Underwater (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Underwater
Titre québécois Sous pression
Titre original Underwater
Réalisation William Eubank
Scénario Adam Cozad
Brian Duffield
Acteurs principaux
Sociétés de production Chernin Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre catastrophe horrifique
Durée 95 minutes
Sortie 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Underwater ou Sous pression au Québec[1] est un film catastrophe horrifique américain réalisé par William Eubank, sorti en 2020.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans la fosse des Mariannes, endroit le plus profond de la croûte terrestre, la société Tian Industries emploie de nombreuses personnes dans des stations sous-marines. Après ce qui semble être un séisme, la station Kepler 822 est quasiment désintégrée. Norah Price, qui a donné l'alerte, est parvenue à se réfugier dans une zone protégée. Seules quelques personnes ont survécu : l'expérimenté capitaine W. Lucien, le déjanté Paul Abel, l'étudiante en biologie marine Emily Haversham, son petit-ami ingénieur forage Liam Smith ainsi que le responsable système Rodrigo Nagenda. Piégés à plus de 10 000 mètres de profondeur, ils vont devoir survivre et tout tenter pour remonter à la surface. En plus de l'eau, ils vont affronter de mystérieuses créatures.

Résumé détaillé

Au fin fond de la Fosse des Mariannes, Norah Price, qui travaille alors pour Tian Industries à la station sous-marine Kepler 822, se voit contrainte de donner l'alerte lorsque de violentes secousses ébranlent la section où elle se trouve.

Rodrigo Nagenda parvient à la rejoindre vers un sas protégé et après cette première secousse, les deux survivants décident d'aller vers l'emplacement des capsules de secours. En chemin, ils croisent et dégagent des décombres le déjanté Paul Abel avant de finalement arriver à leur destination, pour trouver le capitaine Lucien qui a eu le temps de déployer toutes les capsules de sauvetage pour aider la majorité du personnel ayant survécu.

L'équipage rejoint alors une station de contrôle où la biologiste Emily Haversham et son petit ami Liam Smith tentent sans succès de contacter la surface afin de rapporter l'incident. Lucien suggère alors aux survivants d'enfiler des scaphandres pressurisés et de marcher pour atteindre la station de forage Roebuck. Malheureusement, tandis qu'ils descendent dans l'eau via un ascenseur, le casque de Nagenda se révèle défaillant et la pression fait imploser le pauvre homme sous les yeux horrifiés de ses collègues. Les survivants perçoivent ensuite un signal de détresse d'une capsule de sauvetage piégée. Lucien, optimiste à l'idée de retrouver d'éventuels survivants, envoie Abel et Smith enquêter, seulement pour découvrir que la capsule a été déchirée de l'extérieur. Au beau milieu de ce capharnaüm, Paul trouve un cadavre mais se fait attaquer par une petite créature étrange.

Liam a le réflexe de tuer la créature et de la ramener. Haversham s'aperçoit alors qu'ils viennent de découvrir une nouvelle espèce animale encore jamais répertoriée auparavant. Les cinq survivants partent en route pour de bon mais la station déjà endommagée explose. Liam est percuté par des débris mais Lucien et Norah parviennent à le sauver. Le groupe accède ensuite via un tunnel à la station Midpoint. Tandis qu'ils traversent un tunnel sous-marin causé par des décombres, Paul est attaqué par une créature inconnue qui l'entraîne sous l'eau avant de l'extirper de force de son scaphandre et de le tuer.

On apprend plus tard que la cartouche d'oxygène de Smith a été endommagée et oblige ce dernier à respirer des vapeurs nuisibles à sa santé mais les trois autres survivants refusent de le laisser pour mort et l'aident à marcher lorsqu'ils se remettent en route, quitte à le traîner sur le plancher océanique s'il le faut. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, un monstre marin d'apparence vaguement humanoïde s'en prend à Smith et l'entraîne vers une petite caverne mais ce dernier est extirpé par le capitaine Lucien qui se fait à son tour attaquer. Norah Price est également prise à partie lorsque la créature les entraîne, elle et Lucien, vers le haut, provoquant un changement brutal de pression. Le capitaine fait décrocher Price et se sacrifie pour la sauver.

