The Fall (album de Gorillaz)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Fall.
The Fall
Album de Gorillaz
Sortie
Enregistré -
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau du Canada Canada
Durée 43:50
Genre Rock alternatif, Alternative hip-hop, Electropop, Trip hop
Format téléchargement gratuit
Compositeur Gorillaz
Producteur Gorillaz, Stephen Sedgwick

Albums de Gorillaz

Singles

  1. Phoner to Arizona
    Sortie : 24 décembre 2010
  2. Revolving Doors / Amarillo
    Sortie : 14 mars 2011

The Fall est le 4e album studio du groupe britannique Gorillaz, sorti en 2010. Enregistré en octobre 2010 durant la tournée du groupe Escape to Plastic Beach World Tour en Amérique du Nord, il a été entièrement conçu sur une tablette numérique iPad, et rendu disponible en téléchargement gratuit.

Historique[modifier | modifier le code]

Le [1], Damon Albarn, leader du groupe, annonce qu'il a conçu un album entièrement sur iPad pendant la tournée qui a suivi l'album Plastic Beach. Il ajoute qu'il souhaite le sortir « avant Noël ». Le [2], dans une interview[3] d'Albarn à la radio australienne Triple J, le titre de l'album est révélé : il s'agit de The Fall (« l'automne » en anglais américain). Il déclare l'avoir appelé ainsi parce qu'il a été « composé en octobre », précisant qu'il aurait pu l'intituler October, mais ce titre avait déjà été utilisé par U2 pour son album de 1981. Selon Albarn, c'est un album conçu à la manière d'un « journal intime »[3], qui évoque « un voyage à travers l'Amérique »[3].

Cette annonce d'un album réalisé sur un iPad intervient assez ironiquement peu après que Microsoft, concurrent d'Apple, et Gorillaz ont scellé un partenariat quelques semaines plus tôt, le 22 septembre[4],[5].

La date de sortie de The Fall est précisée le 20 décembre sur le site officiel du groupe[6] : le jour de Noël. Le 25 décembre, l'album, comportant quinze titres, est disponible gratuitement en téléchargement pour les membres inscrits au fan club "Gorillaz Sub Division" et peut être écouté en streaming par tout le monde sur le site officiel du groupe.

Conception[modifier | modifier le code]

Selon le site officiel de Gorillaz[7], The Fall a été conçu dans un délai très court, entre le 3 octobre 2010 et le 3 novembre 2010. Profitant de son temps libre durant la tournée, Damon Albarn a composé cet album « sur la route » ou dans « des hôtels »[8],[3]. Chaque morceau a ainsi été enregistré dans un lieu et une date différentes de la tournée américaine du groupe. Certains titres de morceaux faisant d'ailleurs explicitement référence à la ville traversée. Cette rapidité de production a été permise par l'utilisation seule d'une tablette numérique. De "Speak It!" à "Mood Filatron", vingt applications[7] pour iPad, estimées à un coût total de 120 dollars[9], ont ainsi été utilisées dans la conception de l'album. Mais des musiciens ont aussi collaboré à The Fall, comme Mick Jones à la guitare sur HillBilly Man ou Paul Simonon à la basse sur Aspen Forest. L'album intègre également des captations de sons comme celle d'une annonce de gare à Los Angeles (sur California & the Slipping of the Sun) ou celle du cornichon yodel[7],[10] (sur "Seattle Yodel") commercialisé par la boutique Archie McPhee (en) à Seattle. Enfin, l'album a été mastérisé dans les prestigieux studios anglais d'Abbey Road[7].

L'illustration de l'album, créditée Jamie Hewlett et Zombie Flesh Eaters, ne représente pas les quatre membres virtuels de Gorillaz, mais uniquement 2D, l'alter ego de Damon Albarn en live, assis les bras ballants devant une table d'enregistrement.

Singles[modifier | modifier le code]

Le premier single issu de l'album, Phoner to Arizona, est dévoilé via une vidéo postée sur YouTube le 22 décembre[11]. Ce clip réalisé par Jamie Hewlett montre un montage d'images et de vidéos de la tournée du groupe.

Le , Gorillaz sort le double single Revolving Doors / Amarillo.

Promotion et sortie[modifier | modifier le code]

La promotion de The Fall est réalisée sur le site Internet du groupe, via un calendrier de l'Avent en ligne[12],[13]. Entre le 1er et le , une fenêtre s'ouvrait chaque jour pour offrir des goodies : jeu vidéo en flash, fond d'écran, vidéos, photos... Le jour de Noël, la dernière fenêtre donnait un lien vers le site de fans du groupe, où l'album The Fall était proposé en téléchargement gratuit[14] pour ceux qui avaient payé leur cotisation de 29,99 livres ou de 45 dollars[15].

