % 33 %
Occupation des chambres 323 723 334 409 337 219 376 026
Participants au centre de congrès 44 461 64 536 81 352 72 461 68 782
Événements tenus au centre de congrès 154 184 226 259
Total de visiteurs (parcs, hôtels, congressistes) 4 984 092 4 946 389 5 837 509
Bilan comptable (en milliers d'euros)
Immobilisation 913 867 934 196 968 483 997 964
Actif circulant 31 939 19 802 27 320 44 740
Capitaux propres et passif 945 806 953 998 995 803 1 042 704
Dettes 500 990 492 577 515 062 548 418
Compte de résultat (en milliers d'euros)
Chiffre d'affaires 181 200 181 800 194 682 191 160 203 055 234 957
Ferrari Land.

Durant cette période, les investissements se concentrent sur l'élaboration du parc à thèmes Ferrari Land[38]. L'accord de licence conclu avec l'écurie italienne est annoncé en mars 2014 et la construction est censée commencer à l'automne de la même année[39],[40]. Elle est retardée à mai 2015[41]. En décembre 2016, un incendie ravage partiellement la reproduction du Campanile de Saint-Marc. L'ouverture du parc se déroule le [42]. Le complexe catalan est dorénavant la destination européenne dotée du plus grand nombre de parcs à thèmes avec la présence de ce 3e parc de loisirs[43].

Le futur premier hôtel à thème Ferrari est dévoilé à la presse en même temps que le projet Ferrari Land. Il sera un établissement de luxe cinq étoiles doté de 250 chambres[44],[45].

La mouture 2017 du Cirque du Soleil est Varekai, joué deux fois quotidiennement sous un chapiteau jusqu'au 13 août 2017[46]. En 2017, les hôtels du resort enregistrent 1,1 million de nuitées. PortAventura World atteint 4 715 088 de visites, soit une croissance de 19 % par rapport à 2016 et un chiffre d'affaires de 234 millions d'euros, établissant de nouveaux records[35]. Le nombre total de visiteurs des parcs, hôtels et du centre de congrès passe de 4 946 389 en 2016 à 5 837 509 en 2017, soit près d'un million avec 891 120 unités et 18 % d'augmentation. La saison 2017 du parc Ferrari se clôture avec 713 421 entrées[35]. De plus, le complexe de loisirs annonce que le nouveau parc entraîne en 2017 une augmentation de 27 % en termes d'occupation des hôtels et de 13 % dans le nombre d'événements organisés[47].

Dorénavant et malgré l'annonce d'un accord, le Cirque du Soleil ne se produit plus à Salou[48].

Pour 2019, il est prévu un nouvel hôtel quatre étoiles sur le site hôtelier Far West. Avec ses 150 chambres, il représente un investissement de 25 millions d'euros[49]. Avec cet ajout, le complexe proposera une offre de 2 250 chambres[47].

Notes et références

Notes

  1. a b et c Dorénavant étendue sur 119 hectares, cette superficie comprend les parcs de loisirs, les hôtels, le centre de convention et leurs parkings et le parking pour camping-cars. Ils sont gérés par Port Aventura Entertainment SA (Investindustrial et KKR). Gérés par Mediterranea Beach & Golf Resort SA (La Caixa), les terrains de golf et le Beach Club ne sont pas situés sur ces 119 ha. Le tout prend place sur les 826 ha du domaine.
  2. Deux sites espagnols et deux sites français sont alors envisagés comme candidats viables. Un site espagnol proche d'Alicante est alors retenu, il sera rejeté. Il est à souligner que Terra Mítica ouvre en 2000 dans la région d'Alicante. Le 2e site espagnol deviendra Port Aventura. Un site français proche de Toulon est alors retenu, il sera rejeté. Celui de Marne-la-Vallée est sélectionné pour la réalisation d'un parc Disneyland.
  3. a b et c Afin de pouvoir déposer cette marque en 2005, le terme « Port Aventura » devient « PortAventura » avec la suppression de l'espace.
  4. Avec ce départ, c'est le dernier groupe anglo-saxon spécialisé dans les parcs à thèmes qui quitte PortAventura : Tussauds Group (1993-1998), Universal Studios (1998-2004) et Busch (1989-2005).
  5. Investindustrial entrait en 2005 dans le capital de Gardaland, plus grand parc italien.
  6. La somme déboursée pour cette vente varie de 105 millions d'euros selon les sources espagnoles à 120 millions d'euros pour les sources américaines.
  7. Les spectateurs du Cirque du Soleil y sont inclus en 2014, 2015 et 2017. Le spectacle ne s'est pas tenu en 2016.

