Traductions françaises de Shakespeare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Présentation de traductions des pièces de William Shakespeare en français. Les années de publications sont indiquées entre parenthèses.


Un exercice de style[modifier | modifier le code]

Nombre d'auteurs et d'écrivains anglicistes ont traduit l'œuvre de William Shakespeare en français. Certains ont concentré leurs efforts sur une seule œuvre, d'autres se sont consacrés à la traduction de l'ensemble des pièces du dramaturge. Cet exercice de traduction est régulièrement renouvelé par l'évolution des connaissances sur l'anglais littéraire du XVIIe siècle et par le style personnel, en langue française, des auteurs. Pour Victor Hugo, « Shakespeare est un des poètes qui se défendent le plus contre le traducteur »[1]. L'originalité de Shakespeare, la richesse et la variété de son style, ses nombreuses expressions idiomatiques, locutions à double sens et calembours obligent en effet le traducteur à un travail en profondeur sur sa propre langue pour rendre compte de l'œuvre source.

Traductions de plusieurs œuvres[modifier | modifier le code]

Traducteurs spécialisés dans l'œuvre de Shakespeare et ayant traduit au moins dix de ses pièces, ou dirigé leurs traductions[2].

Traductions ponctuelles[modifier | modifier le code]

(Liste non exhaustive)

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

La Bibliothèque de la Pléiade a publié en 1959 les œuvres complètes de Shakespeare en deux volumes, avec un avant-propos d'André Gide et des traductions notamment de Pierre Jean Jouve, Jacques Copeau, Jules Supervielle et François-Victor Hugo[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les traductions ont bénéficié de la collaboration de nombreux écrivains, certains parmi les plus importants de leur temps : Pierre Jean Jouve, André du Bouchet, Jean Grosjean, Jules Supervielle, Michel Butor, Yves Bonnefoy, Henri Thomas, Jean-Louis Curtis, Armand Robin. Certaines de ces traductions ont été reprises par la collection Garnier/Flammarion. Cette édition, prévue en 12 volumes, en a compté un 13e avec Les deux nobles cousins.
  2. Sont parus : Tragédies I et II en 1995 (Titus Andronicus, Roméo et Juliette, Jules César, Hamlet, Othello, Timon d'Athènes, Le roi Lear, Macbeth, Antoine et Cléopâtre, Coriolan) ; Histoires I et II en 1997 (Le Roi Jean, Richard II, Henri IV, Henri V, Henry VI, Richard III, Sir Tomas More, Henry VIII) ; Comédies I et II en 2000 (Les deux gentilshommes de Vérone, La mégère apprivoisée, La comédie des erreurs, Peines d'amour perdues, Songe d'une nuit d'été, Le marchand de Venise, Les joyeuses commères de Windsor, Beaucoup de bruit pour rien, Comme il vous plaira, La nuit des rois) ; Tragicomédies I et II en 2002 (Troilus et Cresside, Mesure pour mesure, Tout est bien qui finit bien, Cymbelin, Les deux nobles cousins, Périclès, Le conte d'hiver, La tempête, Vénus et Adonis, Le viol de Lucrèce, Sonnets)
  3. Sont parus : Tragédies I et II en 2002 (Titus Andronicus, Roméo et Juliette, Jules César, Hamlet, Othello, Le roi Lear, Macbeth, Timon d'Athènes, Antoine et Cléopâtre, Coriolan) ; Histoires I et II en 2008 (La première partie d'Henry VI, La deuxième partie d'Henry VI, La troisième partie d'Henry VI, La tragédie de Richard III, Vie et mort du roi Jean, La tragédie du roi Richard II, L'histoire d'Henry VI, La deuxième partie d'Henry VI, La vie d'Henry V, La célèbre histoire de la vie du roi Henry VIII)
  4. Cette traduction respecte strictement la forme des pièces de Shakespeare, décasyllabe blanc, prose et vers rimé. La traduction du Songe d'une nuit d'été a été rédigée avec Françoise Morvan. Pièces traduites : Hamlet, Othello, Macbeth, Timon d'Athènes, Titus Andronicus, "Richard II, Richard III, Beaucoup de bruit pour rien, Comme il vous plaira, Mesure pour mesure, Troïlus et Cressida, La Tempête''. Les traductions sont accompagnées d'une étude de Margaret Jones-Davies

Références[modifier | modifier le code]

  1. Victor Hugo, préface du tome XV de la Nouvelle traduction des œuvres de Shakespeare, écrit par François-Victor Hugo, Éd. de 1865 s:Préface de la nouvelle traduction des œuvres de Shakespeare
  2. (en) Chronology of French Translation
  3. Paris, veuve Duchesne. Réédition en 1835 sous le titre Œuvres dramatiques, traduites par Letourneur.
  4. Nicole Mallet, « Hugo, père et fils, Shakespeare et la traduction », Revue Traduction, terminologie, rédaction, vol. 6, n° 1, L’Histoire en traduction, Sous la direction de Paul St-Pierre, éd. Association canadienne de traductologie, 1993, p. 113-130
  5. Pierre Brunel, Traduire Shakespeare Magazine Littéraire n°421, 01/06/2003
  6. Notice biographique d'Yves Bonnefoy sur le site du collège de France
  7. René Solis, « Shakespeare pris aux mots », Libération, 11 mai 2002.
  8. María José Hernández Guerrero, La traduction chez Schwob, in Revue Cédille, n°3, avril 2007 La traduction chez Schwob
  9. source : Sens Critique
  10. Jean-Louis Curtis a également été responsable du sous-titrage français de l'adaptation télévisée de l'ensemble des pièces de Shakespeare, produite par la BBC de 1978 à 1985, et diffusées en France au milieu des années 1980 (en) Screenonline: The BBC Television Shakespeare (1978-1985)
  11. Édition bilingue, Flammarion.
  12. Depuis 2002, la Pléiade publie une nouvelle traduction des œuvres complètes par Jean-Michel Déprats.

Articles connexes[modifier | modifier le code]