En décembre 2010, une sortie sur support physique avait été prévue pour 2011. Elle est finalement annoncée début mars. Une édition vinyle pesant 180 g sort d'abord le 16 avril, une manière pour le groupe de célébrer le Record Store Day, fête des disquaires indépendants, qui a lieu à cette date. Deux jours plus tard, The Fall est disponible à l'achat en CD ou en téléchargement[16].

Critiques[modifier | modifier le code]

Critiques presse

Score cumulé
Site Note
Metacritic 67/100[17]
Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 3/5 stars[18]
The A.V. Club B+[19]
Clash 8/10[20]
Consequence of Sound 3/5 stars[21]
Entertainment.ie 3/5 stars[22]
Entertainment Weekly B−[23]
The Guardian 3/5 stars[24]
NME 8/10[25]
Pitchfork Media 5.8/10[26]
PopMatters 6/10[27]
Rolling Stone 3.5/5 stars[28]
Slant Magazine 3/5 stars[29]

Les premières critiques dans la presse soulignent l'aspect conceptuel de l'album. NME parle d'une « musique qui crée une sensation de mouvement perpétuel »[30], l'usage de sons synthétiques rappelant « les origines numériques » de The Fall. Les Inrockuptibles mentionnent son « minimalisme » et une atmosphère évoquant « la lente glissade vers l’ennui des tournées sans fin »[31]. Pour The Guardian, l'absence de guest-stars sur cet album « électronique » et « mid-tempo » en ferait « l'un des disques les plus personnels de Damon Albarn »[32].

La mise à disposition gratuite de The Fall a entraîné des comparaisons[33],[32],[14] avec la démarche d'autres groupes de rock comme Radiohead et The Smashing Pumpkins. Ces contemporains de Gorillaz avaient également proposé leurs albums respectifs, In Rainbows en 2007 et Teargarden by Kaleidyscope en 2009, en téléchargement à un prix librement fixé par l'acheteur.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

No Titre Enregistrement Durée
1. Phoner to Arizona 3 octobre 2010 à Montréal[7] 4:14
2. Revolving Doors 5 octobre 2010 à Boston 3:26
3. HillBilly Man 10 octobre 2010 au New Jersey; 11 octobre en Virginie 3:50
4. Detroit 13 octobre 2010 à Détroit 2:03
5. Shy-town 15 octobre 2010 à Chicago 2:54
6. Little Pink Plastic Bag 16 octobre 2010 à Chicago 3:09
7. The Joplin Spider 18 octobre 2010 à à Joplin 3:22
8. The Parish of Space Dust 19 octobre 2010 à Houston 2:55
9. The Snake in Dallas 20 octobre 2010 à Dallas 2:11
10. Amarillo 23 octobre 2010 à Amarillo 3:24
11. The Speak It Mountains 24 octobre 2010 à Denver 2:14
12. Aspen Forest 25 octobre 2010 à Santa Fé, 3 novembre à Vancouver 2:50
13. Bobby in Phoenix (featuring Bobby Womack) 26 octobre 2010 à Phoenix 3:16
14. California & the Slipping of the Sun 30 octobre à Oakland 3:24
15. Seattle Yodel 2 novembre 2010 à Seattle 0:38
  • Notes : California & the Slipping of the Sun contient un son d'annonce de gare enregistré à Los Angeles. The Parish of Space Dust contient des samples de Cowboy Town de Brooks & Dunn, Wichita Lineman de Glen Campbell et de Hawaiian War Chant (Ta-Hu-Wa-Hu-Wai) de Spike Jones.

Classements[modifier | modifier le code]

Pays - classement (2011) Meilleure
position
Drapeau de l'Australie Australie ARIA Charts[34] 41
Drapeau de la Belgique Belgique - Ultratop[35] 28
Drapeau du Canada Canada - Canadian Albums Chart[36] 24
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas - MegaCharts[35] 21
Drapeau de l'Irlande Irlande - Irish Albums Chart 21
Drapeau de l'Italie Italie - FIMI 43
Drapeau du Mexique Mexique - AMPROFON 80
Écosse Écosse[35] 12
Drapeau de la Suisse Suisse - Schweizer Hitparade 95
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni - UK Albums Chart[37] 12
Drapeau des États-Unis États-Unis - Billboard 200 24