Références

  1. (en) « Universal Mediterranea near completion », sur leisureopportunities.co.uk, (consulté le 19 octobre 2018)
  2. (es) « Universal Mediterránea destinado a ser el destino familiar más importante de Europa », sur parquestematicos.org, (consulté le 19 octobre 2018)
  3. « PortAventura change de positionnement et veut au moins 50 % de visiteurs étrangers », sur tourmag.com, (consulté le 15 octobre 2018)
  4. (en) Joe Kleiman, « PortAventura Rebrands with New Website in Anticipation of Ferrari Land », sur inparkmagazine.com, (consulté le 19 octobre 2018)
  5. (en) Michelle Chenery, « PortAventura – a world class and versatile events option », sur incentivetravel.co.uk, (consulté le 19 octobre 2018)
  6. (es) Salvador Antón Clavé, « El parque temático Port Aventura » [PDF], sur Estudios Turísticos, (consulté le 19 octobre 2018)
  7. (es) « El nuevo Hotel Port Aventura ha abierto sus puertas en el resort Universal Mediterranea », sur parquestematicos.org, (consulté le 19 octobre 2018)
  8. (es) « Extra - Historia », sur pafans.com, (consulté le 19 octobre 2018)
  9. (es) Sara Sans, « Ferrari aportará el primer año medio millón de visitantes a Port Aventura », sur La Vanguardia, (consulté le 27 octobre 2018)
  10. (en) John Hopewell, Christopher Geitz, « U sells Port Aventura stake », sur Variety, (consulté le 12 octobre 2018)
  11. (es) « Universal vende a La Caixa el 37% de Port Aventura y sale del parque », sur parquestematicos.org, (consulté le 12 octobre 2018)
  12. a et b (es) Mireia Corchón, « La Caixa se hace con el control del 100% de Port Aventura », sur El País, (consulté le 15 octobre 2018)
  13. (es) « Veremonte y La Caixa se alían en Barcelona World », sur La Vanguardia, (consulté le 12 octobre 2018)
  14. Vincent de Monicault, « PortAventura : fréquentation record en 2005 », sur tourmag.com, (consulté le 15 octobre 2018)
  15. « Nouveauté 2006 : le Beach Club », sur tourmag.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  16. « PortAventura : plus de 4.100.000 visiteurs en 2007 », sur tourmag.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  17. a et b (es) Ariadna Trillas, « La Caixa cede el 50% de PortAventura al fondo Investindustrial », sur El País, (consulté le 12 octobre 2018)
  18. (es) Alexander Bernat, « 1- Briefing: Datos Generales », sur protocoloparquestematicos.blogspot.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  19. (es) « InvestIndustrial ya está en PortAventura », sur pafans.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  20. (es) « Criteria incorpora a Investindustrial como socio en PortAventura con el 50% por 94,8 millones », sur El País, (consulté le 12 octobre 2018)
  21. (en) « Spain: Port Aventura, registered 3, 310, 000 visitors, representing a decrease of 8% over the previous year », sur blooloop.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  22. (es) « PortAventura tuvo 3,7 millones de visitantes en el 2011, 16% más que en 2010 », sur finanzas.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  23. (es) Daniel Cordero, « La Caixa deja Port Aventura tras vender el 50% de su capital por 105 millones », sur El País, (consulté le 12 octobre 2018)
  24. a et b (en) « KKR picks up 49.9% stake in PortAventura from Investindustrial », sur altassets.net, (consulté le 12 octobre 2018)
  25. « “European Destination Resort”: la nouvelle marque d'identité de PortAventura », sur parcplaza.net, (consulté le 12 octobre 2018)
