Song to Song

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Song to Song
Titre original Song to Song
Réalisation Terrence Malick
Scénario Terrence Malick
Acteurs principaux
Sociétés de production Buckeye Pictures
FilmNation Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Song to Song est un film américain réalisé par Terrence Malick, sorti en 2017.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux histoires d'amour à Austin, au Texas, sur la scène musicale : celle de deux chanteurs, BV et Faye, puis celle d'un magnat de l'industrie musicale, Cook, et d'une serveuse, Rhonda. Un univers dans lequel ils voudront trouver le succès, au prix de la trahison.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la France France :

Distribution[modifier | modifier le code]

Dans leurs propres rôles 
 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[1]

Développement[modifier | modifier le code]

Le film était à l'origine intitulé Lawless, mais Terrence Malick autorisa le cinéaste John Hillcoat à utiliser le titre pour son film de 2012[2]. En mars 2015, des rumeurs annoncent que le titre sera finalement Weightless[3]. Rooney Mara a déclaré en décembre 2011, quand le film de Terrence Malick était encore intitulé Lawless, que le tournage devait commencer en septembre 2012[4]. En septembre 2012, quelques scènes furent tournées à Austin (Texas)[5],[6].

Christian Bale, ainsi que les groupes musicaux Arcade Fire, Iron & Wine et Fleet Foxes, ont été annoncés au casting. Leurs scènes ont été coupées au montage et n'apparaitront donc pas dans le film[7]. Les rôles de Benicio del Toro, d'Haley Bennett et ceux de Boyd Holbrook et Trevante Rhodes ont été également supprimés du film, présenté en avant-première mondiale au South by Southwest Film Festival, à Austin, au Texas, le 10 mars 2017[8],[9].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

L'accueil critique est moyen : le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 2,9/5, et des critiques spectateurs à 2,5/5[10].

Serge Kaganski des Inrockuptibles déclare « est-ce qu’on s'est tous complètement plantés au sujet de Terrence Malick ? A défaut de réponse certaine et définitive, la question mérite au moins d'être posée après le visionnage de cet ahurissant Song to Song, faisant suite aux tout aussi étonnants (dans le mauvais sens) À la merveille ou Voyage of Time. [...] Cet évanescent ballet romantico-philosophique se déroule dans des décors d'un luxe morbide frisant l'obscénité en nos temps de crise généralisée [...]. Est-ce un film, une pub pour Côté Sud ou bien le clip d’une agence immobilière haut de gamme ? [...] Ça dure deux heures, pourrait en durer trois, ou une, on ne voit pas bien la différence tant ce film a des allures de long interlude chic. »[11].

Pour le Figaro, « Quelle tristesse! Comment se réjouir d'assister au déclin d'un génie? Malick est devenu ce raseur qui pérore, accoudé au manteau de la cheminée. Il assène des évidences d'un ton docte et profond. Il filme de trop haut pour transmettre la moindre émotion. Son étrange fascination pour les piscines, son goût des penthouses dominant la ville se concevraient chez un agent immobilier. »[12].

Pour Louis Guichard de Télérama, « voici quelques raisons de renouer avec Terrence Malick, pour ceux, nombreux, qui ont été déçus par un, ou deux, ou plus, de ses derniers films. Song to Song, qui forme une sorte de trilogie avec À la merveille (2012) et Knight of Cups (2015), est le meilleur des trois. [...] Dans ce laboratoire de cinéma, où la fiction prolifère sans limites (un montage initial durait plusieurs heures), la fin a tout d'une concession (la seule) aux lois de la narration classique. De fait, elle paraît simpliste. »[13].

Box-office[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, (consulté le 28 juillet 2017).
  2. Kevin Jagernauth, « Natalie Portman Joins Terrence Malick's 'Lawless' & 'Knight of Cups' », Indiewire, (consulté le 1er avril 2014)
  3. Leonard Pearce, « Terrence Malick Sets Title For Forthcoming Drama With Ryan Gosling, Rooney Mara & More », The Film Stage, (consulté le 27 mars 2015)
  4. Rob Brunner, « Rooney Mara talks future projects, promoting 'Dragon Tattoo': 'Everyone is like, So, the rape scene. Was that hard?' », Entertainment Weekly,‎ (lire en ligne)
  5. Brandi Fowler, « Ryan Gosling Kisses Rooney Mara: Pretty Pair Shoots Scenes for Terrence Malick Movie », E! News, (consulté le 1er avril 2014)
  6. Ethan Sacks, « Ryan Gosling & Rooney Mara sizzle on the Austin set of Terrence Malick-directed music drama », Daily News, New York City,‎ (lire en ligne)
  7. Kevin Jagernauth, « Christian Bale & Arcade Fire Were Cut From ‘Song To Song,’ Plus Every Artist Who Made The Picture », The Playlist, (consulté le 8 mars 2017)
  8. Matt Donnelly, « Christian Bale, Benicio del Toro, Haley Bennett All Cut From Terrence Malick’s ‘Song to Song’ at SXSW », The Wrap, (consulté le 11 mars 2017)
  9. Julian Kimble, « 'Moonlight' Star Trevante Rhodes Recalls That Crazy Oscar Win: "Am I Being Punk'd?" », complex.com, (consulté le 13 mars 2017)
  10. « Song to Song », sur Allociné (consulté le 20 juillet 2017).
  11. Serge Kaganski, « “Song to Song”: le nouveau Terrence Malick est aussi appréciable qu’une pub pour de l’immobilier de luxe », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 20 juillet 2017).
  12. « Une femme fantastique, Spider-Man, Song to Song... Les films à voir ou à éviter cette semaine », sur Le Figaro, (consulté le 20 juillet 2017).
  13. Louis Guichard, « Song to Song », sur Télérama, (consulté le 20 juillet 2017).
  14. JP-Boxoffice.com ; page du film Song to Song (2017) consulté le 17 septembre 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]