Saint-Fabien-de-Panet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Fabien-de-Panet
Bien haut dans mon cœur
Bien haut dans mon cœur
Église de Saint-Fabien-de-Panet
Église de Saint-Fabien-de-Panet
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Montmagny
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Claude Doyon
2017-2021
Démographie
Gentilé Panétois, oise
Population 954 hab.[1] (2016)
Densité 5,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 39′ 00″ nord, 70° 09′ 00″ ouest
Superficie 18 738 ha = 187,38 km2
Divers
Code géographique 18015
Devise Bien haut dans mon cœur
Localisation
Localisation de Saint-Fabien-de-Panet dans la MRC de Montmagny
Localisation de Saint-Fabien-de-Panet dans la MRC de Montmagny

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Saint-Fabien-de-Panet

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Saint-Fabien-de-Panet
Liens
Site web http://www.saintfabiendepanet.com

Saint-Fabien-de-Panet est une municipalité de paroisse du Québec (Canada) faisant partie de la municipalité régionale de comté de Montmagny elle-même comprise dans la région administrative Chaudière-Appalaches.

Ce village d'environ 1000 habitants est situé au sommet d'une grande colline, dans le village on retrouve des services comme un CLSC, une piscine, un service ambulancier, des restaurants, des hôtels, une église centenaire, de nombreuses habitations pour personne âgés, des logements, une école, etc.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La paroisse a été sous le patronnage de saint Fabien en l'honneur de l'abbé Joseph-Fabien Dumais, qui fut l'un des premiers curés à desservir la mission Saint-Théodore de 1902 à 1904[2]. L'élément Panet rappelle qu'une partie du territoire de la municipalité fait partie du canton de Panet dont le nom rapelle le souvenir de monseigneur Bernard-Claude Panet[2].

Quant à la mission Saint-Théodore, l'origine de son nom était en hommage à l'abbé Joseph-Théodore Mercier qui était alors curé à Saint-Magloire[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers colons de ce qui deviendra Saint-Fabien-de-Panet arrivent à la fin XIXe siècle. En 1901, la mission Saint-Théodore est fondée. L'année 1904 est marqué par l'ouverture des registres de la paroisse, de la nomination du premier curé résident ainsi que le changement de nom en Saint-Fabien. Le 26 mars 1907, la constitution de la municipalité de paroisse de Saint-Fabien-de-Panet a lieu. L'érection canonique a lieu le 11 mai 1914.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 26 mars 1907 : Érection de la paroisse de Saint-Fabien de Panet.
  • 15 mars 1969 : La paroisse de Saint-Fabien de Panet devient la municipalité de paroisse de Saint-Fabien-de-Panet.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Fabien-de-Panet
Bien haut dans mon cœur

L'écu de Saint-Fabien-de-Panet se blasonne ainsi :

Divisé en chevron d'or sur sinople à trois cloches de l'un à l'autre[3].

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[4].

Saint-Fabien-de-Panet
Maires depuis 2003
Élection Maire Qualité Résultat
2003 Pierre Thibaudeau Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Claude Doyon Voir
2013 Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1921 1931 1941 1951 1956 1961 1966 1971 1976
1 039 942 1 417 1 464 1 654 1 537 1 270 1 126 1 054
1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011 2016 -
1 067 1 078 985 1 061 1 021 1 057 992 954 -

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Trois personnalités connues viennent de Saint-Fabien-de-Panet :

  • Cindy Royer (1982-), journaliste et chef de pupitre à LCN (Groupe TVA).
  • Fabien Bélanger (1936-1983), député de Mégantic-Compton entre 1980 et 1983.
  • Rosaire Bertrand (1936-), député péquiste de Charlevoix entre 1994 et 2007 et ministre responsable de la Capitale-Nationale entre 2001 et 2003.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Paul-de-Montminy Sainte-Apolline-de-Patton Sainte-Lucie-de-Beauregard Rose des vents
N Lac-Frontière
O    Saint-Fabien-de-Panet    E
S
Saint-Magloire Saint-Just-de-Bretenières

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement du Canada, 2016
  2. a, b et c « Fiche descriptive », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le 19 novembre 2017)
  3. « Le Registre public des armoiries, drapeaux et insignes du Canada, Vol. III, p. 5 », sur L'Autorité héraldique du Canada (consulté le 27 juin 2016)
  4. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]