Ruf Automobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ruf Automobile
logo de Ruf Automobile

Création 1939
Dates clés 1981
Fondateurs Alois Ruf (Senior)
Personnages clés Alois Ruf (Junior)
Forme juridique Gesellschaft mit beschränkter Haftung (GmbH)
Siège social Pfaffenhausen
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Activité Constructeur automobile
Produits Automobiles de sport
Site web ruf-automobile.de

RUF est un constructeur automobile allemand, spécialisé dans l'optimisation des véhicules Porsche. Il est particulièrement célèbre pour avoir créé la CTR, surnommée « Yellow Bird ».

Historique[modifier | modifier le code]

C’est en 1939 qu’Alois Ruf (senior) s’installe dans la ville allemande de Plaffenhaussen où il fonde l’entreprise « Auto-RUF ». Initialement il s’agit d’un garage de réparation pour automobiles auquel s’ajoute un point de distribution de carburant au sortir de la guerre.

Dès le début des années 1940, Alois Ruf ne se contente pas de son activité de réparation. Il s’intéresse au développement de véhicules et c’est ainsi qu’en 1955 il imagine, conceptualise et construit son propre autobus. Le succès rencontré lui permet d’étendre son affaire en créant sa propre compagnie d’autobus.

Parallèlement, Auto-RUF se charge de la distribution-vente d’automobiles Fiat (1958) et BMW (1963).

Alois Ruf junior grandit dans le garage de son père.

Un dimanche de 1963 ce dernier l’emmène à bord de son autobus lorsqu’ils sont dépassés par une Porsche 356. Le conducteur perd le contrôle de la voiture qui s’accidente juste devant l’autobus. Après avoir conduit le conducteur à l’hôpital, Alois Ruf Sr. lui promet de s’occuper de sa voiture. Il rachète l’épave de la 356 et se lance dans la réparation de la voiture, aidé par son fils. C’est le premier contact du jeune Alois avec une Porsche et c’est le début d’une histoire d’amour.

Les Ruf gardent la voiture un an puis la vendent en réalisant un bénéfice non négligeable. Poussé par l’enthousiasme d’Alois Ruf Jr., Auto-RUF se spécialise dans la remise en état de Porsche accidentées.

En 1964 sur l’autoroute avec son père, il croise pour la première fois une Porsche 911. Nouveau coup de foudre.

Les ateliers AUTO RUF

Le jeune Alois se passionne pour le sport automobile, il se déplace sur toutes les courses possibles, à condition qu’il puisse y voir une Porsche engagée. Au début des années 1970, lorsque court la mythique Porsche 917, Alois est convaincu : il doit faire partie de l’histoire Porsche.

Auto-RUF, forte d’une équipe présente maintenant depuis plus d’une dizaine d’années, poursuit son activité et offre désormais un service de maintenance et de réparation accessible à toutes les Porsche. Mais Alois Jr. souhaite aller plus loin et proposer ses propres versions optimisées de la Porsche 911.

Lorsque son père décède en 1974, il se retrouve à 24 ans à la tête de l’entreprise familiale. Avec l’aide des employés de l’atelier mécanique, il fait agrandir le garage construit par son père

En 1977 Alois Ruf réalise son rêve et sort sa première optimisation de Porsche 911 : une 930 3,0 L turbo de 260 ch gonflée à 3,3 L et 303 ch à laquelle il greffe une boite de vitesses à cinq rapports.

L’année suivante c’est un modèle atmosphérique qui sort des ateliers RUF : la 911 3,0 L SC passe à 3,2 L , développe 217 ch et devient la 911 SCR.

Le succès est au rendez-vous et les commandes pleuvent.

Le succès de RUF est tel qu’en 1981 l’entreprise va créer sa propre transmission à cinq rapports sous l’impulsion des clients de la 911 turbo, qui regrettent l’absence d’une telle technologie sur le modèle de base.

Cette même année, RUF obtient du gouvernement fédéral allemand le statut de constructeur automobile, lui permettant de frapper ses créations de son propre VIN (Vehicule Identification Number).

La première voiture estampillée RUF sort en 1983, c’est la BTR 3,4 L et ses 370 ch, bien sûr équipée de la boite cinq vitesses maison. RUF ne se contente pas de gonfler le moteur de ses créations, les 911 sont reçues neuves à l’atelier et entièrement démontées. Tout ce qui peut être optimisé est étudié : châssis, freins, roues…

En 1985 RUF s’associe au fabricant de pneus Dunlop afin de créer une jante de 17 pouces pouvant accueillir les nouveaux Dunlop Runflat initialement prévus pour la Porsche 959. Ces jantes plus grosses permettent en outre de monter des freins plus puissants sur les modèles qu’elles équipent.

En 1987, RUF présente la CTR1 pour « groupe C Turbo RUF » qui deviendra mythique sous le nom de « Yellow Bird » en référence à la couleur de la carrosserie. Le moteur développe 470 ch pour 1 170 kg, permettant à la voiture d’abattre le 0 à 100 km/h en 3,7 s. Sur le circuit de Nardò en Italie, la CTR est sacrée voiture la plus rapide du monde avec une vitesse de 343 km/h relevée, au nez et à la barbe des supercars les plus célèbres du moment : Ferrari F40, Lamborghini Countach, Porsche 959[1],[2]...

RUF va continuer à proposer des solutions innovantes afin d’optimiser chaque nouveau modèle de 911.

Une boite 6 vitesses va être développée pour la CTR, puis des jantes de 18 pouces, puis 19 pouces.

En 1992 RUF s’associe à Fitchel & Sachs afin de développer un innovant embrayage à commande électronique EKS bien en avance sur son temps.

La CTR2 succède à la Yellow Bird en 1995 sur la base de la 993 turbo. Pendant un temps elle sera la voiture homologuée sur route la plus rapide du monde avec une vitesse de pointe de 350 km/h. Elle sera détrônée en 1998 par la McLaren F1.

En 2007 la CTR3 célèbre le 20e anniversaire de la Yellow Bird. Cette dernière et sa descendante ayant tenu tête aux supercars de leurs générations respectives, il était temps pour RUF de créer leur propre supercar.

Sur la base d’une Porsche 911 type 997 un châssis et une carrosserie spécifique ont intégralement été développées par RUF. La voiture a été présentée à Bahreïn le , sur le circuit international de Sakhir près duquel le constructeur venait d'inaugurer son nouveau centre de production.

Depuis 2011 les ateliers RUF planchent la mise au point d’un moteur maison, étape ultime vers leur statut de constructeur indépendant. Il s’agit d’un V8 4,5 L disponible en version atmosphérique et turbo.

En parallèle, Auto-RUF poursuit son activité de maintenance, entretien, réparation accessible à toute Porsche, les anciennes ont aussi droit à un service restauration.

Principaux modèles[modifier | modifier le code]

Modèle Base Production Motorisation Image
Turbo 3,3 L 930 turbo 1977 flat 6 3,3 L turbo 299 ch / 412 N m
SCR 911 SC 1978-1983 flat 6 3,2 L atmo 214 ch / 280 N m
Ruf Porsche SCR 3.2.jpg
BTR 911 SC ou Carrera 3.2 ou 930 turbo 1983-1989 flat 6 3,4 L turbo 370 ch / 304 N m
Ruf BTR.jpg
CTR "Yellow Bird" 911 Carrera 3.2 1987-1996 flat 6 3,4 L bi-turbo 463 ch / 553 N m
RUF CTR Yellowbird.jpg
BTR III 964 Carrera 1988-1989 flat 6 3,4 L turbo 402 ch / 480 N m
CR2/CR4 964 Carrera 2 ou Carrera 4 1990-1993 flat 6 3,6 L atmo 286 ch / 325 N m
BR2/BR4 964 turbo 1991-1992 flat 6 3,3 L turbo 355 ch / 465 N m
BTR 3.8 964 Carrera 1992-1994 flat 6 3,8 L turbo 409 ch / 550 N m
RCT 964 Carrera 1992-1997 flat 6 3,6 L turbo 365 ch / 535 N m
RCT Evo 964 Carrera 1992-1997 flat 6 3,6 L turbo 420 ch / 570 N m
RCTEVO.JPG
BTR2 993 Carrera 1994-1997 flat 6 3,6 L turbo 414 ch / 590 N m
RUF BTR2.jpg
CTR2 993 Carrera 1996-2000 flat 6 3,6 L bi-turbo 513 ch / 685 N m

