LCR Team

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Team LCR)

Team LCR
Image illustrative de l’article LCR Team
Dernière saison 2021
Nom complet Lucio Cecchinello Racing Team
Localisation Drapeau de Monaco Monte-Carlo, Monaco
Team manager Lucio Cecchinello
Pilotes MotoGP

30. Drapeau du Japon Takaaki Nakagami

73. Drapeau de l'Espagne Álex Márquez

MotoE

7. Drapeau de l'Italie Niccolò Canepa

10. Drapeau de la Belgique Xavier Siméon

Machine MotoGP

Honda RC213V

MotoE

Energica Ego

Pneus M Michelin
Champions du monde -

LCR Team est un team de courses de motos qui participe actuellement aux championnat du monde MotoGP sous le nom de LCR Honda CASTROL / LCR Honda IDEMITSU et MotoE sous le nom LCR E-Team. La structure a été fondée en 1996 par le pilote italien Lucio Cecchinello .

En 2020, le team MotoGP est représentée par le pilote britannique Cal Crutchlow sur une moto Honda RC213V 2020 et par le japonais Takaaki Nakagami, sur la Honda RC213V version 2019. En MotoE, Niccolò Canepa et Xavier Siméon défendent les couleurs de l'écurie italienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

1996 - 2003 : Lucio Cecchinello, pilote et manager[modifier | modifier le code]

Les débuts en championnats 125cm3 avec Honda[modifier | modifier le code]

Le Lucio Cecchinello Racing (abrégé LCR) a été créé par le pilote italien Lucio Cecchinello en 1996, espérant imiter le succès d'autres pilotes ayant monté leur propre structure. Avec seulement 2 mécaniciens et 1 camion[1], le pilote s'est tourné vers le constructeur Honda pour la fourniture des motos.

Les années 1996 et 1997 ont vu l'équipe débuter en championnat du monde 125cm3 avec comme unique pilote le fondateur de l'écurie. Si ces deux années n'ont pas permis la victoire du pilote et manager italien, de nombreux top 10 sont à mettre à son actif.

En 1998, l'équipe décide de recruter un second pilote en la personne de Noboru Ueda. Ce renfort allait rapidement porter ses fruits puisqu'au 2e rendez-vous de la saison, le pilote japonais apportait sa première victoire à la jeune structure en enlevant le Grand Prix moto de Malaisie. La première victoire de Lucio Cecchinello arriva 4 Grand Prix plus tard au Grand Prix moto de Madrid. Néanmoins, Noboru Ueda se blessa au Grand Prix de France et fut remplacé pendant 6 Grand Prix par Hiroyuki Kikuchi (it). Finalement, l'année 1998 a vu Cecchinello se classer 5e du championnat et Ueda 13e.

L'association Cecchinello et Ueda continua pendant les années 1999 et 2000, marquée par de nombreux podium et une nouvelle victoire du Japonais lors du Grand Prix moto du Brésil en 1999. Ueda termina 5e au classement général lors de ces deux années, quand le pilote italien, légèrement en retrait comparé à son coéquipier, se classa aux 9e et 11e positions finales.

Changement de constructeur et début en 250cm3[modifier | modifier le code]

Lucio Cecchinello au Grand Prix d'Australie 2001

L'année 2001 marqua un changement de stratégie pour l'équipe : passage des motos Honda aux Aprilia et remplacement de l'ancien Noboru Ueda par le jeune Raúl Jara (es). Si l'année du jeune pilote espagnol n'a pas marqué les esprits, avec seulement 9 points inscrits, la moto italienne permis à Lucio Cecchinello de retrouver la victoire lors du Grand Prix moto de Catalogne 2001 et de compiler plusieurs podiums. L'année se conclut pour lui avec son meilleur résultat en 125cm3, soit 156 points valant la 4e place au classement final.

Nouvelle année, nouveau évolution : 2002 voit l'expansion de l'équipe LCR dans le championnat 250cm3 et le début d'une collaboration fructueuse avec un certain Casey Stoner. Le jeune pilote australien, qui a marqué ses premiers points lors de 2 wild card en 125cm3, a pour coéquipier David Checa, pilote espagnol possédant déjà l'expérience de la catégorie avec 2 saisons moyennes sur Honda. Cette première année dans le championnat 250cm3 est marquée par de nombreux top 10 mais un classement final modeste pour les 2 pilotes.

En 125 cm3, le patron Lucio Cecchinello continue sa quête du titre mondial, accompagné cette fois par le Saint-Marinais Alex De Angelis, auteur de 2 saisons complètes dans la catégorie. Avec 3 victoires et 2 autres podiums, le pilote italien améliore encore son record de l'année précédente tout en gardant la même position finale, 4e. Quant à De Angelis, l'année 2002 lui a permis de connaître son premier podium et sa première pole en mondial.

L'équipe continua d'être remaniée afin de mener de front les 2 championnats et 2003 marqua le retour de Casey Stoner dans le championnat 125cm3 au côté de son patron. Si le pilote australien vécu une très bonne année avec plusieurs podiums et sa première victoire lors de la dernière course de la saison, Lucio Cecchinello connu une baisse de performance globale malgré 2 nouvelles victoires et 1 podium mais une 9e place au général, juste derrière son jeune coéquipier. Néanmoins, il réalisa son rêve en remportant le Grand Prix moto d'Italie 2003[2]. En 250cm3, seule la nouvelle recrue Randy de Puniet fut alignée mais auteure d'une saison éclatante : 1re victoire pour le pilote et l'écurie dans la catégorie lors du Grand Prix moto de Catalogne, agrémentée de 6 autres podiums et 5 pole position. Finalement, le Français termina 4e, à 41 points du champion.

2004 - 2005 : Retraite du pilote Cecchinello et podium mondiaux[modifier | modifier le code]

Conscient d'une saison 2003 en deçà des précédentes et du poids des années, Lucio Cecchinello fait le choix à 34 ans de se retirer des circuits après le Grand Prix de la Communauté valencienne pour se concentrer sur son rôle de responsable d'équipe.

L'année 2004 voit ainsi l'équipe continuer de s'engager simultanément en 125cm3 et 250cm3, marquée par d'excellents résultats. Randy de Puniet reste l'unique pilote en catégorie intermédiaire et est l'auteur d'une autre saison brillante avec une nouvelle victoire au Grand Prix moto de Catalogne et 7 podiums supplémentaires. Pour la première fois de son histoire, l'équipe LCR voit un de ces pilotes finir à la 3e place du classement mondial.

L'équipe 125cm3 connaît aussi le même succès : avec un duo de pilote totalement renouvelé, le champion italien Roberto Locatelli va décrocher la 3e place au classement final avec 2 victoires, 6 podium et pleinement aider Aprilia à remporter le championnat constructeur de la catégorie. Son coéquipier, le jeune Mattia Pasini, va connaître des débuts en mondial plus timide mais alignera plusieurs top 10 prometteurs.

