Cymbeline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour le film inspiré de la pièce de théâtre, voir Anarchy: Ride or Die.

Cymbeline
Image illustrative de l’article Cymbeline
Page de titre de la pièce dans le Premier Folio.

Auteur William Shakespeare
Pays Angleterre
Genre comédie
Version originale
Langue anglais
Titre The Tragedy of Cymbeline, King of Britain
Éditeur Edward Blount et Isaac Jaggard
Lieu de parution Londres
Date de parution 1623
Imogène, en habits d'homme, pénètre dans la grotte de Bélarius. Illustration de James Parker d'après une peinture de Richard Westall (1795).

Cymbeline (The Tragedy of Cymbeline, King of Britain) est une pièce de théâtre écrite par William Shakespeare vers 1611.

Les critiques considèrent actuellement cette pièce comme une romance tardive. D'abord classée avec les tragédies, dans le Premier Folio publié des pièces de Shakespeare, il est maintenant admis qu'elle a sa place dans les comédies.

John Keats la comptait parmi ses pièces favorites, mais bien qu'autrefois tenue en haute estime, cette pièce a perdu de sa popularité depuis le XIXe siècle.

Personnages[modifier | modifier le code]

Imogène dans sa chambre à coucher où Iachimo remarque le grain de beauté sur sa poitrine. Wilhelm Ferdinand Souchon, 1872.
  • Cymbeline : roi de Bretagne (Grande-Bretagne).
  • la Reine : femme de Cymbeline.
  • Imogène : fille de Cymbeline, d’un premier lit.
  • Cloten : fils de la reine, d’un premier lit.
  • Léonatus Posthumus : chevalier, mari de la princesse Imogène.
  • Bélarius : seigneur, exilé par Cymbeline, et déguisé sous le nom de Morgan.
  • Guidérius et Arvirargus : fils de Cymbeline, et connus comme les fils de Bélarius sous les noms de Polydore et de Cadwal.
  • Philario : ami de Posthumus, Romain.
  • Iachimo : ami de Philario, Romain.
  • 3 gentilshommes : un Français, un Hollandais, un Espagnol, amis de Philario.
  • Caius Lucius : général de l'armée romaine.
  • Un officier romain.
  • Deux capitaines bretons.
  • Pisanio : écuyer de Posthumus.
  • Cornélius, médecin.
  • Deux gentilshommes de la cour de Cymbeline.
  • Deux geôliers.
  • Hélène : suivante d'Imogène.
  • Seigneurs, dames, sénateurs romains, tribuns, apparitions, un devin, officiers, messagers, etc.

Lieux[modifier | modifier le code]

Le drame se déroule alternativement en Bretagne et en Italie.

Sources[modifier | modifier le code]

L'intrigue de la pièce provient de plusieurs sources. L'histoire de Cymbeline et de l'invasion romaine provient des Chroniques de Raphael Holinshed, qui servent également de source à d'autres pièces de Shakespeare. L'histoire de Cymbeline remonte en dernière extrémité à l'Historia regum Britanniae du chroniqueur médiéval Geoffroy de Monmouth, qui élabore un récit fantaisiste autour de la figure historique du roi breton Cunobelinos, mort en 41 ap. J.-C. L'histoire du pari entre Posthumus et Iachimo concernant la fidélité d'Imogène provient d'une histoire du Décaméron de Boccace (la neuvième histoire du deuxième jour).

Adaptations[modifier | modifier le code]

Loreena McKennitt en a tiré une chanson intitulée Cymbeline, avec laquelle elle conclut habituellement ses spectacles[1].

Une adaptation cinématographique de Michael Almereyda est sortie en 2015 sous le titre Anarchy: Ride or Die. Elle transpose l'intrigue de la pièce dans un cadre contemporain où les intrigues politiques concernent un gang de motards[2].

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]