Sainte-Apolline-de-Patton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sainte-Apolline-de-Patton
Blason de Sainte-Apolline-de-Patton
Espoir dans l'avenir
Sainte-Apolline-de-Patton
L'église en 1926
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Montmagny
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Lucien Lavoie
2017-2021
Démographie
Gentilé Apollinois, oise
Population 542 hab.[1] (2016)
Densité 2,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 48′ 00″ nord, 70° 12′ 00″ ouest
Superficie 25 678 ha = 256,78 km2
Divers
Code géographique 18025
Devise Espoir dans l'avenir
Localisation
Localisation de Sainte-Apolline-de-Patton
Localisation de Sainte-Apolline-de-Patton dans la MRC de Montmagny

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Sainte-Apolline-de-Patton

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Sainte-Apolline-de-Patton

Sainte-Apolline-de-Patton est une municipalité du Québec (Canada) faisant partie de la municipalité régionale de comté de Montmagny elle-même comprise dans la région administrative Chaudière-Appalaches.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La municipalité est nommée en l'honneur d'Apolline d'Alexandrie, le cardinal Louis-Nazaire Bégin plaça la paroisse sous son patronage en gage de confiance et de foi en la localité[2].

Quant à l'élément Patton, il rappelle le canton du même nom où la municipalité est située. Le nom du canton rappelle le souvenir de William Randall Patton qui était un riche marchand de bois de Québec[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sainte-Apolline-de-Patton a été fondée en 1902 par des colons de Cap-Saint-Ignace. Ils sont arrivés par ce qu'on appelle aujourd'hui la route de l'Espérance.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 14 décembre 1909 : Élection de la municipalité de paroisse de Sainte-Apolline-de-Patton.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Sainte-Apolline-de-Patton
Espoir dans l'avenir[4]

L'écu de Sainte-Apolline-de-Patton se blasonne ainsi :

D'azur à une bande d'or chargée d'une cotice ondée d'azur, accompagnée en chef d'un soleil et, en pointe, d'une lame de scie circulaire, le tout d'or[5].

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[6].

Sainte-Apolline-de-Patton
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Gilles Couture Voir
2005 Gilles Turcotte Voir
2009 Aucun candidat à la mairie Voir
n/d Karine Nadeau Voir
2013 Voir
2017 Lucien Lavoie Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1911 1921 1931 1941 1951 1956 1961 1966 1971
5787668961 0931 2411 1751 159953921
1976 1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011 2016
827846811719705638678541542


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cap-Saint-Ignace Saint-Cyrille-de-Lessard Saint-Marcel Rose des vents
Notre-Dame-du-Rosaire N Saint-Adalbert
O    Sainte-Apolline-de-Patton    E
S
Saint-Paul-de-Montminy Saint-Fabien-de-Panet Sainte-Lucie-de-Beauregard

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement du Canada, 2016
  2. Hormisdas Magnan, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la province de Québec, Arthabaska, L'Imprimerie d'Arthabaska Inc., , p. 240
  3. « Fiche descriptive », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le 19 novembre 2017)
  4. « Profil de la municipalité », sur Municipalité de Sainte-Apolline-de-Patton (consulté le 30 juin 2016)
  5. « Le Registre public des armoiries, drapeaux et insignes du Canada: Vol. IV, p. 130 », sur Le Registre public des armoiries, drapeaux et insignes du Canada (consulté le 30 juin 2016)
  6. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]