En 2005, l'équipe fait le choix de se concentrer uniquement sur le championnat 250cm3. Casey Stoner revient auprès de Lucio Cecchninello après une année solide en 125cm3 chez KTM. À ses côtés est promu Roberto Locatelli pour son retour en 250cm3. Si ce dernier ne va pas connaître une année riche, avec 5 top 10, le pilote australien va occupé être un prétendant au titre en remportant 5 victoires, 5 autres podiums pour une seconde place finale, un nouveau record pour l'équipe. Stoner est le premier pilote LCR à remporter plus de 3 Grand Prix dans une saison.

Depuis 2006 : Engagement en MotoGP avec Honda[modifier | modifier le code]

Casey Stoner, pilote LCR pendant 4 saisons

Début d'engagement compliqué[modifier | modifier le code]

Fort du succès des deux années précédentes et du potentiel de son pilote, Lucio Cecchinello estimait réaliste une montée en MotoGP pour la saison 2006. Aprilia n'étant pas engagé dans la catégorie reine, il était nécessaire de trouver un nouveau partenaire pour permettre à l'équipe de poursuivre son ascension. En , l'équipe trouva un accord avec Yamaha pour réaliser ce projet malgré un budget encore à compléter[3]. Malgré un contrat avec LCR pour 2006, Casey Stoner reçu une offre de la part de Honda Pons et testa la RC211V sur le circuit de Valencia au lendemain de la fin de saison[4]. Alors que Lucio Cecchinello voyait ses rêves de MotoGP s'envoler en même temps que son pilote, Casey Stoner se retrouva sans équipe après l'échec d'Honda Pons à réunir un budget suffisant[5]. Honda et le pilote australien ayant un contrat pour courir en MotoGP en 2006, le constructeur nippon s'est donc naturellement tourné vers l'équipe LCR pour finaliser son projet, Stoner signant un nouveau contrat d'un an avec une autre en option avec Cecchinello[6].

La première année d'engagement de l'équipe en MotoGP fut une réussite. Casey Stoner monta sur son premier podium dans la catégorie lors de son troisième Grand Prix, sur le circuit d'Istanbul Park. Le reste de l'année fut marqué par de nombreux top 5 mais aussi plusieurs chutes du fougueux australien. Avec seulement 10 arrivées sur 17 Grand Prix, mais toutes dans le top 10, Stoner termina à une prometteuse 8e place au classement général. Ces débuts prometteurd attirèrent l'attention de Ducati qui enrôla le jeune Australien pour la saison suivante.

Après la perte de son prodige, Lucio Cecchinello pense avoir trouvé en Carlos Checa un remplaçant solide[7]. Déjà en contact avec l'équipe à la suite du retrait de l'équipe de Sito Pons, le pilote sort d'une saison solide dans l'équipe satellite de Yamaha Tech 3 et possède 12 ans d'expérience dans la catégorie reine[8]. À la demande de Honda, 2007 voit aussi le retour de LCR dans le championnat 250cm3 avec l'engagement du jeune Eugene Laverty sur une RS250R (en) marqué du fabricant de boisson Red Bull[9].

Tandis que son ancien pilote Casey Stoner remporte le titre avec Ducati, Lucio Cecchinello voit son équipe essuyer une mauvaise année sur tous les tableaux. En MotoGP, la Honda 800cm3 est bien moins performante que la 990cm3 de l'année précédente. Finalement, Carlos Checa ne cumule que 3 top 10 et tire sa révérence au monde du MotoGP[10]. En 250cm3, le jeune pilote irlandais Laverty ne trouve pas la recette et ne connaît que 4 arrivées dans les points pour 6 points inscrits.

Retour de Randy de Puniet[modifier | modifier le code]

Randy de Puniet en 2010

Face à cette dernière saison compliqué, Lucio Cecchinello devait réagir. Son ambition première était de recruter le vice-champion 250cm3 sur Honda Andrea Dovizioso[11]. Néanmoins, ce dernier fit le choix d'accompagner son écurie depuis 2002, le Scot Racing Team, dans l'aventure du MotoGP[12]. Le manager italien se lia donc pour deux ans avec son ancien pilote Randy de Puniet, qui sortait de deux saisons compliqués avec Kawasaki[13]. Engagé avec une Honda satellite à pneus Michelin, l'équipe ne put faire mieux que l'année 2007, avec la 15e place finale et 61 points.

L'année 2009 ne vit aucun changement de pilote, uniquement de manufacturier pneumatique puisque Bridgestone devient l'unique fournisseur du MotoGP. La saison fut plus aboutie avec la troisième place acquise par de Puniet sous la pluie du Grand Prix moto de Grande-Bretagne 2009. Le classement final vit le pilote français dépasser les 100 points et atteindre la 11e place, à 9 points de la 7e place de Toni Elías au général.

L'année suivante fut la confirmation de cette bonne forme, avec 12 top 10 pour le pilote français, 116 points et la 9e place au général, malgré une absence de podium et une blessure au Grand Prix moto d'Allemagne 2010. Néanmoins, la petite structure italienne ne peut assurer sa participation en MotoGP que grâce aux sponsors, et la nationalité de Randy de Puniet représente plutôt un frein aux démarches du manager. Ainsi, LCR annonce le recrutement de Toni Elías pour la saison 2011[14].

Stefan Bradl en 2014

Passage de Toni Elías et engagement de Stefan Bradl[modifier | modifier le code]

De retour en MotoGP auréolé du premier titre de champion de Moto2, Toni Elías s'attend à poursuivre l'ascension débuté lors de ses 5 saisons précédentes dans la catégorie reine. Malheureusement, alors que Casey Stoner apportait le titre au guidon de la Honda RC212V, le pilote espagnol vécu de son côté une terne saison 2011. Avec 5 top 10, 61 points et une 15e place finale, la situation ne pouvait rester en l'état surtout que l'ambiance dans l'écurie se dégradait[15]. L'écurie LCR aligne pour la première fois une deuxième MotoGP pour Kousuke Akiyoshi (en) au Grand Prix du Japon et pour Ben Bostrom (en) pour le Grand Prix des États-Unis[16],[17].

L'équipe engage donc le dernier champion du monde Moto2 allemand Stefan Bradl pour 2 saisons[18]. De plus, changement de réglementation oblige, LCR disposera de la dernière Honda RC213V 1000cm3. Fort de ces nouveautés, l'année 2012 est une réussite avec 14 top 10 en 14 courses terminées pour le pilote Allemand et une 8e place au classement général.

L'année 2013 est la confirmation de 2012, avec autant de top 10 que d'arrivées, mais agrémentés d'une pole et d'une deuxième place au Grand Prix moto des États-Unis. Dans ces conditions, la prolongation de Stefan Bradl a été actée au milieu de l'été 2013[19].

La saison 2014 a montré un arrêt de la progression du pilote allemand : plus d'abandon que les années précédentes et aucun podium. Avec 117 points et la 9e place au général, cette saison est la plus faible pour Bradl. Ainsi, logiquement, et après un rocambolesque retournement de situation, LCR annonce conclure l'arrivée du pilote britannique Cal Crutchlow.

