Clint Eastwood (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eastwood.
Clint Eastwood
Single de Gorillaz
extrait de l'album Gorillaz
Face B Clint Eastwood (Ed Case & Sweetie Irie refix)
Dracula
Clint Eastwood (Phi Life Cypher remix)
Sortie Drapeau du Royaume-Uni
Enregistré 2001
Durée 5:55
Genre Trip hop[1], hip-hop alternatif[2]
Format CD single, cassette, vinyle 12″
Auteur Gorillaz
Producteur Gorillaz, Dan the Automator
Label Parlophone

Singles de Gorillaz

Pistes de Gorillaz

Clint Eastwood est le premier single du groupe Gorillaz tiré de leur premier album studio, Gorillaz. Le son utilise un sample de la bande originale du film Le Bon, la Brute et le Truand (avec Clint Eastwood et composée par Ennio Morricone).

En live, les parties rappées sont assurées par Del, mais le sont depuis 2005 par Phil Cypher. Cependant, on a pu retrouver des rappeurs propres au pays où le groupe faisait sa tournée : ainsi en 2001, c’est un comité de rap japonais qui assura les parties rappées de la chanson au Japon[3].

Clip[modifier | modifier le code]

Le clip commence par l'apparition classique en tag du logo du groupe et par l'apparition d'une phrase en japonais traduite en anglais et disant "Every dead body that is not exterminated, gets up and kills. The people it kills get up and kill." Puis on entend Murdoc lâcher un rire démoniaque et les membres du groupe commencent à jouer. Tout a l'air normal mais, à un moment, alors que Russel joue, il baisse la tête et sa casquette se met à flotter dans les airs tandis que le ciel se couvre de nuages noirs. Puis, on finit par voir apparaître un fantôme bleu géant dont la voix est celle du rappeur Del the Funky Homosapien (appelé ici Del tha' Ghost Rapper) et le paysage s'assombrit de plus en plus sous les regards médusés des musiciens.

Del finit par sauter et écraser lourdement ses pieds sur le sol, ce qui crée comme un tremblement de terre qui s'arrête juste devant le groupe. Ensuite, de grandes stèles et des pierres tombales sortent du sol tandis que l'orage se met à gronder et que 2D chante à nouveau le refrain. Puis, la caméra s'éloigne du groupe et des stèles et des mains de singe commencent à sortir du sol (on voit même l'une des mains saisir Murdoc par son pénis). Puis le sol craque, dévoilant une meute de gorilles zombies aux yeux rouges. Les plans de la meute se rassemblant et du premier gorille qui sort sont répétés plusieurs fois. Après, les gorilles commencent à marcher et on voit Murdoc s'enfuir. La meute, l'ayant repéré, se met donc à le poursuivre. Le bassiste et l'un des gorilles se lancent des regards mauvais mais cela n'empêche pas Murdoc d'être frappé par la foudre tandis que Del chuchote la dernière phrase de son rap : "That's in all in your head" à l'oreille de 2D.

Ce dernier chante une dernière fois le refrain tandis que des plans de Noodle se mettant à courir vers l'un des gorilles pour lui mettre un coup de pied se succèdent en se répétant. Del finit par réintégrer le corps de Russel tandis que les gorilles zombies redeviennent morts et que le jour se dévoile. Le clip finit par les noms des 4 membres du groupe tagués sur une image les représentant dans ce même clip.

Comme références à la pop-culture, on voit que les zombies, au moment de la poursuite, dansent sur la chorégraphie de « Thriller » de Michael Jackson. 2D porte un tee-shirt sur lequel il y a un grand "T" dans lequel est inscrit le mot "virus", ce qui peut être une référence au « virus T » qui transforme les gens en zombies dans l’univers de Resident Evil.

Utilisation dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Clint Eastwood
  2. Clint Eastwood (Ed Case & Sweetie Irie refix)
  3. Dracula
  4. Clint Eastwood (vidéo)
  1. Clint Eastwood
  2. Clint Eastwood (Ed Case refix edit)
  3. Clint Eastwood (Phi Life Cypher remix)
  1. Clint Eastwood
  2. Clint Eastwood (Ed Case & Sweetie Irie refix)
  3. Dracula

Classements[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (2001) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[4] 2
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[5] 17
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[6] 2
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratip)[7] 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50 Singles)[8] 21
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratip)[9] 13
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop 50 Singles)[10] 11
Drapeau du Danemark Danemark (Tracklisten)[11] 16
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[12] 57
Drapeau des États-Unis États-Unis (Modern Rock Tracks)[12] 3
Drapeau des États-Unis États-Unis (Top 40 Mainstream)[12] 32
Europe Europe (Eurochart Hot 100)[13] 5
Drapeau de la France France (SNEP)[14] 17
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[15] 5
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[16] 1
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[17] 13
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[18] 12
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[19] 27
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[20] 26
Drapeau de la Pologne Pologne (Classements Singles)[21] 10
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[22] 4
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[23] 7
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[24] 3
Classement (2012) Meilleure
position
Drapeau de la France France (SNEP)[14] 194

