Rue de Babylone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
7e arrt
Rue de Babylone
Paris rue de babylone.jpg
Situation
Arrondissement 7e
Quartier Invalides, École militaire, Saint-Thomas d'Aquin
Début 46 boulevard Raspail
Fin 35 boulevard des Invalides
Morphologie
Longueur 860 m
Largeur 15 m
Historique
Création Arr. du 26 août 1868 et Lettres patentes du 18 février 1720
Dénomination Arr. du 3 septembre 1869
Ancien(s) nom(s) Rue de La Fresnaye, rue de Grenelle, chemin de la Maladerie
Géocodification
Ville de Paris 0603
DGI 0618

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de Babylone
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

48° 51′ 06″ N 2° 19′ 17″ E / 48.85175, 2.32128

La rue de Babylone est une rue du 7e arrondissement de Paris.

Ce site est desservi par les stations de métro Sèvres - Babylone et Saint-François-Xavier.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Bernard de Sainte-Thérèse, évêque de Babylone, y possédait plusieurs maisons.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle s'appelait d'abord la rue de la Fresnaye, puis rue de Grenelle ou de la Maladrerie jusqu'en 1669. En 1714, on n'y comptait que deux maisons, le reste était le Cours de la ville, puis la barrière et la plaine de Grenelle. Des lettres patentes du 18 février 1720 ordonnèrent qu'elle soit continuée jusqu'au nouveau rempart. Quarante-cinq ans plus tard, ses constructions étaient bornées par la rue du Bac d'un côté, et par la rue Vaneau de l'autre. Le comte de Provence acquit un terrain à la suite, et la caserne Babylone y fut bâtie, vers l'année 1780, pour les gardes-françaises. La rue de Babylone, en 1810, figurait parmi celles dont les numéros étaient rouges, et Saint-Victor venait d'y rapporter, dans son Tableau de Paris, les hôtels de Damas, de Châtillon, de Barbançon et de la Queueille.

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

Rue de Babylone de nuit à proximité du Bon Marché.

Les monuments suivants sont protégés au titre des monuments historiques :

Théâtre[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Rue de Babylone est également une pièce de théâtre de Jean-Marie Besset qui décrit un discours philosophique sur la vie entre un bourgeois parisien, G., et un sans-abri, dans un hall d'immeuble le soir de Noël. À plusieurs reprises, G. essaye de se débarrasser du sans-abri, qui en retour le menace de dire à sa femme qu'il a une maîtresse, Gaby. Durée 1h35.