Engagement de Cal Crutchlow et renforcement des liens avec Honda[modifier | modifier le code]

Alors qu'il avait donné son accord pour continuer avec Ducati le , Cal Crutchlow fait volte-face 15 jours après et s'engage avec Honda et l'équipe de Lucio Cecchinello[20],[21]. L'engagement du pilote a été rendu possible par la signature d'un nouveau sponsor titre anglais, CWM FX (en), pour 6,3 millions d'euros[22]. Cet accord marque aussi un renforcement de la collaboration avec Honda puisque le pilote anglais disposera d'une Honda RC213V d'usine, avec un soutien renforcé du constructeur[21]. En plus de cela, l'écurie engagera pour la première fois en MotoGP une seconde moto en catégorie « Open », une Honda RC213V-RS, pour le jeune Jack Miller qui a fait le grand saut depuis le Moto3.

D'un point de vue sportif, cette année 2015 a vu Cal Crutchlow monter sur son premier podium pour l'écurie dès la troisième manche, Grand Prix moto d'Argentine. Régulier, avec 12 top 10 dont 3 top 5, le pilote anglais a terminé la saison à la 8e place au classement général. Son coéquipier, équipé d'une moto bien moins véloce, a engrangé de l'expérience et connu 6 entrées dans les points, pour une 19e place finale, la 3e pour le classement de la catégorie « Open ».

Sur le plan financier, l'année de l'équipe est marquée par le retrait de son sponsor titre après le Grand Prix moto de République tchèque, à la suite d'allégations de fraude suivies d'une enquête policière[23]. L'avenir de l'écurie n'a pas été menacé, CWM FX ayant versé les 2/3 des sommes dues. Lucio Cecchinello a pu aussi compter sur GIVI, sponsor de longue date de l'écurie, et Castrol qui ont augmenté leur visibilité sur la moto[24]. Preuve de la solidité financière de l'écurie, LCR annonça la prolongation de Crutchlow pour une année et une autre en option dès la fin [25]. Néanmoins, la perte du sponsor titre obligea l'écurie à se séparer de Jack Miller.

Cal Crutchlow, pilote LCR de 2015 à 2020

Malgré cette instabilité, l'année 2016 allait être une réussite pour LCR. Si le début de l'année fut poussif avec un premier top 10 uniquement au 7e Grand Prix, le britannique réussit à remporter son premier Grand Prix MotoGP sur le circuit de Brno en République Tchèque. Cette victoire est aussi la première en catégorie reine pour l'équipe de Lucio Cecchinello. Mieux, Crutchlow récidiva deux mois plus tard lors du Grand Prix d'Australie. Il cumula ces victoires à deux secondes places au Grand Prix moto d'Allemagne et pour sa course à domicile à Silverstone après avoir réalisé la pole. Finalement, et malgré 6 abandons et 26 chutes au cours de l'année[26], l'anglais termina avec 141 points, la 7e place au général et premier pilote indépendant.

Après un accident lors de la première course 2017 au Qatar, Cal Crutchlow monta sur la 3e marche du podium lors du second Grand Prix en Argentine. Ce fut son seul top 3 d'une année plus modeste que la précédente, malgré 5 arrivées dans les 5 premiers, 112 points et la 9e place finale. Le , un nouveau contrat de 2 ans est signé entre le pilote anglais et Honda pour qu'il continue de courir au sein de LCR avec une RC2013V d'usine, confirmant ainsi la place de LCR comme équipe satellite du constructeur à l'aile dorée[27].

Pour 2018, l'équipe italienne engage une deuxième moto pour le prometteur Takaaki Nakagami qui emmène avec lui les espoirs de Honda de voir un compatriote vainqueur en catégorie reine[28]. Côté sponsor, l'équipe présente l'originalité à partir de 2018 d'avoir deux motos avec deux livrées différentes : une aux couleurs de Castrol pour la Honda de Crutchlow, une autre avec l'identité d'Idemitsu pour Nakagami[29]. Sur le plan des résultats, Cal Crutchlow allait réussir sa meilleure saison chez LCR : victoire au Grand Prix d'Argentine, podiums aux Grand Prix de Saint-Marin et du Japon et 4 autres arrivées dans le top 5. Malgré une blessure pendant les essais du Grand Prix d'Australie qui l'empêchera de participer aux 3 dernières courses (remplacement par Stefan Bradl), le pilote anglais boucla l'année à la 7e place au général. Pour Nagakami, 2018 a été une année d'apprentissage, marqué par onze entrées dans les points et surtout une 6e place lors du dernier Grand Prix de la saison. Le Japonais se classa 20e au général.

Nakagami sur la grille du GP d'Allemagne 2018

Début en MotoE et montée en puissance de Takaaki Nakagami[modifier | modifier le code]

Si le passage à l'année 2019 permis de consolider la structure MotoGP, LCR se lança dans la nouvelle aventure du MotoE[30]. Pour cela, Lucio Cecchinello fit revenir son ancien pilote Randy de Puniet accompagné de Niccolò Canepa, expérimenté italien. Cette première saison n'a pas emmené les résultats escomptés, avec uniquement une 9e place au général pour l'italien et la 17e pour le Français. Côté MotoGP, l'année a parfaitement démarré avec un podium pour Cal Crutchlow lors de la manche inaugurale au Qatar. Le reste de la saison du Britannique fut un cran en dessous de la précédente (133 points à la fin contre 148 en 2018), mais permit de cumuler deux autres podiums en Allemagne et en Australie, et 8 top 10. La 9e place finale vint sanctionner l'année de Crutchlow.

Pour son coéquipier Takaaki Nakagami, l'année 2019 marqua une réelle progression notamment lors de la première partie de saison. Le Japonais connue lors des 10 premiers Grand Prix sept top 10 et deux abandons, avec pour meilleur place une 5e position en Italie. À partir du Grand Prix d'Assen et une chute en course, les résultats de Nakagami furent plus irréguliers. Il dût se résoudre à se faire opérer de l'épaule après son Grand Prix à domicile et à être remplacé par Johann Zarco[31]. Finalement, le Japonais fit plus que doubler ses points de sa première saison et termina à la 13e place au général malgré une saison tronquée.

Pour la saison 2020, LCR renouvela ses engagements et ses pilotes en MotoGP et MotoE, où le seul changement fut le remplacement de Randy de Puniet, en difficulté avec l'Energica, par Xavier Simeon en provenance de l'écurie Avintia Esponsorama Racing[32],[33]. Après trois courses dans une championnat 2020 perturbé par la pandémie de Covid-19, la dynamique semble s'être inversée entre les deux pilotes. Ayant appris son remplacement chez LCR par Álex Márquez avant le début de la saison[34], Cal Crutchlow a aussi été pénalisé par une fracture du poignet lors des essais du premier Grand Prix MotoGP, perturbant ses premiers résultats[35]. Pour Takaaki Nakagami en revanche, le début d'année est prometteur, avec une quatrième place lors du Grand Prix d'Andalousie et quatre autres top 10 lors des cinq premières courses.

