Silent Hill 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Silent Hill 2
Image illustrative de l'article Silent Hill 2

Éditeur Konami
Développeur Konami CE Tokyo
Concepteur Masashi Tsuboyama

Date de sortie PlayStation 2
Drapeau des États-Unis 24 septembre 2001
Drapeau du Japon 27 septembre 2001
Drapeau européen 23 novembre 2001

Xbox – Inner Fears
Icons-flag-eu.png 22 octobre 2002
Drapeau des États-Unis 21 décembre 2001
Drapeau du Japon 22 février 2002

PlayStation 2 – Director's Cut
Drapeau du Japon 4 juillet 2002
Drapeau des États-Unis 19 novembre 2002
Drapeau européen 28 février 2003

Windows – Director's Cut
Drapeau des États-Unis 15 décembre 2002
Drapeau européen 28 février 2003
Genre Survival horror
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme
Ordinateur(s)
Console(s)
Média 1 DVD-ROM + 1 DVD-vidéo
3 CD-ROM
Langue Anglais sous-titré
Contrôle Manette

Évaluation PEGI : 16+
SELL : 16+

Silent Hill 2 est un jeu vidéo d'action-aventure de type survival horror développé par Konami CE Tokyo et sorti en 2001 sur PlayStation 2. Le jeu a été porté sur Xbox dans une version sous-titrée Inner Fears et a été réédité dans une version director's cut[N 1] sur PlayStation 2 et Windows en 2002[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7].

Il est disponible depuis mars 2012 dans une édition HD avec Silent Hill 3, sur PlayStation 3 et Xbox 360. Cette édition inclut le scénario de Maria, Born from a Wish, de Silent Hill 2.

Le jeu fait partie de la série Silent Hill.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire de Silent Hill 2 n'a pas de lien direct avec le premier épisode, seul le cadre, la ville de Silent Hill dans le Maine, demeure le même, bien qu'il se déroule dans un autre quartier de la ville. Sur une aire de repos, aux portes de Silent Hill, James Sunderland s'interroge. Comment sa défunte femme a-t-elle bien pu lui faire parvenir une lettre qui lui demande « Rejoins-moi dans notre lieu à nous. » La confusion et le malaise règnent dans son esprit. Pour découvrir la vérité, James devra s'enfoncer dans l'épais brouillard de la ville et surmonter les cauchemars innommables qui l'habitent.

Letter form Silent Heaven[modifier | modifier le code]

James Sunderland retourne à Silent Hill après avoir reçu une lettre de sa femme, pourtant décédée trois ans auparavant. Il essaie néamoins de la retrouver et suit les indications de la lettre pour progresser dans la ville enbrumée. En explorant la ville, James va croiser la route d'autres personnes également appelées dans la ville : Angela Orosco, une victime de viol aux tendance ssuicidaires, Eddie Dombrowski, un assassin, Laura, une fillette avec laquelle Mary s'était liée d'amitié à l'hôpital et Maria, doppelgänger érotique de Mary qui affirme ne pas la connaitre. Il accepte d'aider une Maria terrorisée à avancer dans la ville entre les monstres grotesques qui errent dans les rues.

Alors qu'ils sont dans un hôpital à la recherche de Laura, James et Maria trouvent Pyramid Head, monstre-bourreau de violence physique et sexuelle exacerbées, particulièrement redoutable, qui tue Maria. Sous le choc, James décide de continuer sa route vers le seul lieu qui comptait pour son couple : l'hôtel Lakeview. En chemin, James retrouve Maria enfermée dans une cellule, saine et sauve, sans souvenir de sa rencontre avec James ni d'avec Pyramid Head. Elle connait pourtant des détails de la vie intime de James et Mary. En voulant la libérer de la cellule, James la retrouve morte une fois encore. Il en apprend plus sur les deux autres personnes qui errent comme lui dans Silent Hill : Angela a été abusée par son père, qu'elle a tué avant de fuir vers la ville, et Eddie a tué un homme brutal et un chien. James finira par tuer Eddie en légitime défense.

