Saint-Louis-de-Blandford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Louis-de-Blandford
Saint-Louis-de-Blandford
Église Saint-Louis
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Centre-du-Québec
Subdivision régionale Arthabaska
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Yvon Barrette
2021-2025
Code postal G0Z 1B0
Constitution 1er juillet 1855
Démographie
Gentilé Ludoviciens, Ludoviciennes
Population 1 011 hab. ()
Densité 9,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 15′ nord, 72° 00′ ouest
Superficie 10 720 ha = 107,2 km2
Divers
Code géographique 2439170
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Louis-de-Blandford
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Louis-de-Blandford
Géolocalisation sur la carte : Centre-du-Québec
Voir sur la carte administrative du Centre-du-Québec
City locator 14.svg
Saint-Louis-de-Blandford
Géolocalisation sur la carte : Centre-du-Québec
Voir sur la carte topographique du Centre-du-Québec
City locator 14.svg
Saint-Louis-de-Blandford
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Saint-Louis-de-Blandford est une municipalité du Québec située dans la MRC d'Arthabaska dans la région administrative du Centre-du-Québec[1]. Ses habitants sont des Ludoviciens et des Ludoviciennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Arthabaska.

Saint-Louis-de-Blandford est à quelque 15 km au nord-est de Daveluyville, dans le canton de Blandford, sur les rives de la rivière Bécancour. Elle occupe l'extrême nord de la MRC d'Arthabaska et est à 24 km de Victoriaville.

On y accède par l'autoroute 20, la route 263 ou la route 162.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Église Saint-Louis-de-Blandford, 1869

Le premier colon à s'installer dans la partie du canton de Blandford qui deviendra Saint-Louis-de-Blandford est Charles Héon (1799-1882) de Bécancour qui arrive sur les lieux en 1825. Il y construit la chapelle en 1834-1835. La paroisse de Saint-Louis-de-Blandford érigée canoniquement en 1848 et civilement en 1861. La municipalité de Blandford est établie en 1845 et fait partie de la municipalité de comté en 1847. Elle devient la municipalité de la paroisse de Saint-Louis-de-Blandford en 1855. Le Saint-Louis-de-Blandford changea son statut de municipalité de paroisse pour celui de municipalité[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

« Si le patron des lieux demeure saint Louis ou Louis IX (1214-1270), roi de France de 1226 à 1270, c'est davantage à Louis-Joseph Massue (Varennes, 1786 – Québec, 1869) que l'on désirait rendre hommage. Considéré comme l'un des plus riches marchands du pays, il a, entre autres fonctions, siégé au Conseil législatif du Canada-Uni (1843-1851). Par la suite, il devient contrôleur des douanes dans le port de Québec. Lors de la construction de l'église paroissiale, il fait don du terrain, de la peinture, des vitres et des ferrures. Pour sa part, le canton de Blandford, proclamé en 1823, évoque un village du comté de Dorset en Angleterre »[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
8068559859031 011

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[6].

Saint-Louis-de-Blandford
Maires depuis 2003
Élection Maire Qualité Résultat
2003 Gilles Marchand Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Voir
oct. 2019 Marc Bédard Maire suppléant Voir
déc. 2019 Yvon Barrette Voir
2021 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Centre d'interprétation de la canneberge[modifier | modifier le code]

Saint-Louis-de-Blandford est réputée pour sa concentration élevée de marais de canneberge ; au Québec, la majeure partie de la culture de la canneberge se produit dans et autour de la ville. Pour profiter davantage de cette ressource naturelle abondante et augmenter le revenu de tourisme, un centre d'interprétation offre des présentations et des visites éducatives aux marais locaux aux groupes et des visiteurs intéressés[7]. Le tourisme vert de ce type est commun dans la région du Centre-du-Québec, qui est connue comme centre agricole du Québec.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Saint-Louis-de-Blandford », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le )
  2. Pierre-François Ricard, Modifications des municipalités du Québec: Mars 2009, Québec, , 3 p. (ISSN 1715-6408, lire en ligne)
  3. Commission de toponymie du Québec : Saint-Louis-de-Blandford
  4. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2006 - Saint-Louis-de-Blandford, MÉ » (consulté le )
  5. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2016 - Saint-Louis-de-Blandford, MÉ » (consulté le )
  6. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en )
  7. Centre d'interprétation de la canneberge

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]