En MotoE, Canepa et Siméon n'ont pour l'heure pas porté haut les couleurs de LCR lors des deux premières courses disputées.

Résultats et statistiques[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Système d’attribution des points
Position  1er  2e   3e   4e   5e   6e   7e   8e   9e   10e   11e   12e   13e   14e   15e 
Points 25 20 16 13 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

Résultats détaillés de l'équipe[modifier | modifier le code]

Année Catégorie Écurie Moto Pneus Pilotes Courses disputées Victoires Podiums Poles Meilleurs tours Points Classement
1996 125cm3 Honda Team GP3 Honda RS125R Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello 15 0 0 0 0 59 15e
1997 125cm3 Spidi Honda LCR Honda RS125R Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello 15 0 0 0 0 73 14e
1998 125cm3 Givi Honda LCR Honda RS125R D Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello 13 1 3 0 1 130 5e
Drapeau du Japon Noboru Ueda 8 1 1 4 0 62 13e
Drapeau du Japon Hiroyuki Kikuchi (it) 6 0 1 0 0 51 15e
1999 125cm3 Givi Honda LCR Honda RS125R D Drapeau du Japon Noboru Ueda 16 1 6 1 2 171 5e
Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello 16 0 4 3 0 108 9e
2000 125cm3 Givi Honda LCR Honda RS125R D Drapeau du Japon Noboru Ueda 16 0 4 1 2 153 5e
Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello 16 0 0 0 0 91 11e
2001 125cm3 MS Aprilia LCR Aprilia RS125 D Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello 16 1 4 1 2 156 4e
Drapeau de l'Espagne Raúl Jara (es) 16 0 0 0 0 9 26e
2002 250cm3 Safilo Oxydo Race LCR Aprilia RS250 (en) D Drapeau de l'Australie Casey Stoner 15 0 0 0 0 68 12e
Drapeau de l'Espagne David Checa 15 0 0 0 0 60 13e
125cm3 Aprilia RS125 Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello 16 3 5 0 5 180 4e
Drapeau de Saint-Marin Alex de Angelis 16 0 1 1 0 87 9e
2003 250cm3 Safilo Oxydo – LCR Aprilia RS250 (en) D Drapeau de la France Randy de Puniet 16 3 9 5 2 208 4e
125cm3 Aprilia RS125 Drapeau de l'Australie Casey Stoner 14 1 4 1 2 125 8e
Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello 16 2 3 0 2 112 9e
2004 250cm3 Safilo Carrera – LCR Aprilia RS250 (en) D Drapeau de la France Randy de Puniet 16 1 8 2 0 214 3e
125cm3 Aprilia RS125 Drapeau de l'Italie Roberto Locatelli 16 2 6 1 1 192 3e
Drapeau de l'Italie Mattia Pasini 16 0 0 0 0 54 15e
2005 250cm3 Carrera Sunglasses – LCR Aprilia RS250 (en) D Drapeau de l'Australie Casey Stoner 16 5 10 2 1 254 2e
Drapeau de l'Italie Roberto Locatelli 16 0 0 0 0 61 13e
2006 MotoGP Honda LCR Honda RC211V M Drapeau de l'Australie Casey Stoner 16 0 1 1 0 119 8e
2007 MotoGP Honda LCR Honda RC212V M Drapeau de l'Espagne Carlos Checa 18 0 0 0 0 65 14e
250cm3 Honda RS250R (en) D Drapeau de l'Irlande Eugene Laverty 17 0 0 0 0 6 25e
2008 MotoGP LCR Honda MotoGP Honda RC212V M Drapeau de la France Randy de Puniet 18 0 0 0 0 61 15e
2009 MotoGP LCR Honda MotoGP Honda RC212V B Drapeau de la France Randy de Puniet 17 0 1 0 0 106 11e
2010 MotoGP LCR Honda MotoGP Honda RC212V B Drapeau de la France Randy de Puniet 17 0 0 0 0 116 9e
Drapeau des États-Unis Roger Lee Hayden 1 0 0 0 0 5 19e
2011 MotoGP LCR Honda MotoGP Honda RC212V B Drapeau de l'Espagne Toni Elías 17 0 0 0 0 61 15e
Drapeau du Japon Kousuke Akiyoshi (en) 1 (2)[36] 0 0 0 0 4 (7)[36] 20e
Drapeau des États-Unis Ben Bostrom (en) 1 0 0 0 0 0 NC
2012 MotoGP LCR Honda MotoGP Honda RC213V B Drapeau de l'Allemagne Stefan Bradl 18 0 0 0 0 135 8e
2013 MotoGP LCR Honda MotoGP Honda RC213V B Drapeau de l'Allemagne Stefan Bradl 16 0 1 1 0 156 7e
2014 MotoGP LCR Honda MotoGP Honda RC213V B Drapeau de l'Allemagne Stefan Bradl 18 0 0 0 0 117 9e
2015 MotoGP CWM LCR Honda Honda RC213V B Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow 18 0 1 0 0 125 8e
Honda RC213V-RS Drapeau de l'Australie Jack Miller 18 0 0 0 0 17 19e
2016 MotoGP LCR Honda Honda RC213V M Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow 18 2 4 1 1 141 7e
2017 MotoGP LCR Honda Honda RC213V M Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow 18 0 1 0 0 112 9e
2018 MotoGP LCR Honda IDEMITSU Honda RC213V M Drapeau du Japon Takaaki Nakagami 18 0 0 0 0 33 20e
LCR Honda CASTROL Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow 15 1 3 1 0 148 7e
Drapeau de l'Allemagne Stefan Bradl 2 0 0 0 0 10 24e
2019 MotoGP LCR Honda IDEMITSU Honda RC213V M Drapeau du Japon Takaaki Nakagami 16 0 0 0 0 74 13e
Drapeau de la France Johann Zarco 3 (16)[36] 0 0 0 0 3 (27)[36] 17e
LCR Honda CASTROL Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow 19 0 3 0 0 133 9e
MotoE LCR E-Team Energica Ego (en) Drapeau de l'Italie Niccolò Canepa 6 0 0 0 0 46 9e
Drapeau de la France Randy de Puniet 6 0 0 0 0 21 17e
2020 MotoGP LCR Honda IDEMITSU Honda RC213V M Drapeau du Japon Takaaki Nakagami 5 0 0 0 0 46 6e[37]
LCR Honda CASTROL Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow 5 0 0 0 0 7 21e[37]
MotoE LCR E-Team Energica Ego (en) Drapeau de l'Italie Niccolò Canepa 2 0 0 0 0 14 10e[37]
Drapeau de la Belgique Xavier Siméon 2 0 0 0 0 15 9e[37]

Résultats détaillés en 125cm3[modifier | modifier le code]

Système d’attribution des points
Position  1er  2e   3e   4e   5e   6e   7e   8e   9e   10e   11e   12e   13e   14e   15e 
Points 25 20 16 13 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
Année Moto Pneus Pilotes 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 Points Classement
1996 Honda RS125 Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello MAL
Ab.
INA
12
JPN
7
SPA
Ab.
ITA
6
FRA
Ab.
NED
Ab.
GER
14
GBR
9
AUT
18
CZE
8
IMO
Ab.
CAT
Ab.
RIO
7
AUS
6
59 15e
1997 Honda RS125 Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello MAL
10
JPN
Ab.
SPA
15
ITA
8
AUT
Ab.
FRA
Ab.
NED
Ab.
IMO
Ab.
GER
5
RIO
8
GBR
10
CZE
5
CAT
6
INA
13
AUS
7
73 14e
1998 Honda RS125 D Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello JPN
4
MAL
12
SPA
Ab.
ITA
Ab.
FRA
5
MAD
1
NED
4
GBR
6
GER
DNS
CZE
3
IMO
Ab.
CAT
4
AUS
7
ARG
3
130 5e
Drapeau du Japon Noboru Ueda JPN
Ab.
MAL
1
SPA
5
ITA
7
FRA
Ab.
MAD
INJ
NED
INJ
GBR
INJ
GER
INJ
CZE
INJ
IMO
INJ
CAT
6
AUS
18
ARG
9
62 13e
Drapeau du Japon Hiroyuki Kikuchi (it) JPN
7
MAL
DNP
SPA
DNP
ITA
DNP
FRA
DNP
MAD
3
NED
13
GBR
15
GER
4
CZE
7
IMO
DNS
CAT
DNP
AUS
DNP
ARG
DNP
52 15e
1999 Honda RS125 D Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello MAL
17
JPN
6
SPA
2
FRA
Ab.
ITA
9
CAT
5
NED
Ab.
GBR
Ab.
GER
3
CZE
3
IMO
Ab.
VAL
Ab.
AUS
2
RSA
8
RIO
21
ARG
Ab.
108 9e
Drapeau du Japon Noboru Ueda MAL
Ab.
JPN
Ab.
SPA
8
FRA
5
ITA
3
CAT
4
NED
2
GBR
2
GER
5
CZE
2
IMO
5
VAL
3
AUS
Ab.
RSA
Ab.
RIO
1
ARG
Ab.
171 5e
2000 Honda RS125 D Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello RSA
11
MAL
18
JPN
Ab.
SPA
6
FRA
7
ITA
Ab.
CAT
Ab.
NED
4
GBR
7
GER
Ab.
CZE
4
POR
4
VAL
8
RIO
5
PAC
DSQ
AUS
Ab.
91 11e
Drapeau du Japon Noboru Ueda RSA
5
MAL
5
JPN
2
SPA
5
FRA
Ab.
ITA
6
CAT
Ab.
NED
2
GBR
3
GER
13
CZE
5
POR
Ab.
VAL
11
RIO
6
PAC
7
AUS
3
153 5e
2001 Aprilia RS125 D Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello JPN
6
RSA
19
SPA
2
FRA
5
ITA
Ab.
CAT
1
NED
Ab.
GBR
5
GER
5
CZE
2
POR
16
VAL
8
PAC
4
AUS
5
MAL
3
RIO
Ab.
156 4e
Drapeau de l'Espagne Raúl Jara (es) JPN
Ab.
RSA
24
SPA
19
FRA
Ab.
ITA
17
CAT
23
NED
14
GBR
22
GER
23
CZE
Ab.
POR
14
VAL
25
PAC
11
AUS
24
MAL
18
RIO
18
9 26e
2002 Aprilia RS125 D Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello JPN
9
RSA
Ab.
SPA
1
FRA
1
ITA
6
CAT
4
NED
5
GBR
Ab.
GER
Ab.
CZE
1
POR
6
RIO
10
PAC
Ab.
MAL
2
AUS
2
VAL
8
180 4e
Drapeau de Saint-Marin Alex de Angelis JPN
Ab.
RSA
6
SPA
Ab.
FRA
Ab.
ITA
7
CAT
Ab.
NED
9
GBR
7
GER
2
CZE
8
POR
Ab.
RIO
11
PAC
Ab.
MAL
10
AUS
Ab.
VAL
4
87 9e
2003 Aprilia RS125 D Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello JPN
4
RSA
8
SPA
1
FRA
2
ITA
1
CAT
Ab.
NED
16
GBR
10
GER
8
CZE
Ab.
POR
Ab.
RIO
18
PAC
Ab.
MAL
Ab.
AUS
Ab.
VAL
9
112 9e
Drapeau de l'Australie Casey Stoner JPN
Ab.
RSA
10
SPA
6
FRA
4
ITA
18
CAT
Ab.
NED
Ab.
GBR
5
GER
2
CZE
DNS
POR
DNS
RIO
2
PAC
2
MAL
Ab.
AUS
Ab.
VAL
1
125 8e
2004 Aprilia RS125 D Drapeau de l'Italie Roberto Locatelli RSA
2
SPA
8
FRA
2
ITA
1
CAT
Ab.
NED
2
RIO
4
GER
1
GBR
Ab.
CZE
3
POR
9
JPN
14
PAC
20
MAL
4
AUS
4
VAL
6
192 3e
Drapeau de l'Italie Mattia Pasini RSA
13
SPA
Ab.
FRA
12
ITA
8
CAT
11
NED
11
RIO
10
GER
20
GBR
Ab.
CZE
14
POR
17
JPN
Ab.
PAC
9
MAL
7
AUS
18
VAL
11
54 15e
Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Terminé, dans les points
Bleu Terminé, pas dans les points
Violet Abandon (Ab.)
Non classé (NC)
Rouge Pas qualifié (DNQ)
Noir Disqualifié (DSQ)
Blanc Pas au départ (DNS)
Blanc N'a pas participé
Blessé (INJ)
Exclu (EX)
Course annulée (C)

Résultats détaillés en 250cm3[modifier | modifier le code]

