Tous les goûts sont permis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tous les gouts sont permis)
Aller à : navigation, rechercher
Tous les goûts sont permis
Saison 16
Épisode no 2

Titre original All's Fair in Oven War
Titre québécois Cuisiner c'est trop dur
Code de production FABF20
1re diffusion aux É.-U.
1re diffusion en France
Tableau noir -
Gag du canapé Le fauteuil est l'extrémité d'une catapulte qui s'actionne quand les Simpson s'assoient.
Scénariste Matt Selman
Réalisateur Mark Kirkland
Chronologie
Listes
Liste des épisodes de la saison 16
Liste des épisodes des Simpson

Tous les goûts sont permis (France) ou Cuisiner c'est trop dur (Québec) (All's Fair in Oven War) est le 2e épisode de la saison 16 de la série télévisée d'animation Les Simpson.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La maison voisine des Simpson est de nouveau à vendre. Par curiosité, les Simpson la visitent et Marge craque pour leur cuisine, si bien qu'elle décide de changer la sienne. Pendant les travaux de réaménagement, des revues pour adultes - appartenant à Homer - tombent du plafond. Il les aurait gardées prétendument pour les articles ; Marge découpe les femmes nues à l'intérieur, du coup Homer décide finalement de les jeter. Bart qui les trouve dans la poubelle, est quant à lui intéressé par les articles et décide de rénover sa cabane et de changer de style de vie. Pendant ce temps, les travaux de la cuisine ont été terminés par un professionnel et Marge en est tellement fière qu'elle décide de participer à un concours de cuisine pour devenir la nouvelle Tatie sort du four. Mais pendant la compétition de nombreux candidats trichent et détruisent les plats de Marge. Celle-ci décide de leur rendre la monnaie de leur pièce en mettant les gouttes pour les oreilles de Maggie dans leurs plats, ce qui va beaucoup décevoir Lisa.

Guest Star[modifier | modifier le code]

  • James Caan (double son personnage dans la version originale)
  • Thomas Pynchon (double son personnage dans la version originale)

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Blackula est une version « Disco Afro Américaine » de Dracula.
  • Bart écoute The Essential de Miles Davis.
  • Les faux pas de Bill Clinton (probablement l'affaire Lewinsky) sont évoqués par Marge.
  • L'assassinat de James Caan à la fin de l'épisode est un clin d'œil au Parrain. Tout comme Sonny Corleone qu'il incarnait dans le film de Coppola, James Caan meurt assassiné à un péage par les membres d'un gang.
  • Marge cite l'auteur Virginia Woolf et son ouvrage A Room of One's Own en disant qu'« une femme doit avoir sa propre pièce ».
  • La musique jazz jouée dans la cabane de Bart est Take Five du quartet The Dave Brubeck Quartet.
  • Dans son rêve, Homer rencontre des mascottes de produits alimentaires, telles celles de Pringles ou Géant Vert.
  • Journey « Separate Ways »
  • La nouvelle cuisine des Simpson ressemble à celle que l'on pouvait voir lorsque l'émission passait dans The Tracey Ullman Show.
  • Les magazines que lisent Bart et Milhouse, Playdude, sont des parodies de Playboy. En effet, les travaux chez les Simpson ont ramené au jour une collection de vieux « Playdude » des années 70 cachés dans un plafond par Homer, qui, dit-il, voulait les garder " pour les articles" , écrits pour certains par des écrivains connus, comme Norman Mailer . Un article particulièrement intéressant est : « Pêche au gros avec Edward Kennedy[1] » . La couverture de l'un des magazines (The Girls of Kent State: Four Nude in Ohio) permet de le dater : le 4 mai 1970, la Fusillade de Kent State University a fait 4 morts, 9 blessés. Marge découpe les photos des pin-up et rend les magazines à Homer, qui les jette à la poubelle. Mais Bart et Milhouse les récupèrent, et vont grâce à eux apprendre à draguer à la mode des années '70 : les séducteurs portaient alors une veste d'intérieur à brandebourgs et une écharpe de soie, fumaient la pipe, écoutaient Miles Davis ou Dave Brubeck, et invitaient obligatoirement James Caan à leurs fêtes au bord de la piscine. Et Milhouse craque sur la photo de Bella Abzug, que Marge n'a pas pensé à découper...
  • Les voisins s'alarment de voir Bart et Milhouse devenir des séducteurs. Homer veut alors s'assurer de l'étendue des connaissances de Bart. Ce qui aboutit à une séance d'éducation sexuelle à la Homer, mâtinée de sociologie paupériste : "Tu sais ce que sont des nichons ? demande Homer à Bart . Oui. Bon, ça va nous faire gagner du temps. Et tu sais pourquoi ton père et ta mère dorment dans le même lit ? Oui, c'est parce qu'on est pauvres. Et pourquoi sommes-nous pauvres? Parce qu'on a des gosses. Et la méthode biologique qui amène à la création des gosses est la suivante... ". On voit alors Bart qui s'enfuit et court en hurlant d'horreur jusque chez Milhouse. De là Bart et Milhouse courent en gémissant chez leurs amis, et bientôt, en progression arithmétique, tous les enfants de Springfield tournent dans les rues en hurlant. Et Homer se décerne un satisfécit : "Il vaut mieux qu'ils l'apprennent par moi maintenant que par leur parents quand ils en auront l'âge[2]".

Note[modifier | modifier le code]

On apprend que Moe va aller en enfer quand il mourra et ira draguer Marge là-bas.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. allusion à la noyade d'une collaboratrice de Kennedy lors de l'Accident de Chappaquiddick , « accident » qui ôta définitivement à Edward K. tout espoir de devenir un jour président des États-Unis
  2. (en) All's Fair in Oven War, sur Wikiquote