Quand il arrive à l'hôtel, James trouve une cassette vidéo le montrant étouffer sa femme mourante sur son lit d'hôpital ; peu après, la lettre de Mary disparait. Dans une autre chambre, il voit Angela succomber à ses pulsions suicidaires et se jeter dans un incendie. Il trouve également dans le sous-sol Maria, tuée par deux Pyramid Heads. James comprend alors que le monstre a été créé pour être un agent de la punition qu'il recherchait mais il leur tient tête. À ce moment, l'enveloppe de la lettre de Mary disparait et les Pyramid Heads se suicident. Sur le toit de l'hôtel, James trouve son ennemi final : Mary ou Maria déguisée, selon la progression du joueur.

Le jeu offre six fins, dont aucune n'est officiellement canonique :

  • la fin Partir, James retrouve une dernière fois Mary, lit sa lettre et quitte la ville avec Laura ;
  • la fin Dans l'eau montre James se suicider, geste qu'il croyait impensable ;
  • la fin Renaître décrit James essayer de ressusciter Mary grâce à des objets récupérés dans la ville ;
  • la fin Maria montre James retrouver une Mary vengeresse sur le toit, qui ne lui a pas pardonné de l'avoir tué. Après sa mort, James quitte la ville avec Maria, vivante mais montrant des signes de maladie.

Les deux autres fins sont humoristiques et débloquables après avoir fini le jeu une première fois : dans la fin Chien, James découvre que toute l'histoire du jeu est le fait d'un chien contrôlant la ville, et dans la fin OVNI, James est enlevé par des extra-terrestres avec l'aide de Harry Mason.

Born from a Wish[modifier | modifier le code]

Maria est dans sa loge, se questionnant. Elle veut trouver une autre personne en vie dans la ville hantée par des monstres. Le seul refuge qu'elle trouve est le manoir Baldwin, où se terre Ernest Baldwin qui refuse de rencontrer directement Maria. En explorant sa maison et récupérant des objets pour lui, Maria comprendra qu'Ernest a tenté de ressusciter sa fille défunte Amy, morte accidentellement 10 ans auparavant, mais sa propre mort l'a empêché de terminer son œuvre. Avant de partir, Ernest préviendra Maria à propos de James, qui ne lui veut rien de bon et cherche en elle quelqu'un d'autre. En quittant les lieux, Maria envisagera de se tirer une balle dans la tête avant de jeter l'arme et d'aller à la rencontre de ce James.

Les personnages[modifier | modifier le code]

  • James Sunderland
  • Mary Sheperd-Sunderland
  • Angela Orosco
  • Eddie Dombrowski
  • Laura
  • Maria
  • Ernest Baldwin

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le gameplay du jeu a peu évolué par rapport au premier épisode : le joueur contrôle le personnage avec une vue à la troisième personne, peut explorer, ramasser des objets et combattre les ennemis. Il n'y aucun affichage tête haute (HUD) : pour contrôler son niveau de santé, sa position ou ses objets, le joueur doit aller dans le menu "pause". Les plans sont récupérés au fil du jeu, et peuvent être lus seulement si la lumière est suffisante ou si James a allumé sa lampe de poche. Directement sur ces plans, James note les passages ouverts ou bloqués, les indices et autres notes diverses. Les éléments iconiques de game design (la radio qui grésille à l'approche d'un ennemi et la lampe de poche) font également leur retour.

Selon le niveau de difficulté choisi, le personnage peut être plus ou moins endurant et doué avec les armes à feu.

Réalisation[modifier | modifier le code]

Sorti fin 2001 sur PlayStation 2, Silent Hill 2 tire parti des capacités de la console, au point de donner à certaines séquences un aspect photo-réaliste. Les textures des décors et des créatures bien plus détaillées, les effets de lumières saisissants, la brume qui étouffe les rues de la ville, l'aspect granuleux de l'image : tous ces éléments graphiques subliment les idées de mise en scène déjà présentes dans le premier opus et impressionneront beaucoup de joueurs/spectateurs habitués aux gros pixels de la génération de consoles précédente.

Silent Hill 2 fourmille de détails de mise en scène (couloirs étroits, saleté et obscurité omniprésentes, vision très limitée, rayon de la lampe-torche, grésillement de la radio) qui en font l'un des rares jeux à pouvoir être analysé à la manière d'un film. Si beaucoup de jeux s'inspirent du cinéma en incluant des scènes en images de synthèse ou en piochant des idées de scénario, Silent Hill va plus loin en fusionnant les deux médias.