Système d’attribution des points
Position  1er  2e   3e   4e   5e   6e   7e   8e   9e   10e   11e   12e   13e   14e   15e 
Points 25 20 16 13 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
Année Moto Pneus Pilotes 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 Points Classement
2002 Aprilia RS250 (en) D Drapeau de l'Australie Casey Stoner JPN
Ab.
RSA
Ab.
SPA
6
FRA
Ab.
ITA
DNS
CAT
6
NED
8
GBR
11
GER
Ab.
CZE
5
POR
Ab.
RIO
6
PAC
17
MAL
11
AUS
10
VAL
13
68 12e
Drapeau de l'Espagne David Checa JPN
DNS
RSA
10
SPA
Ab.
FRA
10
ITA
10
CAT
12
NED
16
GBR
15
GER
15
CZE
18
POR
8
RIO
12
PAC
21
MAL
10
AUS
8
VAL
6
60 13e
2003 Aprilia RS250 (en) D Drapeau de la France Randy de Puniet JPN
Ab.
RSA
2
SPA
3
FRA
2
ITA
Ab.
CAT
1
NED
Ab.
GBR
8
GER
3
CZE
1
POR
3
RIO
3
PAC
6
MAL
5
AUS
Ab.
VAL
1
208 4e
2004 Aprilia RS250 (en) D Drapeau de la France Randy de Puniet RSA
2
SPA
2
FRA
2
ITA
4
CAT
1
NED
4
RIO
8
GER
5
GBR
3
CZE
2
POR
3
JPN
11
QAT
Ab.
MAL
5
AUS
Ab.
VAL
3
214 3e
2005 Aprilia RS250 (en) D Drapeau de l'Australie Casey Stoner SPA
Ab.
POR
1
CHN
1
FRA
4
ITA
4
CAT
2
NED
6
GBR
3
GER
7
CZE
3
JPN
3
MAL
1
QAT
1
AUS
Ab.
TUR
1
VAL
3
254 2e
Drapeau de l'Italie Roberto Locatelli SPA
7
POR
Ab.
CHN
16
FRA
14
ITA
Ab.
CAT
12
NED
11
GBR
Ab.
GER
11
CZE
9
JPN
Ab.
MAL
8
QAT
Ab.
AUS
8
TUR
8
VAL
10
61 13e
2007 Honda RS250R (en) D Drapeau de l'Irlande Eugene Laverty QAT
18
SPA
14
TUR
17
CHN
17
FRA
15
ITA
20
CAT
19
GBR
Ab.
NED
21
GER
Ab.
CZE
Ab.
SMR
15
POR
14
JPN
19
AUS
16
MAL
17
VAL
21
6 25e
Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Terminé, dans les points
Bleu Terminé, pas dans les points
Violet Abandon (Ab.)
Non classé (NC)
Rouge Pas qualifié (DNQ)
Noir Disqualifié (DSQ)
Blanc Pas au départ (DNS)
Blanc N'a pas participé
Blessé (INJ)
Exclu (EX)
Course annulée (C)

Résultats détaillés en MotoGP[modifier | modifier le code]

Pilotes[modifier | modifier le code]
Système d’attribution des points
Position  1er  2e   3e   4e   5e   6e   7e   8e   9e   10e   11e   12e   13e   14e   15e 
Points 25 20 16 13 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
Année Moto Pneus Pilotes 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Points Classement
2006 Honda RC211V M Drapeau de l'Australie Casey Stoner SPA
6
QAT
5
TUR
2
CHN
5
FRA
4
ITA
Ab.
CAT
Ab.
NED
4
GBR
4
GER
DNS
USA
Ab.
CZE
6
MAL
8
AUS
6
JPN
Ab.
POR
Ab.
VAL
Ab.
119 8e
2007 Honda RC212V M Drapeau de l'Espagne Carlos Checa QAT
Ab.
SPA
6
TUR
12
CHN
10
FRA
Ab.
ITA
Ab.
CAT
17
GBR
Ab.
NED
11
GER
14
USA
14
CZE
10
POR
6
SMR
7
JPN
18
AUS
11
MAL
14
VAL
12
65 14e
2008 Honda RC212V M Drapeau de la France Randy de Puniet QAT
9
SPA
Ab.
POR
15
CHN
13
FRA
9
ITA
Ab.
CAT
Ab.
GBR
12
NED
Ab.
GER
8
USA
6
CZE
16
SMR
Ab.
IND
13
JPN
12
AUS
9
MAL
10
VAL
15
61 15e
2009 Honda RC212V B Drapeau de la France Randy de Puniet QAT
10
JPN
11
SPA
4
FRA
14
ITA
8
CAT
8
NED
7
USA
9
GER
Ab.
GBR
3
CZE
10
IND
12
SMR
12
POR
11
AUS
8
MAL
Ab.
VAL
11
106 11e
2010 Honda RC212V B Drapeau de la France Randy de Puniet QAT
6
SPA
9
FRA
7
ITA
6
GBR
6
NED
6
CAT
4
GER
Ab.
USA
DNS
CZE
10
IND
13
SMR
13
ARA
Ab.
JPN
9
MAL
10
AUS
10
POR
6
VAL
10
116 9e
Drapeau des États-Unis Roger Lee Hayden USA
11
5 19e
2011 Honda RC212V B Drapeau de l'Espagne Toni Elías QAT
Ab.
SPA
9
POR
11
FRA
11
CAT
13
GBR
8
NED
10
ITA
15
GER
16
USA
13
CZE
11
IND
13
SMR
15
ARA
Ab.
JPN
Ab.
AUS
8
MAL
C
VAL
10
61 15e
Drapeau du Japon Kousuke Akiyoshi (en) JPN
12
4 (7)[36] 20e
Drapeau des États-Unis Ben Bostrom (en) USA
Ab.
0 NC
2012 Honda RC213V B Drapeau de l'Allemagne Stefan Bradl QAT
8
SPA
7
POR
9
FRA
5
CAT
8
GBR
8
NED
Ab.
GER
5
ITA
4
USA
7
IND
6
CZE
5
SMR
6
ARA
Ab.
JPN
6
MAL
Ab.
AUS
6
VAL
Ab.
135 8e
2013 Honda RC213V B Drapeau de l'Allemagne Stefan Bradl QAT
Ab.
AME
5
SPA
Ab.
FRA
10
ITA
4
CAT
5
NED
6
GER
4
USA
2
IND
7
CZE
6
GBR
6
SMR
5
ARA
5
MAL
DNS
AUS
DNS
JPN
5
VAL
6
156 7e
2014 Honda RC213V B Drapeau de l'Allemagne Stefan Bradl QAT
Ab.
AME
4
ARG
5
SPA
10
FRA
7
ITA
Ab.
CAT
10
NED
8
GER
19
IND
Ab.
CZE
7
GBR
7
SMR
Ab.
ARA
4
JPN
7
AUS
Ab.
MAL
4
VAL
8
117 9e
2015 Honda RC213V B Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow QAT
7
AME
7
ARG
3
SPA
4
FRA
Ab.
ITA
Ab.
CAT
Ab.
NED
6
GER
7
IND
8
CZE
Ab.
GBR
Ab.
SMR
11
ARA
7
JPN
6
AUS
7
MAL
5
VAL
9
125 8e
Drapeau de l'Australie Jack Miller QAT
Ab.
AME
14
ARG
12
SPA
20
FRA
Ab.
ITA
Ab.
CAT
11
NED
Ab.
GER
15
IND
Ab.
CZE
19
GBR
Ab.
SMR
12
ARA
19
JPN
Ab.
AUS
15
MAL
17
VAL
21
17 19e
2016 Honda RC213V M Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow QAT
Ab.
ARG
Ab.
AME
16
SPA
11
FRA
Ab.
ITA
11
CAT
6
NED
Ab.
GER
2
AUT
15
CZE
1
GBR
2
SMR
8
ARA
5
JPN
5
AUS
1
MAL
Ab.
VAL
Ab.
141 7e
2017 Honda RC213V M Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow QAT
Ab.
ARG
3
AME
4
SPA
Ab.
FRA
5
ITA
Ab.
CAT
11
NED
4
GER
10
CZE
5
AUT
15
GBR
4
SMR
13
ARA
Ab.
JPN
Ab.
AUS
5
MAL
15
VAL
8
112 9e
2018 Honda RC213V M Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow QAT
4
ARG
1
AME
19
SPA
Ab.
FRA
8
ITA
6
CAT
4
NED
6
GER
Ab.
CZE
5
AUT
4
GBR
C
SMR
3
ARA
Ab.
THA
7
JPN
2
AUS
DNS
MAL
INJ
VAL
INJ
148 7e
Drapeau de l'Allemagne Stefan Bradl MAL
13
VAL
9
10 24e
Drapeau du Japon Takaaki Nakagami QAT
17
ARG
13
AME
14
SPA
12
FRA
15
ITA
18
CAT
Ab.
NED
19
GER
Ab.
CZE
17
AUT
15
GBR
C
SMR
13
ARA
12
THA
22
JPN
15
AUS
14
MAL
14
VAL
6
33 20e
2019 Honda RC213V M Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow QAT
3
ARG
13
AME
Ab.
SPA
8
FRA
9
ITA
8
CAT
Ab.
NED
7
GER
3
CZE
5
AUT
Ab.
GBR
6
SMR
Ab.
ARA
6
THA
12
JPN
5
AUS
2
MAL
Ab.
VAL
Ab.
133 9e
Drapeau de la France Johann Zarco AUS
13
MAL
Ab.
VAL
Ab.
3 (30)[36] 18e
Drapeau du Japon Takaaki Nakagami QAT
9
ARG
7
AME
10
SPA
9
FRA
Ab.
ITA
5
CAT
8
NED
Ab.
GER
14
CZE
9
AUT
11
GBR
17
SMR
18
ARA
10
THA
10
JPN
16
AUS
DNP
MAL
DNP
VAL
DNP
74 13e
2020 Honda RC213V M Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow QAT
C
SPA
DNS
AND
13
CZE
13
AUT
15
STY
17
SMR
EMR
CAT
FRA
ARA
TER
EUR
VAL
POR
6 21e
Drapeau du Japon Takaaki Nakagami QAT
C
SPA
10
AND
4
CZE
8
AUT
6
STY
7
SMR
EMR
CAT
FRA
ARA
TER
EUR
VAL
POR
46 6e
Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Terminé, dans les points
Bleu Terminé, pas dans les points
Violet Abandon (Ab.)
Non classé (NC)
Rouge Pas qualifié (DNQ)
Noir Disqualifié (DSQ)
Blanc Pas au départ (DNS)
Blanc N'a pas participé
Blessé (INJ)
Exclu (EX)
Course annulée (C)
Équipes[modifier | modifier le code]
mis à jour le
Année Moto Pneus Points Classement

