John Shakespeare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Shakespeare, né vers 1530[1] et mort en septembre 1601 à Stratford-upon-Avon[2], est le père du dramaturge anglais William Shakespeare.

Il est le fils de Richard Shakespeare, présent à Stratford en 1552[1], habitant probablement Snitterfield et mort en 1561[3]. Richard est un métayer établi sur les terres de Robert Arden, le père de Mary et futur beau-père de John[3].

John devient devient gantier[2] et marchand d'articles de maroquinerie. Négociant prospère en peaux et en laine, il est aussi prêteur[1] et tire également profit de la spéculation foncière comme propriétaire de la maison aujourd'hui dénommée « the Birthplace ».

C'est un notable de la ville de Stratford-upon-Avon. En 1565, il y est élu conseiller municipal, et il en devient ensuite grand bailli (ou maire)[2].

En 1557, il épouse Mary Arden, fille de Robert Arden, un notable de Wilmcote. Le couple emménage dans une maison située à Henley Street. Il a huit enfants, dont trois meurent en bas-âge :

  • Joan (1558) ;
  • Margaret (1562-1563) ;
  • William (1564-1616) - futur dramaturge ;
  • Gilbert (1566-1612) ;
  • Joan (1569-1646) ;
  • Anne (1571-1579) ;
  • Richard (1574-1613) ;
  • Edmund (1580-1607).

La réussite de John Shakespeare le pousse à solliciter des armoiries. William les lui fait obtenir en 1596, assorties de la devise « Non sans droit ».

On suppose que John Shakespeare est resté fidèle à sa foi catholique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c The Oxford Companion to Shakespeare, Oxford University Press, Michael Dobson, Stanley Wells et Erin Sullivan, 2015, pp. 488-489.
  2. a, b et c A Dictionary of Shakespeare, Stanley Wells et James Shaw, Oxford University Press, 2005, p. 161.
  3. a et b William Shakespeare: The Anatomy of an Enigma, Peter Razzell, Caliban Books, 1990, chapitre II : The Rise Of John Shakespeare.