Une époque formidable…

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Une époque formidable…
Réalisation Gérard Jugnot
Scénario Gérard Jugnot
Philippe Lopes-Curval
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 97 minutes
Sortie 1991


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Une époque formidable… est un film français réalisé par Gérard Jugnot, sorti le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Michel Berthier, cadre moyen dans une société spécialisée dans la vente de matelas, se fait licencier. Voulant à tout prix avoir un enfant avec sa femme Juliette, qui en a déjà deux d'un premier mariage, il ne dit rien, mais se retrouve très vite en situation de devoir quitter le foyer familial. Après quelques mésaventures, Michel Berthier rencontre Crayon, Mimosa et le Toubib, qui deviennent ses compagnons d'infortune. Il est un nouveau pauvre parmi les SDF.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Après avoir réalisé des comédies (Pinot simple flic et Scout toujours) et avoir subi un échec cuisant avec le médiéval Sans peur et sans reproche, Gérard Jugnot décide de changer de registre et de faire un film ayant un fond plus dramatique, tout en gardant un certain aspect comique. Il se sert d'un sujet de société important : la chute sociale d'un homme qui se retrouve au chômage, quitte son foyer plein de honte et se retrouve sans domicile fixe. Il rencontre des semblables qui lui permettent de survivre et de remonter la pente.

La distribution du film se révèle très riche, allant de vedettes confirmées (Richard Bohringer et Victoria Abril) aux acteurs montants (Zabou, Patrick Timsit, Michèle Laroque), en passant par des comédiens de second rôle de talent (Ticky Holgado, Laurent Gamelon, Roland Blanche, Guy Laporte, Chantal Ladesou).

Dans une interview figurant dans le bonus du Blu-ray, Gérard Jugnot révèle qu'il voulait une pointure pour le rôle du Toubib et songea dans un premier temps à Philippe Noiret qui déclina le rôle.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

L'hôtel de luxe où Gérard Jugnot et Richard Bohringer se présentent au réceptionniste pour passer la nuit est l'hôtel Raphael situé au 17 avenue Kléber dans le 16e arrondissement de Paris.

Bande-originale[modifier | modifier le code]

Francis Cabrel reprend la musique du générique qu'il a composé pour sa chanson Elle dort en 2004.

Nominations[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Diffusion en France[modifier | modifier le code]

Dans son enquête de concernant les vingt films de cinéma les plus regardés par les Français entre 1989 et 2014 lors de leur diffusion à la télévision française, Médiamétrie indique que le film avait été vu par 13,27 millions de téléspectateurs le  ; il arrivait donc en 17e position de la liste des films les plus vus [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]