L'attaque de la créature marine a toutefois séparé Norah de Haversham et Smith, ce qui conduit la première à faire une halte dans une station minière abandonnée où elle change alors de scaphandre, non sans avoir découvert que la fille de Lucien (que ce dernier mentionnait avant de quitter Kepler 822) est décédée avant les événements du film. Elle se remet en route pour la station Roebuck et retrouve Haversham qui traîne un Smith épuisé avant de les aider. Mais en entrant dans la station, ils découvrent avec horreur un nid de monstres humanoïdes et un petit groupe d'entre eux qui sommeillent au plafond. Alors qu'ils se fraient un chemin, une alarme indique que Haversham est bientôt à court d'oxygène, ce qui réveille un des monstres. Norah permet à Emily et Liam de fuir tandis que la créature fraîchement réveillée malmène Price avant de tenter de l'avaler la tête la première. Au dernier moment, Price utilise un pistolet à fusée de détresse pour tuer le monstre de l'intérieur et s'extirper de son cadavre. Tandis que Haversham aide Norah à se remettre, les créatures, de plus en plus nombreuses se regroupent.

Mais avant que les créatures ne passent une nouvelle fois à l'attaque, un monstre encore plus gros (Cthulhu si l'on en croit les dires de William Eubank) surgit et commence à saccager la station. Le trio de survivants trouve trois capsules de sauvetage. Deux seulement sont fonctionnelles. Après avoir installé Liam, affaibli mais toujours vivant, dans la première capsule, Price choisit de convaincre Haversham de prendre la dernière capsule fonctionnelle. Tandis que l'immense créature marine fait des ravages, les autres créatures se dirigent vers les capsules dans l'optique de les détruire. Norah, se sentant condamnée, augmente le niveau d'énergie dans les réacteurs de la station et provoque l'explosion de celle-ci, la déflagration semblant tuer toutes les créatures, y compris le gigantesque monstre qui commençait tout juste à s'extirper de la station.

Le film s'achève sur des articles de journaux qui rapportent les tentatives de Tian Industries visant à pousser les deux seuls survivants de cet incident au silence. La compagnie entend également reprendre ses travaux de forage sous-marin...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original et français : Underwater
  • Titre québécois : Sous pression
  • Réalisation : William Eubank
  • Scénario : Adam Cozad et Brian Duffield, d’après une histoire de Brian Duffield
  • Costumes : Dorotka Sapinska
  • Direction artistique : Naaman Marshall
  • Décors : Ravi Bansal, Kelly Curley, Erik Osusky, Scott Plauche et Loic Zimmermann
  • Photographie : Bojan Bazelli
  • Montage : Brian Berdan et Todd E. Miller
  • Musique : Marco Beltrami et Brandon Roberts
  • Production : Peter Chernin, Tonia Davis et Jenno Topping
Production déléguée : Kevin Halloran

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[2]. version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[3]

Production[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le , il a été annoncé que Kristen Stewart serait l’actrice principale du film, réalisé par William Eubank sous le scénario de Brian Duffield. Il s'est avéré que le tournage commencerait en [4]. Adam Cozad est ensuite engagé pour retravailler le script de Brian Duffield. Adam Cozad révèle s'être inspiré d'Alien (1979) de Ridley Scott, mais aussi de sa suite pleine réalisée par James Cameron, Aliens, le retour (1986)[5].

Le , T. J. Miller et Jessica Henwick se joignent à l’actrice[6].

Le , pendant le tournage, Vincent Cassel et Mamoudou Athie sont engagés[7]. Le jour suivant, John Gallagher Jr. est embauché[8]

En , à la fin du tournage, il est révélé que Gunner Wright joue dans le film[9].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu en en studio à La Nouvelle-Orléans[6].

Pour la plupart des scènes sous-marines, l'équipe des effets spéciaux a recours à la technique dite du dry-for-wet (« sec à la place d'humide ») avec des éclairages spécifiques et de la fumée pour recréer la sensation de mouvements aquatiques. Des effets spéciaux numériques seront ensuite ajoutés[5].

