Ternat (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ternat.

Ternat
Ternat (Belgique)
Place du marché
Blason de Ternat
Héraldique
Drapeau de Ternat
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand
Arrondissement Hal-Vilvorde
Bourgmestre Michel Vanderhasselt (CD&V en Volks)
(2019-24)
Majorité CD&V en Volks, Voor Ternat (2019-24)
Sièges
CD&V en Volks
Voor Ternat
N-VA
Sp.a-Groen XL
OpenVLD+
25 (2019-24)
9
7
5
2
2
Section Code postal
Ternat
Wambeek
Sint-Katherina-Lombeek
1740
1741
1742
Code INS 23086
Zone téléphonique 02 - 053
Démographie
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
15 481 ()
49,03 %
50,97 %
632 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
20,27 %
62,63 %
17,10 %
Étrangers 2,17 % ()
Taux de chômage 3,37 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 16 305 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 52′ nord, 4° 10′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
24,48 km2 (2005)
60,10 %
5,06 %
32,47 %
2,38 %
Localisation
Localisation de Ternat

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Ternat

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Ternat
Liens
Site officiel www.ternat.be

Ternat, parfois Ternath en français[1], est une commune néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province du Brabant flamand.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les anciennes formes du nom de la commune sont : Nath (1112.1268), Le Natte (1253, 1268 en Picard, langue parlée à Nivelles), Ternath (1435). Le toponyme vient de l'histoire du village : un noyau de peuplement sur un sol humide, en effet, le nom Ternat est souvent associé à "nat" qui veut dire «humide», mais c'est peut-être un peu simple. Une autre explication de la signification pourrait être: «couture» ou «frontière» d'un domaine séculier ou spirituel dans le Brabant. Mais il faut plutôt considérer sérieusement une origine dans une langue romane, Celtique ou une langue préhistorique disparue. On trouve encore parfois l’utilisation de l'orthographe Ternath dans le contexte francophone[1].

Ternath est aussi le nom d'un hameau de Meerbeke, qui appartenait également à l'abbaye de Nivelles et au Duché de Brabant.

Histoire[modifier | modifier le code]

Via la section actuelle de Wambeek, l'histoire de Ternat remonte à l'année 877.

Ternat lui-même était déjà mentionné en 1112 comme faisant partie de la paroisse de Wambeek, il appartenait donc aussi à l'abbaye de Nivelles dans le duché de Brabant. En 1268, Ternat devint une paroisse séparée avec un l'église Notre-Dame. Au plus tard au XIIe siècle, il y avait une tour de guet dans le cadre de la défense du duché de Brabant contre le comté de Flandre qui devint plus tard Cruykenbourg. La famille Wezemaal a construit ou renforcé la tour, ils étaient de fidèles alliés des ducs de Brabant-Lotharingie.

Au XIVe siècle, le chevalier Éverard t'Serclaes, échevins de la ville Bruxelles, fut également seigneur de Ternat. Il a chassé les troupes du comte Louis de Male de Bruxelles en 1356. Après avoir été assassiné en 1388, il a été enterré dans l'église en face du château. Par mariage, la seigneurie de Wambeke, Lombeke et Ternath avec le château de Cruykenbourg est passée au XVIe siècle entre les mains d'une famille d'origine française les de Fourneau. Comme Cruykenbourg a été élevé au rang de comté en 1662, Wambeek, le siège de l'échevinat, a été progressivement évincé de la place dominante parmi les trois paroisses.

Après la disparition du comté de Cruykenbourg, vieux d'environ cent cinquante ans à la révolution, Ternat devint une municipalité séparée de Wambeek et Lombeek-Sainte-Catherine. L'importance de Ternat à l'époque française est démontrée par le fait qu'un notaire s'y établit. Pendant la Bataille de Waterloo, Hendrik de Fourneau, Comte de Kruikenburg (1785-1861) devint un ami personnel du Prince d'Orange. Le comte a soutenu Guillaume I pendant la Révolution belge et est devenu plus tard lieutenant général aux Pays-Bas. Après la mort de son ami le roi Guillaume II des Pays-Bas en 1849, Hendrik de Fourneau est retourné à Ternat.

Au milieu du XIXe siècle, la ligne de chemin de fer vers Flandre orientale ne s'arrêtait pas à Asse mais à Ternat. Au milieu du XXe siècle, l'autoroute reliant Bruxelles à la côte a à nouveau une sortie sur Ternat et non sur Asse. En 1976, Wambeek, Lombeek et Ternat sont à nouveau réunis après cent quatre-vingts ans de séparation grâce à la fusion des communes, mais cette fois-ci c'est Ternat et non plus Wambeek qui est le chef lieu communal.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Ternat wapen.svg
La commune possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 28 septembre 1819 et à nouveau dans des couleurs différentes le 30 janvier 1840. Les armoiries actuelles ont été octroyées le 7 mai 1985.

Ternat a été fondée en tant que village de l'Abbaye de Nivelles et fut pendant des siècles une possession de l'abbaye. Les anciennes armoiries de Ternat montrent ainsi l'image de Sainte Gertrude de Nivelles, patronne de l'abbaye et du village. Elles étaient celles des barons de Fourneau de Cruquenbourg, seigneurs du domaine de Cruykenbourg depuis 1562, auxquels appartenaient les municipalités de Lombeek-Sainte-Catherine, Ternat et Wambeek de la commune fusionnée de Ternat.

En 1840, les couleurs ont été changées.

Les nouvelles armoiries montrent le bouclier de Lombeek-Sainte-Catherine avec la patronne Sainte Gertrude, issue des armoiries anciennes.
Blasonnement : D'azur billeté d'or, au chevron du même. L'écu placé devant une Sainte Gertrude d'or.
  • Délibération communale : 1 avril 1985
  • Arrêté de l'exécutif de la communauté : 7 mai 1985
  • Moniteur belge : 8 juillet 1986
Source du blasonnement : Heraldy of the World[2].



Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Elle comptait, au , 15 749 habitants (7 731 hommes et 8 018 femmes), soit une densité de 643,34 habitants/km²[3] pour une superficie de 24,48 km².

Graphe de l'évolution de la population de la commune (la commune de Ternat étant née de la fusion des anciennes communes de Ternat, de Wambeek et de Sint-Katherina-Lombeek, les données ci-après intègrent les quatre communes dans les données avant 1977).

  • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Site externe[modifier | modifier le code]