Philippe Meunier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Philippe Meunier
Illustration.
Fonctions
9e Vice-président du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes
délégué à la sécurité, aux partenariats internationaux, à la chasse et à la pêche
En fonction depuis le
(5 ans, 3 mois et 7 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Laurent Wauquiez
Député de la 13e circonscription du Rhône

(10 ans)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
Législature XIIIe et XIVe
Groupe politique UMP (2007-2015)
LR (2015-2017)
Prédécesseur Martine David
Successeur Danièle Cazarian
Secrétaire de la commission
de la Défense de l'Assemblée nationale

(4 ans, 11 mois et 23 jours)
Président Patricia Adam
Législature XIVe
Successeur Marianne Dubois
Conseiller régional de Rhône-Alpes

(11 ans et 20 jours)
Élection 21 mars 2010
Président Jean-Jack Queyranne
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Bron (Rhône)
Nationalité Française
Parti politique UMP (2002-2015)
LR (depuis 2015)
LDP (depuis 2019)
Profession Directeur de cabinet

Philippe Meunier est un homme politique français, né le à Bron (Rhône).

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Meunier est élu député UMP le , dans la 13e circonscription du Rhône en battant la députée sortante Martine David (PS), avec 57,17 % des suffrages au second tour.

Il fait partie des trois députés UMP ayant voté contre le projet de loi autorisant la ratification du traité de Lisbonne[1], mais aussi des trois députés ayant exigé la démission de Roselyne Bachelot lors du vote libre, le à l'Assemblée nationale, sur la proposition de mariage homosexuel (en faveur de laquelle la Ministre avait exprimé son avis favorable, connu depuis 1999 et son vote du Pacs). Il est membre du Collectif parlementaire de la Droite populaire, considéré comme faisait partie de l'aile droite de l'UMP. Il a créé la polémique avec l'organisation d'un apéro saucisson-vin rouge pour fêter le [2] ou encore avec ses propos concernant les bi-nationaux au micro de RMC[3].

Il est réélu lors des élections législatives de juin 2012 avec 59,51 % des suffrages[4].

Lors des élections législatives de 2017, il est défait par Danièle Cazarian, qui remporte le second tour avec 52,35% des voix.

Il est l'un des députés UMP à voter contre le Pacte budgétaire européen en .

Il fait partie de la nouvelle équipe dirigeante de l'UMP et est chargé du dossier Défense[5].

Il soutient Nicolas Sarkozy pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016. Dans le cadre de sa campagne, il est nommé orateur national chargé de la défense.

Il figure en 21e position sur la liste de l'Union de la droite et du centre pour les élections européennes de 2019.

Détail des mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi no 2008-125 du 13 février 2008.
  2. Pauline de Saint Remy, « L'UMP débordée à sa droite par un apéro saucisson-vin rouge », sur lepoint.fr, (consulté le 17 septembre 2020).
  3. http://podcast.rmc.fr/channel30/20110607_bourdin_2.mp3
  4. Législatives dans le Rhône : l'UMP en trompe-l'œil, le PS gagne deux sièges, Lyon mag.com, 17/06/2012, article en ligne
  5. « http://www.u-m-p.org/notre-equipe/ump/equipe-dirigeante »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]