Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud
Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud
Église Sainte-Euphémie
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Montmagny
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Denis Giroux
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Sudriverain, aine
Population 320 hab. ()
Densité 3,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 46′ 00″ nord, 70° 26′ 00″ ouest
Superficie 9 247 ha = 92,47 km2
Divers
Code géographique 2418035
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte administrative de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte topographique de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud est une municipalité du Québec (Canada) faisant partie de la municipalité régionale de comté de Montmagny elle-même comprise dans la région administrative Chaudière-Appalaches.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

La municipalité est située à une trentaine de kilomètres au sud de la ville de Montmagny. D'une superficie de 92,47 km2, la municipalité partage ses frontières avec les municipalités d'Armagh, de Notre-Dame-du-Rosaire, de Saint-Paul-de-Montminy, de Saint-Philémon et de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud.

La municipalité est située dans la vaste pénéplaine du centre de la municipalité régionale de comté de Montmagny, la municipalité ayant une altitude moyenne de 335 mètres avec des collines avoisinant les 400 mètres. Le terrain est très argileux et la couche arable est constitué de schiste très peu perméable et comporte plusieurs blocs erratiques[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire municipal est drainé par la rivière du Sud en plus de deux affluents importants de cette dernière, les rivières du Pin et à la Loutre. Les cascades de la rivière à la Loutre sont d'ailleurs accessibles à partir du réseau de sentier du parc régional des Appalaches.

Flore[modifier | modifier le code]

Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud étant située dans la forêt mixte, on y retrouve des feuillus ainsi que des conifères. Le couvert forestier, qui représente 85 % du territoire, est dominé par l'érable à sucre, l'érable rouge, le bouleau jaune, le bouleau à papier ainsi que le peuplier faux-tremble pour les feuillus. Parmi les conifères nous retrouvons le sapin baumier, l'épinette noire, le thuya occidental, le mélèze laricin et le pin blanc d'Amérique.

Faune[modifier | modifier le code]

La municipalité abrite de nombreux mammifères communs du Québec sur son territoire comme l'orignal, le cerf de Virginie, le castor, la marmotte commune, l'écureuil roux et le tamia rayé. Dans les ruisseaux nous retrouvons principalement de l'omble de fontaine (truite mouchetée), de la barbotte brune et de la carpe commune.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Montmagny

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud Notre-Dame-du-Rosaire Rose des vents
Armagh N
O    Sainte-Euphémie-
sur-Rivière-du-Sud 
  E
S
Saint-Philémon Saint-Paul-de-Montminy

Transport[modifier | modifier le code]

Le seul moyen de se déplacer sur de longues distances est l'automobile. Bien que le chemin de fer Transcontinental ait été important pour le développement de la municipalité le chemin de fer a été démantelé au milieu des années 1980 pour laisser place au parc linéaire Monk, le site de l'ancien chemin de fer a été transformé en sentier de véhicules tout-terrain et de motoneiges. La municipalité contenait auparavant deux arrêts ferroviaires, la gare de Sainte-Euphémie située sur l'actuelle route de la Station au nord-ouest du village était la principale gare de la municipalité et comptait une voie principale, deux voies d'évitement des entrepôts ainsi qu'un service de télégraphie. La gare de Morin, située aux limites des municipalités de Sainte-Euphémie et d'Armagh et donc des comtés de Montmagny et de Bellechasse, était de moindre ampleur et était déjà désaffectée en 1939[1].

La rue Principale Est qui se rend à la route 283 dans la municipalité de Notre-Dame-du-Rosaire est le principal lien routier, la rue Principale Ouest ainsi que le rang Saint-Joseph assure un lien avec la municipalité d'Armagh alors que la route Sirois Sud en fait de même avec Saint-Paul-de-Montminy. Sainte-Euphémie et Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud sont également reliés par la route de Saint-Pierre qui est en fait seulement une route forestière en gravier.

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

La municipalité s'est développé qu'autour d'un simple noyau villageois. Aucun hameau ou même lieu-dit n'est répertorié à la commission de toponymie du Québec.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sainte-Euphémie est fondée en tant que mission catholique jusqu'en 1907, date à laquelle a lieu l'ouverture des registres de la paroisse. Le premier nom de la mission et du bureau de poste porte le nom de Mercier, le nom rappelle le souvenir du premier maître de poste de l'endroit[2]. La paroisse est alors détachée des paroisses de Saint-Paul-de-Montminy et de Saint-Cajetan-d'Armagh, par contre son érection canonique est réalisée seulement une dizaine d'années plus tard soit le [2]. La municipalité qui portait alors le nom de canton d'Armagh-Partie-Est prend le nom de Sainte-Euphémie, sur rivière du Sud à partir du , nom qui sera modifié pour sa forme actuelle le .

En 2007, Sainte-Euphémie a fêté son centenaire (1907-2007).

Chronologie[modifier | modifier le code]

  •  : érection de la municipalité du canton d'Armagh-Partie-Est.
  •  : la municipalité du canton d'Armagh-Partie-Est devient la municipalité de Sainte-Euphémie, sur rivière du Sud.
  •  : la municipalité prend le nom de Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La municipalité de Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud est nommée en l'honneur d'Euphémie de Chalcédoine et d'autre part d'Euphémie Bernier, mère de l'abbé Joseph-Walstan Proulx né en 1873 qui était vicaire à Notre-Dame-du-Portage de 1899 à 1900, à Saint-Joseph-de-Beauce de 1900 à 1901 avant d'être nommé le premier prêtre résident de Sainte-Euphémie en 1907, poste qu'il occupa jusqu'en 1918[3].

La rivière du Sud traverse le territoire de la municipalité, son nom fut d'ailleurs retenu pour préciser davantage la situation géographique de la municipalité, son nom fut également retenu pour les Sudriverains qui est le gentilé pour désigner les habitants de la municipalité[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1911 1921 1931 1941 1951 1956 1961 1966 1971
723797713701829900775725613
1976 1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011 2016
507468442366376355358329320

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[4].

Sainte-Euphémie-sur-Rivière-du-Sud
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Denis Giroux Voir
2005 André Mercier Voir
2007 Laurence Hallé Voir
2009 Voir
2013 Denis Giroux (2) Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Éducation[modifier | modifier le code]

Vers 1939, la municipalité comprenait une école au village où l'enseignement primaire y était fait par les soeurs servantes du Saint-Cœur-de-Marie, une école de rang se trouvait également sur le territoire municipal[1]. L'école du village fut finalement fermé et converti en complexe municipal, les enfants d'âge primaire se rendre depuis ce temps à l'école de la Colline à Saint-Paul-de-Montminy alors que les enfants d'âge secondaire se rendre à l'école secondaire également situé à Saint-Paul.

Santé[modifier | modifier le code]

La municipalité ne dispose d'aucun service de santé. Le CLSC le plus proche est situé dans le village voisin de Saint-Paul-de-Montminy alors que l'hôpital la plus proche est l'Hôtel-Dieu de Montmagny.

Autres services publics[modifier | modifier le code]

La municipalité entretient un réseau d'aqueduc dans le périmètre urbain ainsi qu'un réseau d’égout. Une brigade de pompiers volontaires existe depuis les années 1970 et est équipé d'un seul camion autopompe.

Religion[modifier | modifier le code]

Sainte-Euphémie compte une église catholique construite en 1926 qui a été recyclé en salle multifonctionnelle[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Ministère des Affaires municipales, de l'Industrie et du Commerce, Inventaire des ressources naturelles et industrielles du comté municipal de Montmagny, Ministère des Affaires municipales, de l'Industrie et du Commerce, , p. 115 à 129.
  2. a et b Hormisdas Magnan, Dictionnaire historique des paroisses, missions et municipalités de la province de Québec, Arthabaska, L'Imprimerie d'Arthabaska Inc., , 353, 354 p.
  3. a et b « Fiche descriptive », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le 2 août 2017)
  4. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  5. « Inventaire des lieux de culte du Québec - Fiche », sur www.lieuxdeculte.qc.ca (consulté le 2 août 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]