Saint-Germain-Beaupré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain.

Saint-Germain-Beaupré
Saint-Germain-Beaupré
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement Guéret
Canton Dun-le-Palestel
Intercommunalité C.C. du Pays Sostranien
Maire
Mandat
Bernard LE CORNEC
2014-2020
Code postal 23160
Code commune 23199
Démographie
Population
municipale
440 hab. (2015 en augmentation de 0,92 % par rapport à 2010)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 18′ 31″ nord, 1° 32′ 45″ est
Altitude Min. 279 m
Max. 381 m
Superficie 17,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte administrative de la Creuse
City locator 14.svg
Saint-Germain-Beaupré

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte topographique de la Creuse
City locator 14.svg
Saint-Germain-Beaupré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-Beaupré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-Beaupré

Saint-Germain-Beaupré est une commune française située dans le département de la Creuse en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Puits au hameau de Lorioux
  • Lourioux (ou Lorioux), au Nord-Est : Le village de Lourioux dépendait autrefois de l'ancienne paroisse (ancienne commune) de Saint-Étienne-de-Versillat dont les archives sont perdues. Lourioux est une étape sur le Chemin de St-Jacques, Via Lemovicensis.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Germain-sur-Sédelle[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence humaine y remonte au néolithique. Le site fut le siège de la justice seigneuriale[2].

Le château fut dévasté en 1580 par les catholiques du maréchal d'Aumont. Les protestants poitevins avaient à leur tête Gaspard Foucaud, seigneur de Saint-Germain-Beaupré. En 1605, Henri IV revenant de Limoges s'arrêta au château de Saint-Germain et, en 1666, mademoiselle de Montpensier, la Grande Mademoiselle, y vint aussi. La seigneurie fut érigée en marquisat en 1645 en faveur d'Henri Foucault. Les Foucault de Saint-Germain-Beaupré furent gouverneurs de la Marche de 1585 à 1752.

Lieu de passage des pèlerins du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle sur la Via Lemovicensis.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Saint-Germain-Beaupré 23.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

Tranché : au 1) d’azur semé de fleurs de lys d’or, au 2) de sinople à la volute de crosse d’or accostée de deux coquilles d’argent, le tout rangé en bande ; à la bande chargé de trois merlettes de gueules posées à plomb, brochant sur la partition.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Michel Trumeau DVG professeur de lettres (retraité)
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 440 habitants[Note 1], en augmentation de 0,92 % par rapport à 2010 (Creuse : -2,17 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
385414356379731745723729771
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
795769741762778842858879846
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
869865895776739723716629617
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
615571448415406382393436440
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Généralités historiques (extrait du QUID)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. Notice no PA00100163, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Notice no PA00100164, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. L'article sur les Foucauld contient quelques indications sur l'histoire du château.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]