par équipe

Classement

des indépendants

2006 Honda RC211V M 119 8e/11 -
2007 Honda RC212V 65 9e/11 -
2008 61 10e/10 -
2009 B 106 9e/11 -
2010 121 7e/10 -
2011 61 10e/10 -
2012 Honda RC213V 135 7e/14 -
2013 156 6e/13 -
2014 117 8e/13 -
2015 142 7e/13 -
2016 M 141 8e/11 -
2017 112 8e/12 -
2018 191 7e/12 3e
2019 210 7e/11 3e
2020 44 7e/11[37] 3e[37]

Résultats détaillés en MotoE[modifier | modifier le code]

Système d’attribution des points
Position  1er  2e   3e   4e   5e   6e   7e   8e   9e   10e   11e   12e   13e   14e   15e 
Points 25 20 16 13 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
Année Moto Pneus Pilotes 1 2 3 4 5 6 7 Points Classement
2019 Drapeau de l'Italie Energica Ego (en) M Drapeau de l'Italie Niccolò Canepa GER
12
AUT
8
SMR1
5
SMR2
4
VAL1
6
VAL2
Ab.
46 9e
Drapeau de la France Randy de Puniet GER
17
AUT
12
SMR1
11
SMR2
13
VAL1
12
VAL2
11
21 17e
2020 Drapeau de l'Italie Energica Ego (en) M Drapeau de l'Italie Niccolò Canepa SPA
13
AND
5
SMR
EMR1
EMR2
FRA1
FRA2
14 10e[37]
Drapeau de la Belgique Xavier Siméon SPA
8
AND
9
SMR
EMR1
EMR2
FRA1
FRA2
15 9e[37]
Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Terminé, dans les points
Bleu Terminé, pas dans les points
Violet Abandon (Ab.)
Non classé (NC)
Rouge Pas qualifié (DNQ)
Noir Disqualifié (DSQ)
Blanc Pas au départ (DNS)
Blanc N'a pas participé
Blessé (INJ)
Exclu (EX)
Course annulée (C)

Statistiques[modifier | modifier le code]

Par catégories[modifier | modifier le code]

mis à jour le
Catégorie Constructeur Nombre d'année GP disputés Victoires Podiums Poles Meilleurs tours Points inscrits
125cm3 Drapeau du Japon Honda

Drapeau de l'Italie Aprilia

9 140 12 41 13 17 1 813
250cm3 Drapeau de l'Italie Aprilia

Drapeau du Japon Honda

5 80 9 27 9 3 871
MotoGP Drapeau du Japon Honda 15 250 3 14 4 1 1 774
MotoE Drapeau de l'Italie Energica Ego (en) 2 8 0 0 0 0 96

Par constructeurs[modifier | modifier le code]

mis à jour le
Constructeur Nombre d'année GP disputés Victoires Podiums Poles Meilleurs tours Points inscrits
Drapeau du Japon Honda 20 343 6 34 13 6 2 678
Drapeau de l'Italie Aprilia 5 127 18 50 13 15 1 780
Drapeau de l'Italie Energica Ego (en) 2 8 0 0 0 0 96

Par pilotes[modifier | modifier le code]

mis à jour le
Pilotes Catégories Saisons complètes disputées GP disputés Victoires Podiums Poles Meilleurs tours Points inscrits
Drapeau de l'Italie Lucio Cecchinello 125cm3 8 123 7 19 4 10 909
Drapeau du Japon Noboru Ueda 125cm3 3 40 2 11 6 4 386
Drapeau du Japon Hiroyuki Kikuchi (it) 125cm3 0 6 0 1 0 0 51
Drapeau de l'Espagne Raúl Jara (es) 125cm3 1 16 0 0 0 0 9
Drapeau de l'Australie Casey Stoner 125cm3

250cm3

MotoGP

4 61 6 15 4 3 566
Drapeau de l'Espagne David Checa 250cm3 1 18 0 0 0 0 60
Drapeau de Saint-Marin Alex de Angelis 125cm3 1 16 0 1 1 0 87
Drapeau de la France Randy de Puniet 250cm3