  26. « Nouveauté saison 2013 - Costa Caribe Aquatic Park, le nouveau parc aquatique de PortAventura » [PDF], sur AWS, (consulté le 12 octobre 2018)
  27. (es) Marcos Lamelas, « KKR compra el 49,9% de Port Aventura por más de 200 millones », sur El Confidencial (es), (consulté le 12 octobre 2018)
  28. (en) « Annual report 2013 Corporate responsibility » [PDF], sur fundacioportaventura.org, (consulté le 12 octobre 2018)
  29. Sandrine Morel, « Le Cirque du Soleil installe son chapiteau à Port Aventura », sur Le Monde, (consulté le 12 octobre 2018)
  30. (es) « PortAventura incorpora Cirque du Soleil, nuevas atracciones y wifi gratis », sur hosteltur.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  31. a b c et d (en) « Corporate responsibility report '16 » [PDF], sur investindustrial.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  32. « PortAventura et le Cirque du Soleil renouvellent leur collaboration pour 5 ans », sur tourmag.com, (consulté le 15 octobre 2018)
  33. (es) « PortAventura quiere superar los 4 millones de visitantes », sur Europa Press, (consulté le 12 octobre 2018)
  34. « Port Aventura dépasse la barre des 4 millions de visiteurs », sur quotidiendutourisme.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  35. a b et c (en) « Corporate responsibility report 2017 » [PDF], sur investindustrial.com, (consulté le 25 octobre 2018)
  36. (en) « Annual report Corporate responsibility 2012 » [PDF], sur fundacioportaventura.org, (consulté le 3 novembre 2018)
  37. (en) « Annual report 2013 Corporate responsibility » [PDF], sur fundacioportaventura.org, (consulté le 3 novembre 2018)
  38. « Les Points à l'ordre du jour: Ferrari Land ouvrira le 7 avril 2017 », sur mostreliablecarbrands.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  39. (es) « Ferrari abrirá un parque temático en PortAventura », sur hosteltur.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  40. (es) Clara Blanchar, « Port Aventura invertirá 100 millones en un nuevo parque dedicado a Ferrari », sur El País, (consulté le 12 octobre 2018)
  41. (es) « PortAventura quiere superar los 4 millones de visitantes », sur Europa Press, (consulté le 12 octobre 2018)
  42. (es) « Ferrari Land llega el 7 de abril », sur diaridetarragona.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  43. « Feu vert pour Ferrari Land qui ouvrira ses portes le 7 avril 2017 » [PDF], sur AWS, (consulté le 24 octobre 2018)
  44. Sylvain Reisser, « Un nouveau Ferrari World en Espagne », sur Le Figaro, (consulté le 24 octobre 2018)
  45. (en) Ashifa Kassam, « Ferrari theme park to open at PortAventura resort near Barcelona », sur The Guardian, (consulté le 12 octobre 2018)
  46. « Été 2017 : le Cirque du Soleil revient à PortAventura avec "Varekai" », sur tourmag.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  47. a et b (es) Roberto Villarreal, « PortAventura World invierte 20 millones para seguir seduciendo al público infantil », sur El Mundo, (consulté le 12 octobre 2018)
  48. (es) Mònica Just, « Cirque du Soleil no estará en PortAventura este verano », sur diaridetarragona.com, (consulté le 12 octobre 2018)
  49. (es) Xavier Canalis, « PortAventura incorporará una atracción "dark ride" y un nuevo hotel », sur hosteltur.com, (consulté le 12 octobre 2018)

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Lien externe