Sortie[modifier | modifier le code]

Date de sortie[modifier | modifier le code]

Tourné en 2017, le film ne sort que début 2020. Sa sortie a été fortement repoussée par l'acquisition de 21st Century Fox par Disney en [10].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Underwater
Score cumulé
SiteNote
Allociné2.5 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Parisien2.0 étoiles sur 5[11]
Le Nouvel Observateur2.0 étoiles sur 5[12]

Le film reçoit des critiques mitigées. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 53% d'opinions favorables pour 100 critiques et une note moyenne de 5,1610[13]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 49100 pour 32 critiques[14].

En France, le film obtient une note moyenne de 2,55 sur le site AlloCiné, qui recense 11 titres de presse[15]. Du côté des avis positifs, Geoffrey Crété d’Écran Large écrit notamment « Gros plaisir que cette série B friquée, construite comme un long tunnel asphyxiant et cauchemardesque. Les ficelles sont connues, les inspirations, évidentes, mais Underwater est mené avec suffisamment d'habileté et savoir-faire pour offrir un ride horrifique hautement recommandé aux amateurs du genre ». Dans 20 Minutes, Caroline Vié écrit quant à elle « ce petit film d’horreur fait passer de joyeux frissons en confrontant les héros à des créatures pas vraiment amicales »[15].

Du côtés des critiques négatives, Murielle Joudet du Monde écrit « le récit avance avec l’énergie du jump scare dont il use jusqu’à l’indigestion, alourdi encore de messages – écolo, féministe et autres considérations psychologiques dispensables… ». Dans Le Parisien, Renaud Baronian pense que « le film ne tient pas ses promesses : pâle copie du Abyss de James Cameron (1989), il tourne, après un début assez anxiogène, à la série Z archi-revue ». Nathalie Chifflet du Dauphiné libéré trouve quant à elle d'autres ressemblances avec un autre film de science-fiction : « Kristen Stewart est un clone de Sigourney Weaver quand elle était crâne rasé dans Alien 3. Elle est vaillante, courageuse, charismatique, mais elle ne réussit pas à faire remonter à la surface cette superproduction... qui fait plouf »[15].

L'Obs n'a pas beaucoup aimé le film : « C’est de la bonne vieille série B. Dans une plateforme de forage, coulée à plus de 10 000 mètres et alimentée par un réacteur atomique, tout va mal. »[16].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
17 291 078 $[17] 9
Drapeau de la France France 319 390 entrées[18] 5

Monde Total mondial 40 882 928 $[17] - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sous pression - Cinoche.com
  2. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage
  3. Fiche du doublage du film sur Doublage Québec, consulté le 20 janvier 2020
  4. (en) Anita Busch, « Kristen Stewart In Final Negotiations To Star In Fox Movie ‘Underwater’ », sur Deadline, (consulté le ).
  5. a et b Secrets de tournage - Allociné
  6. a et b (en) Dave McNary, « T.J. Miller, Jessica Henwick Join Kristen Stewart in Thriller ‘Underwater’ (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le ).
  7. (en) Rebecca Ford, « Vincent Cassel, 'Get Down' Star Mamoudou Athie Join 'Underwater' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  8. (en) Amanda N'Duka, « John Gallagher Jr. Boards Fox’s ‘Underwater’; Dwayne Cameron Joins ‘#211’ », sur Deadline, (consulté le ).
  9. (en) Gregory Wakeman, « T.J. Miller Compares Underwater To Two Classic James Cameron Films », sur Cinemablend, (consulté le )
  10. (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  11. « «Underwater» prend l’eau », leparisien.fr
  12. « « Les Enfants du Temps », « les Siffleurs », « l’Adieu »… Les films à voir (ou pas) cette semaine », nouvelobs.com
  13. (en) « Underwater (2020) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  14. (en) « Underwater Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  15. a b et c « Underwater - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le )
  16. « « Les Enfants du Temps », « les Siffleurs », « l’Adieu »… Les films à voir (ou pas) cette semaine »
  17. a et b (en) « Underwater », sur Box Office Mojo
  18. « Underwater », sur JP's Box-office

Liens externes[modifier | modifier le code]