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Classement (2001) Position
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[25] 74
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[26] 15
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop 40)[27] 45
Drapeau de la France France (SNEP)[28] 47
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[29] 14
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[30] 12
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[31] 18

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification Date Ventes
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (BVMI)[32] Disque d'or Or 2001 250 000
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[33] Disque d'or Or 2001 35 000
Drapeau de l'Autriche Autriche (IFPI)[34] Disque d'or Or 27 juillet 2001 15 000
Drapeau de la France France (SNEP)[35] Disque d'argent Argent 2001 190 000
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[36] Disque d'or Or 4 mai 2001 400 000
Drapeau de la Suisse Suisse (IFPI)[37] Disque d'or Or 2001 25 000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alex Nelson, « Gorillaz // Singles 2001-2011 », sur Rhythmcircus.co.uk, (consulté le 23 août 2013) : « the trip-hop of early singles Tomorrow Comes Today and Clint Eastwood »
  2. (en) « Reviews & Previews > Albums > Pop > Gorillaz », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 113, no 25,‎ , p. 22 (ISSN 0006-2510, lire en ligne) :

    « Equally impressive is the alternative/hip-hop-spliced "Clint Eastwood," which spotlights Albarn's laid-back delivery coupled with a verse from Del, who offers listeners his signature out-of-this-world lyrics. »

  3. (en) « virtual vs. reality », sur YouTube, (consulté le 6 septembre 2013)
  4. (de) Charts.de – Gorillaz - Clint Eastwood. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 7 septembre 2013.
  5. (en) Australian-charts.com – Gorillaz – Clint Eastwood. ARIA Top 50 Singles. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  6. (de) Austrian-charts.com – Gorillaz – Clint Eastwood. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  7. (nl) Ultratop.be – Gorillaz – Clint Eastwood. Ultratip. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 7 septembre 2013.
  8. (nl) Ultratop.be – Gorillaz – Clint Eastwood. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 7 septembre 2013.
  9. Ultratop.be – Gorillaz – Clint Eastwood. Ultratip. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 7 septembre 2013.
  10. Ultratop.be – Gorillaz – Clint Eastwood. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 7 septembre 2013.
  11. (da) Danishcharts.com – Gorillaz – Clint Eastwood. Tracklisten. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  12. a, b et c (en) « Gorillaz – Awards », sur AllMusic, Rovi Corporation (consulté le 7 septembre 2013)
  13. (en) « Hits of the World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 113, no 26,‎ , p. 45 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  14. a et b Lescharts.com – Gorillaz – Clint Eastwood. SNEP. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  15. (en) « The Irish Charts – All there is to know », IRMA (consulté le 7 septembre 2013)
  16. (en) Italiancharts.com – Gorillaz – Clint Eastwood. Top Digital Download. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  17. (en) Norwegiancharts.com – Gorillaz – Clint Eastwood. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  18. (en) Charts.org.nz – Gorillaz – Clint Eastwood. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  19. (nl) Nederlandse Top 40 – Gorillaz - Clint Eastwood search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40. Consulté le 7 septembre 2013.
  20. (nl) Dutchcharts.nl – Gorillaz – Clint Eastwood. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  21. (pl) « CLINT EASTWOOD – Gorillaz », sur LP3.polskieradio.pl, Nowe Media, Polskie Radio S.A. (consulté le 6 septembre 2013)
  22. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 7 septembre 2013.
  23. (en) Swedishcharts.com – Gorillaz – Clint Eastwood. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  24. (en) Swisscharts.com – Gorillaz – Clint Eastwood. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  25. (en) « ARIA Charts - End Of Year Charts – Top 50 Singles 2001 », sur Aria.com.au (consulté le 14 décembre 2013)
  26. (de) « Jahreshitparade 2001 », sur Austriancharts.at, Hung Medien (consulté le 14 décembre 2013)
  27. « Rapports annuels 2001 », sur Ultratop.be/fr, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch. (consulté le 14 décembre 2013)
  28. « Classement Singles – année 2001 », sur Snepmusique.com (consulté le 9 décembre 2013)
  29. (it) « I singoli più venduti del 2001 », sur HitParadeItalia.it, Creative Commons (consulté le 14 décembre 2013)
  30. (en) « The Official UK Singles Chart – 2001 » [PDF], sur UKchartsplus.co.uk (consulté le 14 décembre 2013)
  31. (de) « Schweizer Jahreshitparade 2001 », sur Hitparade.ch, Hung Medien (consulté le 14 décembre 2013)
  32. (de) « Gold-/Platin-Datenbank », sur Musikindustrie.de, aberratio GmbH (consulté le 14 décembre 2013)
  33. (en) « ARIA Charts – Accreditations – 2001 Singles », sur Aria.com (consulté le 14 décembre 2013)
  34. (de) « Gold & Platin », sur Ifpi.at (consulté le 9 décembre 2013)
  35. « Les Singles en Argent », sur InfoDisc.fr, Dominic DURAND / InfoDisc, (consulté le 14 décembre 2013)
  36. (en) « Certified Awards », sur Bpi.co.uk (consulté le 5 décembre 2013)
  37. (de) « Edelmetall », sur Hitparade.ch, Hung Medien (consulté le 14 décembre 2013)