Tour Air²

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour Air2
Histoire
Architecte
Arquitectonica (Bernardo Fort Brescia)
Développeur
Construction
Coût
269 millions d'euros[2]
Statut
En projet
Usage
Bureaux
Architecture
Hauteur du toit
202 mètres (depuis le niveau de la dalle)[1]
Hauteur du dernier étage
190 mètres
Étages
42
Superficie
82 000 m2[1]
Nombre dʼascenseurs
14
Administration
Propriétaire
Géographie
Pays
Ville
Quartier
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris et la petite couronne
voir sur la carte de Paris et la petite couronne
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Hauts-de-Seine
voir sur la carte des Hauts-de-Seine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de La Défense
voir sur la carte de La Défense
Red pog.svg

La tour Air2 est un projet de gratte-ciel de bureaux dans le quartier d'affaires de La Défense à Courbevoie (Hauts-de-Seine, France). Il est prévu que la tour Air2 soit construite à la place de la tour Aurore qui doit être déconstruite. La tour pourra accueillir jusqu'à 5 000 personnes et vise les certifications environnementales HQE et THPE.

Le projet[modifier | modifier le code]

Les normes de la tour Aurore devenues obsolètes, de nombreux étages restaient inoccupés. Les groupes BNP Paribas et Bouygues immobilier ont donc imaginé deux projets : l'un de restructuration d'Aurore, l'autre de reconstruction. C'est ce dernier, retenu par l'EPAD, qui mène à la construction de la tour Air2[3].

En janvier 2010, l'EPAD a approuvé les conditions de cession du droit à construire[1].

En avril et mai 2011, une enquête public a été menée pour la délivrance du permis de construire par la mairie de Courbevoie. De plus, une convention spécifique a été mise en place conjointement avec l'investisseur The Carlyle Group afin d'informer et d'accompagner les riverains tout au long du projet[4].

Le 13 avril 2012, l'EPADESA a approuvé la vente du terrain au fonds américain Carlyle. La prochaine étape est la signature de la promesse de vente[5].

Fin octobre 2012, le Directeur Général de l'EPADESA, Philippe Chaix, a déclaré que l'établissement signerait l'acte de vente avec Carlyle au printemps 2013. Les travaux de déconstruction de la tour Aurore sont prévus dans les prochains mois. Le projet fait actuellement l'objet d'un recours juridique déposé par des habitants de l'immeuble Vision 80 sur la base d'un problème lié à l'acheminement d'un groupe électrogène de l'immeuble de logement[6]

Étapes du projet[modifier | modifier le code]

Voici la liste des grandes étapes du projet, fournie par la mairie de Courbevoie[7]:

  • étape 1 : printemps 2011 : enquête publique ;
  • étape 2 : 4e trimestre 2011 : début des travaux ;
  • étape 3 : 4e trimestre 2013 : démolition ;
  • étape 4 : 2014-2017 : travaux de reconstruction ;
  • étape 5 : 2017 : livraison de la tour.

Architecture[modifier | modifier le code]

La tour est particulièrement originale avec une silhouette évasée proposant des plateaux plus larges en haut qu'en bas, d'où son surnom « la Tulipe »[3]. L'ensemble immobilier se comprend comme la compression de trois tours en suspension s'évasant dans l'espace aérien alentour[4].

Air2 sera intégrée à son environnement, ouverte sur l'espace public, dotée de fonctions commerciales et d'animation en pied de tour, avec des liaisons douces vers le parvis de La Défense[4] et un accès plus facile sous la dalle. Le pied de la tour a été particulièrement réfléchi pour reposer sur trois niveaux différents : la place des Reflets, celle de l'Iris et la future place située au pied de la Tour D2, dont la livraison est prévue pour mi-2014[5]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bases de données : Structurae • SkyscraperPage • Skyscrapercenter (CTBUH) • PSS-archiVoir et modifier les données sur Wikidata

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées dossier_presse_EPAD.
  2. Niall Greene, « L’IGH, un défi technique et économique »,
  3. a et b « Tour Air2 », sur pss-archi.eu
  4. a, b et c « Tour Air 2 », sur epadesa.fr
  5. a et b « La tour Air 2 va prendre son envol », sur leparisien.fr,
  6. Defense-92.fr
  7. « Construction de la Tour Air2 », sur projetsdecourbevoie.fr