Sergio Salma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sergio Salma
Quai des Bulles 2012 - 09 Sergio Salma.JPG
Sergio Salma en dédicace lors de Quai des Bulles 2012.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Sergio Salma né le à Charleroi (Belgique)[1] dans une famille originaire du sud de l'Italie[2], est un auteur de bandes dessinées.

Carrière[modifier | modifier le code]

Nathalie & Mademoiselle Louise[modifier | modifier le code]

Fils d'ouvrier[2], il a suivi des études artistiques à l'Académie des beaux-arts de Mons.

En 1983, il réalise son premier album chez l'éditeur Michel Deligne. Il crée la série Marcobello pour le magazine (À suivre) et participe à différents magazines dont Tintin reporter, Spirou.

C'est en 1989, dans le journal Tintin reporter, que l'on découvre le personnage de Nathalie, dans une série éponyme qui raconte l'histoire d'une fillette très contemporaine, avide de voyages et affublée de parents aux caractères marqués (un père lunaire, une mère dépressive, un oncle chômeur longue-durée et procrastinateur) et d'un petit frère à qui elle fait des tours pendables. En 1992, sort le Mon premier tour du monde, le premier tome des aventures de Nathalie, aux éditions Casterman. Au total, vingt albums seront publiés, jusqu'en 2011, ainsi qu'un atlas d'initiation à la géographie présenté par le même personnage. Et plusieurs traductions à travers le monde.

Parallèlement, Salma lance une autre série centrée sur une jeune fille, mais au ton plus poétique et mélancolique, Mademoiselle Louise. Il y officie en tant que scénariste, tandis que le dessin est assuré par un maître de la bande dessinée franco-belge, André Geerts. Deux albums paraissent en 1993 et 1997, aux éditions Casterman.

Tout en poursuivant sa série Nathalie, Sergio Salma mène une exploration journalistique de la bande dessinée en collaborant ponctuellement avec plusieurs magazines. Plusieurs strips et gags sont présents chaque semaine dans l'hebdomadaire Spirou.

Progression dans la littérature jeunesse[modifier | modifier le code]

Parallèlement, il multiplie les expériences créatives, toujours à destination de la jeunesse, et avec un souci de pédagogie concernant des sujets très contemporains.

En 1998, il publie ainsi un album pour la Commission européenne avec pour thème la lutte contre toutes les discriminations. Moi,raciste?! a été traduit dans les douze langues de l'Union européenne.

En 2000, il lance la série Surimi, avec trois albums narrant les mésaventures d'un crabe sur sa plage envahie de touristes, chez Casterman.

En 2002, il crée Ice Fred pour la revue P'tit Loup de Disney-Hachette Presse.

En 2004, Casterman publie un recueil des gags traitant notamment du réchauffement climatique, sous le titre Sale temps pour les pingouins!.

En 2005, avec la collaboration de Thierry Tinlot, d'André Geerts et de Mauricet, il sort un album sur le thème des adolescents et enfants séropositifs, La bédé contre le silence (Dupuis). La même année, il contribue au scénario du quinzième tome de Jojo, la série jeunesse écrite et dessinée par Geerts.

En 2007, il reprend pour Casterman la série les 4 As avec Alain Maury au dessin. Cette reprise ne connait cependant qu'un seul tome, intitulé La Ballade des 4 As.

La même année, les éditions Dupuis rééditent les deux premiers tomes de Mademoiselle Louise, dans une nouvelle collection destinée aux plus jeunes, Punaise. Un troisième album inédit est publié pour accompagner cette re-sortie. Si Salma assure toujours les scénarios, c'est Mauricet qui effectue les crayonnés, tandis que André Geerts oeuvre à la mise à l'encre.

En 2009, un quatrième album de Mademoiselle Louise sort, avec cette fois Salma au scénario mais aussi aux crayonnés. Le dessin évolue ainsi légèrement, s'éloignant du trait popularisé par Jojo pour rejoindre celui de Nathalie. L'année d'après, Salma est crédité au scénario du dix-huitième et dernier album de Jojo. Les deux dernières planches de cet album seront co-dessinées par Mauricet[3].

Diversification[modifier | modifier le code]

Depuis janvier 2006, Salma connait un autre grand succès avec une création originale : une série humoristique, plus satirique, Animal Lecteur, dont il est le scénariste. Dessinée par Libon, cette série en strips verticaux, a l'honneur de la troisième page hebdomadaire du Le Journal de Spirou. Près de 200 strips voient ainsi le jour [4]. En 2010, sort un premier recueil des aventures de ce libraire spécialisé dans la bande dessinée. Un nouvel album sort depuis chaque année. Le dernier (tome 7, On ferme !) paraît en 2018.

En octobre 2012, Salma publie, chez Casterman Ecritures, Marcinelle 1956, un projet qu'il porte en lui depuis 25 ans[5] (la signature de fin indique (1986-2012), ravivant le souvenir de la catastrophe minière du Bois du Cazier d'août 1956 lors de laquelle 262 mineurs, dont plus de la moitié sont italiens, trouvent la mort.

En octobre 2014, il dévoile un album dont il a écrit et dessiné les 208 pages[6], dédié intégralement à l'acteur français Gérard Depardieu, aux éditions Bamboo[7].

En juillet 2016, sort aux éditions Dupuis, dans un format à l'italienne, un recueil de strips au ton mélancolique, Le monsieur qui ne voulait pas voyager.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  1. Mon premier tour du monde, 1992
  2. Salut tout le monde!, 1993
  3. Championne du monde, 1994
  4. Le monde est petit, 1994
  5. Y'a un monde fou, 1995
  6. Comme tout le monde !, 1996
  7. Tout le monde sur le pont, 1997
  8. Musique du monde, 1998
  9. Le nombril du monde, 1999
  10. C'est pas le bout du monde, 2000
  11. Tu te fiches du monde !, 2001
  12. Mondo veneziano, 2002
  13. Un monde sans pitié, 2003
  14. Les meilleurs amis du monde, 2004
  15. Les grands de ce monde, 2005
  16. Le monde à l'envers, 2006
  17. Le tour du monde en 80 bourdes, 2007
  18. Dans quel monde on vit !, 2009
  19. Faut de tout pour faire un monde, 2010
  20. Miss monde!, 2011
  • Marcinelle 1956, scénario et dessin, Casterman, 2012
  • Gérard Depardieu, le Biopic en BD, scénario et dessin, Bamboo, 2014
  • Le monsieur qui ne voulait pas voyager, scénario et dessin, Dupuis, 2016

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :