Henri Fluchère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri Fluchère
Henri Fluchère.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Henri Auguste Eugène FluchèreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Henri Eugène Auguste Fluchère, né à Marseille le et mort à Sainte-Tulle le , est un universitaire et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est professeur d'anglais au lycée Thiers de Marseille, où il participe à la rédaction de la revue des Cahiers du Sud[1].

Parmi ses nombreux engagements, il fut président de la Société française Shakespeare et un critique littéraire renommé. Il joua un rôle important dans la création d'un centre de recherche élisabéthain à Aix-en-Provence et écrivit un livre sur les vins pour la série des Golden Guide (en). Il a également écrit le libretto de L'opéra du gueux, Op. 171 (1937), un opéra ballade en trois actes de Darius Milhaud. Son Laurence Sterne : de Tristram à Yorick, écrit originellement en français, a gagné le prix Scott Moncrieff pour la traduction qu'en a faite Barbara Bray.

Il fut maire de Sainte-Tulle (Alpes-de-Haute-Provence) de 1949 à 1953, et conseiller général du canton de 1945 à 1951.

Le théâtre municipal de la ville de Sainte-Tulle porte son nom.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Fluchère, Henri. "Défense de la Lucidité." Dans T. S. Eliot: A Symposium, edited by Richard March et Thurairajah Tambimuttu. T. S. Eliot: A Symposium. Londres: Éditions Poetry, 1948.
  • Maguin, Jean-Marie. "Shakespeare Studies in France since 1960." Internet Shakespeare Éditions. May 2002.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. alain paire, « Léon-Gabriel Gros, Saint-Jean Baptiste de la poésie », sur Galerie d'art Alain Paire - Aix en provence (consulté le )