flat 6 3,6 L bi-turbo 572 ch / 780 N m

1997 RUF CTR2 - Flickr - The Car Spy (9).jpg
3400S 986 Boxster 1999-2002 flat 6 3,4 L atmo 306 ch / 360 N m
RGT 996 2000-2004 flat 6 3,6 L atmo 380 ch / 375 N m
Ruf RGT. (4301007524).jpg
RTurbo 996 2001-2004 flat 6 3,6 L bi-turbo 513 ch / 740 N m

flat 6 3,6 L bi-turbo 542 ch / 780 N m

Ruf R turbo based on Porsche 996 turbo.jpg
3600S 986 Boxster 2002-2005 flat 6 3,6 L atmo 321 ch / 370 N m
RT12 997 2004-2009 flat 6 3,6 L bi-turbo 523 ch / ?N m

flat 6 3,6 L bi-turbo 552 ch / ?N m

flat 6 3,8 L bi-turbo 676 ch / ?N m

flat 6 3,8 L bi-turbo 737 ch / ?N m

Rt12.jpg
RGT (2) 997 2005-2011 flat 6 3,8 L turbo 445 ch / 420 N m
Ruf RGT 2007.jpg
RK Spyder 987 Boxster 2005-2007 flat 6 3,8 L turbo 434 ch / 470 N m
RK Coupé 987 Cayman 2006-2007 flat 6 3,8 L turbo 434 ch / 470 N m
RUF Studiotorino RKCoupe.jpg
R Kompressor 997 2006-? flat 6 3,6 L turbo 429 ch / 470 N m

flat 6 3,8 L turbo 454 ch / 485 N m

CTR3 châssis RUF maison 2007-2012 flat 6 3,74 L turbo 682 ch / 890 N m
Black RUF CTR3 Goodwood 2010 (cropped).jpg
3400K 987 Cayman 2007-2013 flat 6 3,4 L turbo 395 ch / 440 N m
RT12S 997 2007-2011 flat 6 3,8 L bi-turbo 676 ch / 880 N m
Dakara 955 Cayenne 2009-? V8 4,5 L bi-turbo 592 ch / 890 N m
Dakara.jpg
RGT-8 997 2010- V8 4,5 L atmo 542 ch / 500 N m
RT12R 997 2011-? flat 6 3,8 L turbo 720 ch / 940 N m
RGT-8 (2) 991 2012-? V8 4,5 L atmo 542 ch / 500 N m
RT35 991 2012-? flat 6 3,8 L bi-turbo 621 ch / 825 N m

flat 6 3,8 L bi-turbo 641 ch / 840 N m

Ruf Rt 35.jpeg
3800S 981 Boxster 2013-? flat 6 3,8 L atmo 414 ch / 450 N m
Ruf 3800s.jpg
RGT 4.2 997 GT3 RS 4.2 2015-? flat 6 4,2 L atmo 518 ch / 500 N m
RtR 991 2015-? flat 6 3,8 L bi-turbo 636 ch / 810 N m

flat 6 3,8 L bi-turbo 791 ch / 990 N m

Ruf RTR Widebody Rolling.jpg
Turbo R Limited 993 2016-? flat 6 3,6 L bi-turbo 612 ch / 750 N m
SCR 4.2 993 2016-? flat 6 4,2 L atmo 518 ch / 500 N m
2020 RUF SCR (49663196531).jpg
Ultimate Châssis RUF maison 2016-? flat 6 3,6 L bi-turbo 582 ch / 720 N m
CTR Yellow Bird Revival Châssis RUF maison 2017 flat 6 3,6 L bi-turbo 710 ch / 880 N m
2017 RUF CTR Anniversary 3.6.jpg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Auto, Motor und Sport 25/1988
  2. (en) Road & Track,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]