MotoGP

MotoE

6 90 4 18 7 2 726
Drapeau de l'Italie Roberto Locatelli 125cm3

250cm3

2 32 2 6 1 1 253
Drapeau de l'Italie Mattia Pasini 125cm3 1 16 0 0 0 0 54
Drapeau de l'Espagne Carlos Checa MotoGP 1 18 0 0 0 0 65
Drapeau de l'Irlande Eugene Laverty 250cm3 1 17 0 0 0 0 6
Drapeau des États-Unis Roger Lee Hayden MotoGP 0 1 0 0 0 0 5
Drapeau de l'Espagne Toni Elías MotoGP 1 17 0 0 0 0 61
Drapeau du Japon Kousuke Akiyoshi (en) MotoGP 0 1 0 0 0 0 4
Drapeau des États-Unis Ben Bostrom (en) MotoGP 0 1 0 0 0 0 0
Drapeau de l'Allemagne Stefan Bradl MotoGP 3 54 0 1 1 0 418
Drapeau du Royaume-Uni Cal Crutchlow MotoGP 6 91 3 12 2 1 665[38]
Drapeau du Japon Takaaki Nakagami MotoGP 3 37 0 0 0 0 134[38]
Drapeau de l'Australie Jack Miller MotoGP 1 18 0 0 0 0 17
Drapeau de la France Johann Zarco MotoGP 0 3 0 0 0 0 3
Drapeau de l'Italie Niccolò Canepa MotoE 2 8 0 0 0 0 60[38]
Drapeau de la Belgique Xavier Siméon MotoE 1 2 0 0 0 0 15[38]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) LCR, « Histoire de LCR », sur LCR.MC, (consulté le ).
  2. (en) Motogp.com, « Lucio Cecchinello: `I am happy with the results of the team and it is my dream to win at Mugello´ », sur motogp.com, (consulté le ).
  3. (en) Peter McLaren, « Stoner has `50-50 chance` of MotoGP seat. », sur crash.net, (consulté le ).
  4. (en) Peter McLaren, « Stoner `at the front in two years` », sur crash.net, (consulté le ).
  5. (en) Peter McLaren, « Stoner signs for Cecchinello! », sur crash.net, (consulté le ).
  6. (en) Anonyme, « Stoner moves up, confirmed at LCR », sur crash.net, (consulté le ).
  7. Matthieu BRETILLE, « Nouvelles règles et premiers transferts MotoGP 2007 », sur moto-net.com, (consulté le ).
  8. Julien Pierre, « HONDA PONS CONTRAINT DE RENONCER AU MOTOGP 2006 », sur sportstrategies.com, (consulté le ).
  9. André Lecondé, « 250 : Eugène Laverty en vaut deux », sur caradisiac.com, (consulté le ).
  10. Gilles Festor, « CHECA TIRE SA RÉVÉRENCE », sur Le Figaro Sport, (consulté le ).
  11. André Lecondé, « Moto GP 2008: Le point sur Randy », sur caradisiac.com, (consulté le ).
  12. (en) Roadracing World Publishing, Inc., « JiR Scot Team Confirms Dovizioso To Ride Honda In 2008 MotoGP World Championship », sur roadracingworld.com, (consulté le ).
  13. André Lecondé, « Moto GP 2008 : Randy chez LCR pour deux saisons ! », sur caradisiac.com, (consulté le ).
  14. R.C., « DE PUNIET QUITTE HONDA LCR », sur RMC Sport, (consulté le ).
  15. André Lecondé, « Moto GP - Honda: Toni Elias est sur la sellette », sur caradisiac.com, (consulté le ).
  16. Jean-Marc Boussard, « Kousuke Akiyoshi roulera au GP du Japon aux côtés de Toni Elias », sur actu-esprit-racing.com, (consulté le )
  17. Cindy Belpalme, « MotoGP des US: Ben Bostrom coéquipier d'Elias », sur lerepairedesmotards.com, (consulté le )
  18. Alexis Ferrand, « MotoGP: Stefan Bradl signe chez le team LCR », sur lerepairedesmotards.com, (consulté le ).
  19. GP Inside, « Honda confirme Stefan Bradl chez LCR », sur gp-inside.fr, (consulté le ).
  20. MotoGP.com, « Crutchlow confirmé chez Ducati pour 2015 », sur motogp.com, (consulté le ).
  21. a et b MotoGP.com, « Crutchlow signe avec CWM-LCR Honda pour 2015 », sur motogp.com, (consulté le ).
  22. (de) Von Günther Wiesinger, « CWM-Chef Anthony Constantinou: Mehr als 4 Mio bezahlt », sur speedweek.com, (consulté le ).
  23. (en) Express KCS, « Heron Tower police raid: The colourful world of Chelsea FC’s forex partner CWM FX », sur cityam.com, (consulté le ).
  24. (en) Florin Tibu, « Castrol as a New Sponsor for MotoGP Team LCR and Cal Crutchlow? », sur autoevolution.com, (consulté le ).
  25. (en) MotoGP.com, « Crutchlow renews deal with LCR Honda Team », sur motogp.com, (consulté le ).
  26. moto station, « MOTOGP : EFFROYABLES STATISTIQUES… », sur moto-station.com, (consulté le )
  27. MotoGP.com, « Crutchlow signe pour deux ans avec le HRC au sein du LCR », sur motogp.com, (consulté le ).
  28. Matthieu BRETILLE, « Mercato MotoGP 2018 : Nakagami promu dans le team Honda LCR », sur moto-net.com, (consulté le ).
  29. Eric Martin, « MotoGP LCR Honda se présente ! », sur paddock-gp.com, (consulté le ).
  30. LCR E-Team, « LCR E-Team, le début d’un nouveau chapitre », sur motogp.com, (consulté le ).
  31. GP-inside, « Forfaits de Nakagami confirmés, Zarco attendu », sur gp-inside.com, (consulté le ).
  32. Valentin Khorounzhiy, « Gibernau et De Puniet sur le départ en MotoE ? », sur fr.motorsport.com, (consulté le ).
  33. Eric Martin, « MotoE : Xavier Siméon et Niccolò Canepa avec le LCR E-Team en 2020 », sur paddock-gp.com, (consulté le ).
  34. Léna Buffa, Basile Davoine, « Officiel - Pol Espargaró rejoint Repsol Honda, Álex Márquez chez LCR », sur fr.motorsport.com, (consulté le ).
  35. Léna Buffa, « Crutchlow doit être opéré pour une fracture du poignet », sur fr.motorsport.com, (consulté le ).
  36. a b c d e et f A couru pour une autre équipe. Les chiffres entre parenthèses correspondent au total sur l'année.
  37. a b c d e f g et h Classement provisoire, saison en cours
  38. a b c et d Toujours en activité dans l'écurie

Liens externes[modifier | modifier le code]