Shahiyas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Turki Shahis)
Aller à : navigation, rechercher
Shahiyas

500-1010/1026

Description de cette image, également commentée ci-après

Région où régnaient les Zunbils et les Shahiya entre 600 et 700

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Kaboul
Waihind (8701010)[1]
Langue Sanskrit
Religion Bouddhisme
Hindouisme
Histoire et événements
565 Début des Shahiyas de Kaboul
870 Défaite contre les Saffarides et perte de Kaboul
1010 Vassalisation par les Ghaznévides
1026 Fin de la dynastie
Shāhi
700 Khingala de Kâpîssâ
964 - 1001 Jayapala
1001 - 1010 Anandapala

Les Shahiyas, aussi appelé Shahis (Devanagari : शाही), est une dynastie qui a régné sur le Kaboulistan, une partie de l'actuelle Afghanistan autour de Kaboul, et sur l'ancienne province du Gandhara, dans le nord de l'actuel Pakistan. Cette dynastie a régné à partir de la fin de l'Empire Kouchan au IIIe siècle jusqu'au IXe siècle. La dynastie descend probablement des Kushāns ou des Turcs. Le royaume était connu sous le titre de Shahiya de Kaboul (Kaboul-Chahan ou Ratbél-Chahan en Persan کابلشاهان یا رتبیل شاهان) entre 565 et 879 quand ils avaient Kâpîssâ et Kaboul pour capitales, puis plus tard connu comme Hindou-Shahi. À partir du VIIe siècle la dynastie était liée à celle des Zunbils du sud-ouest de Kaboul. « Il suit du rapport de Huei-chao que Barhatakin avait deux fils: celui qui a régné après lui en Kâpîssâ-Gandhara et un autre qui est devenu le roi de Zabol »[2]. L'est de l'Hindou Kouch est gouverné par les Shahiyas et le sud par les Zunbils.

Il existe deux périodes pour les Shahiyas de Kaboul/Gandhara, répartis entre les soi-disant Bouddhiste-Shahis puis les soi-disant Hindou-Shahis, avec le changement de pensée qui a eu lieu aux environs de 870.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. André Wink, Early Medieval India and the Expansion of Islam: 7th-11th Centuries, (Brill, 2002), 125. (ISBN 9780391041257) – via Questia (inscription nécessaire)
  2. History of Civilizations of central Asia, Vol. III, B. A. Litivinsky, Zhang Guang-Da et R. Shabani Samghabadi, p. 376