Sebeș

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sebeș (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Sebeš.
Sebeș
ROU AB Sebes CoA.png
Ansamblul bisericii evanghelice din Sebeș 4.jpg
Nom local
(ro) SebeșVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Sebeș (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Capitale de
Sebeș Seat (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
115,54 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
262 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Sebes jud Alba.jpg
Démographie
Population
27 019 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
233,8 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Municipalité roumaine (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chef de l'exécutif
Dorin Gheorghe Nistor (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages
Identifiants
Code postal
515800Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Sebeș (en allemand : Mühlbach ; en hongrois : Szászsebes ; en dialecte saxon : Melnbach) est une municipalité du județ d'Alba, dans le sud de la Transylvanie en Roumanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se trouve dans la vallée de la Mureș et elle enjambe la Sebeș. C'est le carrefour de deux routes principales roumaines : l'E 68-DN 1 (reliant Sibiu à Deva) et l'E 81-DN 7 (venant de Sibiu et allant vers Alba Iulia et Cluj-Napoca) et le terminus nord de la route Transalpina.

La ville est située à 15 kilomètres au sud du chef-lieu Alba Iulia, elle administre également les villages suivants :

  • Petrești à 3,5 km au sud ;
  • Lancrăm à 2 km au nord ;
  • Răhău à 6 km à l'est.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première trace d'habitation est un village rural fortifié de Roumains et de Petchénègues du XIe siècle situé à l'est de la ville actuelle. Mais la ville en elle-même a été fondée au cours de la 2e partie du XIIe siècle par des colons allemands (considérés plus tard comme Saxons de Transylvanie mais provenant en réalité de la région Rhin-Moselle). Elle devint par la suite une importante cité de la principauté de Transylvanie vassale du Royaume de Hongrie. Ses murailles ont été renforcées après les invasions Tatares et Mongoles de 1241-1242, mais la ville fut néanmoins occupée durant plusieurs mois en 1438 par l'Empire ottoman. Le voïvode de Transylvanie, Jean Zápolya meurt à Sebeș en 1540. La diète transylvaine se réunit dans la ville en 1546, 1556, 1598 et 1600. Le palais de la Diète, dit « maison Zápolya » est aujourd'hui un musée.

À l'issue de la Première Guerre mondiale, le , l'assemblée des Roumains transylvains proclame l'union de la Transylvanie et du Vieux Royaume pour former la Grande Roumanie. Après cela, le maire de la ville fut Lionel Blaga, le frère du poète-philosophe roumain Lucian Blaga, qui est né dans le village voisin Lancrăm. Comme toute la Roumanie, Sebeș a subi les régimes dictatoriaux carliste, fasciste et communiste de février 1938 à décembre 1989, mais connaît à nouveau la démocratie depuis 1990.

Économie[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, Sebeș est une ville dynamique, ayant reçu d'importants investissements étrangers au cours de la dernière décennie : la transformation du bois et la fabrication d'articles en cuir sont les fers de lance de l'industrie locale.

Population[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2011, Sebeș compte 27 019 habitants dont[1] :

  • 83,01 % de Roumains ;
  • 4,09 % de Roms ;
  • 11,45 % dont l'ethnicité n'est pas connue ;
  • 1,44 % de personnes appartenant à une autre communauté.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :