Tanella Boni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boni.
Suzanne Tanella Boni
Description de cette image, également commentée ci-après

Au salon du livre de Genève en 2012.

Naissance
Abidjan (Côte d'Ivoire)
Activité principale
écrivain, critique, Professeure de philosophie
Distinctions
Prix Ahmadou Kourouma 2005, Prix international de poésie Antonio Vicarro 2009
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
poète, philosophe

Compléments

  • 2e Présidente de l'AECI ( 1991-1997)

Suzanne Tanella Boni est une écrivaine ivoirienne francophone, née à Abidjan (Côte d'Ivoire) en 1954. Tanella Boni a fait des études supérieures[1] à Toulouse et à Paris (Université Paris IV). Professeur de philosophie à l’Université de Cocody à Abidjan, elle est poète, romancière, nouvelliste et critique. Elle écrit également des livres pour enfants.

Présidente de l'Association des écrivains de la Côte d'Ivoire[2] de 1991 à 1997, elle est organisatrice du Festival international de poésie d’Abidjan jusqu'en 2002.

En 2005, elle reçoit le prix Ahmadou-Kourouma[2] pour son roman Matins de couvre-feu.

  • Tanella Boni est membre de l'Académie mondiale de la Poésie depuis 2001.
  • Membre du conseil scientifique du Groupe d'études et de Recherches sur les Mondialisations (GERM).
  • Membre du conseil scientifique de la revue Diogène.
  • Membre du comité de rédaction de la revue électronique Mots Pluriels (1996-2003).
  • Élue membre du Comité directeur de la FISP (Fédération Internationale des Sociétés de Philosophie) en 2008.
  • Vice-présidente de la FISP depuis août 2013/

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tanella BONI », sur les femmes écrivains et les littératures africaines (consulté le 2 janvier 2010)
  2. a et b « Suzanne Tanella Boni », sur Abidjan (consulté le 2 janvier 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Beverley Ormerod et Jean-Marie Volet, Romancières africaines d'expression française : le Sud du Sahara, L'Harmattan, Paris, 1994, p. 49-50

Document sonore[modifier | modifier le code]

  • Les grands témoins : Tanella Boni : Cycle 1 de l'université populaire du quai Branly : Conférence enregistrée au théâtre Claude Lévi-Strauss le 17 octobre 2009 (conférence de Tanella Boni, avec Catherine Clément), Musée du quai Branly, Paris, 2009, 106 min (CD)

Liens externes[modifier | modifier le code]