Les intentions de ses créateurs sont claires : faire un jeu vidéo qui soit aussi une œuvre d'art. Ce parti pris pénalise néanmoins le côté "jeu" par une maniabilité et un inventaire manquant parfois d'ergonomie et cela peut décourager certains joueurs.

Musique[modifier | modifier le code]

Akira Yamaoka revient à la composition de la musique de Silent Hill 2 après avoir trvaillé sur le premier opus[8]. Yamaoka a mis trois jours pour composer, chez lui, le titre Theme of Laura, thème principal de de Silent Hill 2, combinant « une musique triste et un rythme puissant », bien qu'il ne considère pas la mélodie comme le plus important dans un morceau ; il cherchait à évoquer une émotion au joueur à travers la musique[9]. Silent Hill 2 utilise beaucoup d'effets sonores, comme des cris ou des bruits de pas sur des morceaux de verre[10]. Egalement chargé des effets sonores du jeu, Yamaoka voulait surprendre le joueur par différents sons et créer un environnement perturbant[9]. Il choisit aussi d'utiliser le silence occasionnellement, expliquant que « utiliser des moments silencieux est une autre façon de produire du son[9]. »

Konami édite la bande originale Silent Hill 2 Original Soundtrack au Japon le 3 octobre 2001[11]. Huit titres (Theme of Laura, Null Moon, Love Psalm, True, Promise, Fermata in Mystic Air, Laura Plays the Piano et Overdose Delusion) sont inclus dans le titre de 2006 sur PlayStation Portable, The Silent Hill Experience[12]. Lors d'un concert Play! A Video Game Symphony à Chicago en 2006, Yamaoka interprète différents titres de la série avec un orchestre complet, dont Theme of Laura[13].

Les différentes versions[modifier | modifier le code]

Akira Yamaoka compose les musiques et dirige l'environnement sonore du jeu.

Il existe trois versions différentes de Silent Hill 2. La première est parue sur PlayStation 2 en septembre 2001. En Europe, cette version est sortie dans une édition collector comprenant un DVD additionnel avec un making of réalisé par Fun TV.

La seconde version, sous-titrée Inner Fears (Restless Dreams aux États-Unis), est parue en décembre 2001 sur Xbox. Cette édition propose un nouveau scénario avec Maria, Born from a Wish, un des personnages centraux de cet épisode.

La troisième version, jugée définitive et sous-titrée Director's cut[N 1], inclut le scénario Born from a Wish en plus de certaines modifications des énigmes et l'ajout de nouveaux items dans l'arsenal. Silent Hill 2: Director's Cut est sorti sur PlayStation 2 et Windows[N 2] à prix budget[N 1] en 2002. Il fut distribué en quantité très limitée sur le territoire français.

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Aux États-Unis, il semble que la version Director's Cut ait été commercialisée sans le sous-titre Director's Cut.
  2. La version Windows a été porté par le studio Creature Labs.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. « Silent Hill 2 - PlayStation 2 », sur JeuxVideo.com
  2. « Fiche du jeu Silent Hill 2 », sur GameKult
  3. « Silent Hill 2 PC », sur jeuxvideopc.com
  4. (en) « Silent Hill 2 Review », sur IGN
  5. (en) « Action Adventure - Horror - Silent Hill 2 », sur Gamefaqs
  6. (en) « Silent Hill 2 PlayStation 2 », sur Metacritic
  7. (en) « Silent Hill 2 », sur GiantBomb
  8. (en) « E3 2001: Silent Hill 2 Interview », IGN.com, IGN Entertainment, Inc.,‎ (consulté le 26 décembre 2010)
  9. a, b et c  Silent Hill 2: Making of [CD].
  10. Perry, Doug, « Silent Hill 2 », ign.com, IGN Entertainment, Inc.,‎ (consulté le 26 janvier 2007)
  11. (ja) « Silent Hill 2 オリジナル・サウンドトラック », Amazon.co.jp (consulté le 21 juin 2010)
  12. Louis Bedigian, « Silent Hill Experience Review - PSP », Gamezone,‎ (consulté le 13 juin 2010)
  13. IGN Staff, « Akira Yamaoka Brings Silent Hill Alive », ign.com, IGN Entertainment, Inc.,‎ (consulté le 6 février 2012)

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]