Crédits additionnels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Damon Albarn records new Gorillaz album on an iPad », sur NME.com, consulté le 27 décembre 2010
  2. (en) « Damon Albarn reveals the title of the new Gorillaz’ album made on an iPad », sur www.soulculture.co.uk, consulté le 27 décembre 2010
  3. a, b, c et d (en) « interview de Damon Albarn sur Triple J », sur mpegmedia.abc.net.au, consulté le 27 décembre 2010
  4. (en) « Damon Albarn Makes New Gorillaz Album on iPad, Despite Partnership With Microsoft », sur pitchfork.com, consulté le 29 décembre 2010
  5. (en) « Gorillaz Go Ape for Internet Explorer 9 Beta », sur microsoft.com, consulté le 29 décembre 2010
  6. (en) « Gorillaz : The Fall », sur gorillaz.com, consulté le 27 décembre 2010
  7. a, b, c, d et e (en) « Gorillaz : The Fall », sur thefall.gorillaz.com, consulté le 27 décembre 2010
  8. (fr) « Gorillaz: quatrième album pour Noël et comédie musicale en 2012 (écoute intégrale) », sur leviffocus.rnews.be, consulté le 29 décembre 2010
  9. (en) « The 20 iPad apps Gorillaz used on their new album, 'The Fall' », sur downloadsquad.switched.com, consulté le 27 décembre 2010
  10. (en) « Yodelling Pickle », sur www.mcphee.com, consulté le 29 décembre 2010
  11. « Gorillaz - Phoner To Arizona », sur YouTube.com, consulté le 27 décembre 2010
  12. (en) « Gorillaz post advent calendar online », sur nme.com, consulté le 29 décembre 2010
  13. (en) « Calendrier de l'Avent », sur gorillaz.com, consulté le 29 décembre 2010
  14. a et b (en) « Cartoon band's star redefines way music is made and sold », sur www.nzherald.co.nz, consulté le 29 décembre 2010
  15. (en) « Gorillaz Sub Division », sur gorillaz.com, consulté le 29 décembre 2010
  16. (en) « Gorillaz releasing 'The Fall' album on vinyl and CD in April », sur nme.com,‎ (consulté le 19 mars 2011)
  17. (en) The Fall by Gorillaz - Metacritic
  18. (en) Stephen Thomas Erlewine, « The Fall - Gorillaz | Songs, Reviews, Credits, Awards », AllMusic (consulté le 27 février 2015)
  19. (en) Chris Martins, « Gorillaz: The Fall », The A.V. Club,‎ (consulté le 8 avril 2012)
  20. (en) « Gorillaz - The Fall | Reviews | Clash Magazine », Clashmusic.com (consulté le 27 février 2015)
  21. (en) Alex Young, « Gorillaz – The Fall | Album Reviews », Consequence of Sound,‎ (consulté le 27 février 2015)
  22. (en) « Music Review | Gorillaz - The Fall », entertainment.ie,‎ (consulté le 27 février 2015)
  23. (en) « Music Review: The Fall, by Gorillaz », sur Entertainment Weekly,‎
  24. (en) Alexis Petridis, « Gorillaz: The Fall - review », sur The Guardian, London,‎ (consulté le 8 avril 2012)
  25. (en) Album Review: Gorillaz - The Fall (Parlophone) Read more at [1] - NME.com
  26. (en) Stephen Deusner, « Gorillaz: The Fall », Pitchfork Media,‎ (consulté le 8 avril 2012)
  27. (en) Dylan Nelson, « Gorillaz: The Fall », PopMatters,‎ (consulté le 8 avril 2012)
  28. (en) Jon Dolan, « Gorillaz The Fall Album Review », Rolling Stone,‎ (consulté le 27 février 2015)
  29. (en) « Gorillaz: The Fall | Album Review », Slant Magazine (consulté le 27 février 2015)
  30. (en) « Gorillaz, 'The Fall' - First Listen », sur nme.com, consulté le 27 décembre 2010
  31. (fr) « Gorillaz : la chronique de The Fall », sur lesinrocks.com, consulté le 27 décembre 2010
  32. a et b (en) « Gorillaz give away their new album made on an iPad », sur guardian.co.uk, consulté le 27 décembre 2010
  33. (en) « Gorillaz Release iPad Produced Album for Free », sur beatcrave.com, consulté le 29 décembre 2010
  34. Steffen Hung, « Gorillaz - The Fall », australian-charts.com (consulté le 27 février 2015)
  35. a, b et c The Fall - The Official Charts Company
  36. « Gorillaz - Chart history », Billboard (consulté le 27 février 2015)
  37. « Official Albums Chart Top 100 | 22-02-2015 - 28-02-2015 | Official Charts Company », Theofficialcharts.com,‎ (consulté le 27 février 2015)