Sylviane Puntous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sylviane Puntous
Image illustrative de l'article Sylviane Puntous
Contexte général
Sport Triathlon
Période active 1983 - 1992
1999 -
Biographie
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance
Lieu de naissance Montréal, Québec (Canada)

Sylviane Puntous, née en 1963 à Montréal, est une triathlète canadienne, qualifiée de « première vraie star féminine du triathlon ». Elle est double vainqueur du triathlon Ironman d'Hawaï en 1983 et 1984 et parmi les athlètes ayant marqué la légende de cette épreuve, avec sa sœur jumelle Patricia Puntous.

Biographie[modifier | modifier le code]

icône image Image externe
Sylviane et Patricia Puntous

Débuts en athlétisme[modifier | modifier le code]

Sylviane Puntous possède le record du Québec du relais 4x800 mètres, avec ses partenaires Patricia Puntous, Isabelle Boutet et Marie-Claude Grenier, avec un temps de min 6 s 80 établi le 12 juillet 1978 à Montréal[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Sylviane Puntous est la première triathlète non-américaine à remporter le triathlon Ironman d'Hawaï en 1983 et 1984, avant que celui-ci ne devienne officiellement le championnat du monde d'Ironman en 1990 (Ironman World Championship). Sa sœur jumelle, Patricia, triathlète professionnelle également, termine deuxième sur ces deux mêmes éditions. Son premier sacre est obtenu, à seulement 22 ans, en 10 h 43 min 36 s, après h 0 min 28 s de natation, h 20 min 40 s de vélo et h 22 min 28 s de course à pied, ce qui constitue alors le record de l'épreuve[2]. Elle améliore à nouveau son temps global en 1984 avec 10 h 25 min 13 s (h 0 min 45 s de natation, h 50 min 36 s de vélo et h 33 min 51 s de course à pied). Elle prend en 1986, 1987 et 1989 la deuxième place de l'épreuve, en améliorant à chaque fois son record personnel.

L'édition 1986 de l'Ironman est décrit comme « dramatique » pour les sœurs Puntous. Sylviane termine officiellement deuxième derrière Paula Newby-Fraser, alors que Patricia, qui avait initialement franchit la ligne d'arrivée en tête, est disqualifiée pour cause de drafting. Mais la ressemblance entre les jumelles est telle qu'il s'avère que Sylviane était bien la responsable. Elles offrent un spectacle touchant devant les caméras de télévision en pleurant dans les bras l'une de l'autre à l'arrivée[3].

Sylviane Puntous participe au Triathlon international de Nice en 1989 et termine à la deuxième place, sa sœur Patricia prenant la troisième. Elle finit cinquième au premier championnat du monde organisé en France à Avignon en 1989, dans un temps de h 13 min 19 s, juste devant sa sœur[4].

Mais la pression qu'elle subit depuis sa double victoire à Hawaï est telle qu'elle prend une première retraite sportive en 1992, tout comme sa jumelle. Des rumeurs parlent d'un retour sur le marathon des Jeux olympiques en 1996, ce qui ne se produit pas. Elle reprend, toujours avec Patricia, la compétition par le duathlon en 1999. Sans être à nouveau dominantes, Sylviane et sa sœur se retrouvent régulièrement très bien classées dans les courses auxquelles elles participent. En 2003, à près de 40 ans, elles sont toujours dans les tops 20 de la catégorie senior, alors qu'elles peuvent disputer les courses vétérans[3].

Les deux sœurs sont citées comme les « premières vraies stars du triathlon » au Canada, en y ayant favorisé sa pratique par les féminines. Elles sont intronisées au Panthéon du sport canadien en 2003[5].

En 2008, Sylviane Puntous apparait trois fois dans le top 10 des plus petits écarts à l'arrivée de l'Ironman d'Hawaii[6]. Ses deuxièmes places, pour min 32 s derrière Erin Baker en 1987, et pour min 59 s derrière Paula Newby-Fraser en 1986, se trouvent respectivement aux deuxième et septième positions de ce classement. Sa victoire en 1984 devant Patricia Puntous, pour min 15 s, se classe quatrième.

Reconversion[modifier | modifier le code]

Durant sa pause entre 1992 et 1999, Sylviane est engagée avec sa sœur comme serveuse dans un restaurant de Montréal[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau présente les résultats les plus significatifs (podium) obtenus sur le circuit international de triathlon depuis 1983.

Année Compétition Pays Position Temps
1990 Championnats du monde de duathlon Drapeau des États-Unis États-Unis Bronze medal icon.svg h 0 min 55 s
1989 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona Drapeau des États-Unis États-Unis Silver medal icon.svg h 21 min 55 s
Triathlon international de Nice Drapeau de la France France Silver medal icon.svg
1987 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona Drapeau des États-Unis États-Unis Silver medal icon.svg h 36 min 57 s
1986 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona Drapeau des États-Unis États-Unis Silver medal icon.svg h 53 min 13 s
1985 Ironman Australie Drapeau de l'Australie Australie Bronze medal icon.svg 10 h 53 min 31 s
1984 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona Drapeau des États-Unis États-Unis Gold medal icon.svg 10 h 25 min 13 s
1983 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona Drapeau des États-Unis États-Unis Gold medal icon.svg 10 h 43 min 36 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Records féminins en plein air par épreuves et groupes d'âge - Comité des records - Mai 2015 » [PDF], sur athletisme-quebec.ca, (consulté le 20 octobre 2015).
  2. « Domination des jumelles Puntous au triathlon Ironman d'Hawaii », sur usherbrooke.ca, La Presse, (consulté le 20 octobre 2015).
  3. a, b et c Kevin Mackinnon, « Sylviane and Patricia Puntous Set The Pace In The Early Ironman Days », sur ironman.com, (consulté le 20 octobre 2015).
  4. « Résultat Sylviane Puntous », sur triathlon.org (consulté le 17 janvier 2015).
  5. « Patricia & Sylviane Puntous », sur triathloncanada.com (consulté le 20 octobre 2015).
  6. « Hawaii : les dix plus petits écarts », sur hawaii.triathlete.fr, (consulté le 20 octobre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]