Saint-Yrieix-les-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Yrieix-les-Bois
Image illustrative de l'article Saint-Yrieix-les-Bois
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement Guéret
Canton Ahun
Intercommunalité Communauté de communes C.I.A.T.E. du Pays Creuse-Thaurion-Gartempe
Maire
Mandat
Alex Aucouturier
2014-2020
Code postal 23150
Code commune 23250
Démographie
Population
municipale
289 hab. (2014)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 06′ 02″ nord, 1° 56′ 21″ est
Altitude Min. 417 m – Max. 645 m
Superficie 15,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte administrative de la Creuse
City locator 14.svg
Saint-Yrieix-les-Bois

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte topographique de la Creuse
City locator 14.svg
Saint-Yrieix-les-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Yrieix-les-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Yrieix-les-Bois

Saint-Yrieix-les-Bois [sɛ̃tiʁjɛlebwa][1] est une commune française située dans le département de la Creuse en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune de Saint-Yrieix-les-Bois sont appelés les Arédiens. La superficie de la commune est de 16 km2 avec une densité de 20 habitants par km2 et une moyenne d’altitude de 520 m, avec une altitude minimum de 417 mètres et un maximum de 645 mètres.

La commune de Saint-Yrieix-les-Bois fait partie de la Communauté de communes "du Pays Creuse Thaurion Gartempe". Cette commune possède seize villages : Beaumont, Bois-de-Chaumeix, Bois-Rousseau, Champrénier, La Charse, Chaumeix, Le Chezeau, Chierlat, Chiroux, L'Epeisse, La Faye, Massoux, Pierregrosse, Les Quatre Chemins, Tigoulet et Villerégnier.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, la commune porte le nom d'Irielle-les-Bois[2] puis d'Iriex-les-Bois[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village de Saint-Yrieix-les-Bois portait le nom de Sancti Aredii au XIIIe siècle. Sancti Aredii signifie en français Saint Arède. Il s'agit en effet d'un religieux ayant vécu au VIe siècle qui a contribué à l'évangélisation du Limousin, notamment en fondant l'abbaye d'Attane qui est à l'origine de Saint-Yrieix-la-Perche en Haute-Vienne. Au XIVe siècle, sera ajouté bosco (bois en français) au nom du village.

Une communauté de prêtres a vécu à Saint-Yrieix-les-Bois du XVIe siècle au XVIIIe siècle.

En 1454, Jean de Seiglière était seigneur du château de Beaumont.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Jean-Louis Thibord    
2008 2014 Sylvie Labar SE  
2014 en cours Alex Aucouturier SE Représentant de commerce
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 289 habitants, en diminution de -7,37 % par rapport à 2009 (Creuse : -2,49 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
561 828 824 874 1 109 1 096 1 053 1 032 1 034
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
971 926 934 934 904 867 931 927 906
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
875 874 840 742 756 723 685 579 456
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
438 385 338 307 326 311 333 300 289
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Joli village Creusois fleuri aux maisons en granit. L'église du XIIe siècle aux chapiteaux sculptés est l'élément central, près de la fontaine qui trône sur la place. Près du village de Saint-Yrieix-les-Bois se situe le château de Beaumont.

De nombreux chaos granitiques entourés de légendes sont à découvrir dans les bois autour du bourg : pierres fades, pierres grosse, table de fées.

Près du village du Chezeau se situent un dolmen et les ruines d'un temple gallo-romain. Pour y accéder, il suffit de prendre au village du Chezeau l'ancien petit chemin menant au village de la Charse sur 400 mètres environ. Le dolmen du Chezeau est sur la droite du chemin derrière les ruines du temple gallo-romain. Ce site a été fouillé et restauré en 1987.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Peeters, Louvain-la-Neuve, 1994, p. 104.
  2. Nom du bulletin des lois de 1801 d'après EHESS-Cassini, avéré en tant que nom révolutionnaire sur Archives départementales de la Creuse, p. 55 (floréal an II).
  3. Nom du bulletin des lois de 1801 d'après EHESS-Cassini, avéré en tant que nom révolutionnaire sur Archives départementales de la Creuse, p. 10 (pluviôse an III).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :