Boulevard des Invalides (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

7e arrt
Boulevard des Invalides
Image illustrative de l’article Boulevard des Invalides (Paris)
Le boulevard des Invalides près de l'église Saint-François-Xavier.
Situation
Arrondissement 7e
Quartier École-Militaire
Invalides
Début 127, rue de Grenelle
Fin Place Léon-Paul-Fargue, rue de Sèvres
Morphologie
Longueur 1 245 m
Largeur 39 m
Historique
Ancien nom Boulevard du Midi
Géocodification
Ville de Paris 4639
DGI 4726
Géolocalisation sur la carte : 7e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 7e arrondissement de Paris)
Boulevard des Invalides
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Boulevard des Invalides
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le boulevard des Invalides est une voie du 7e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Long de 1245 mètres, le boulevard débute au 127, rue de Grenelle et finit place Léon-Paul-Fargue et rue de Sèvres.

Il est desservi par les lignes de bus RATP 28 70 82 86 92 et par la ligne (M)(13) aux stations Varenne, Saint-François-Xavier et Duroc, cette dernière station, située à l’extrémité sud du boulevard, circulent également les trains de la ligne (M)(10).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

L'origine de son nom renvoie à l'hôtel des Invalides qu'elle longe.

Historique[modifier | modifier le code]

Le boulevard des Invalides vers 1800.

Amorcé vers 1720, son aménagement s'est achevé au début des années 1760 avec l'ensemble du boulevard du Midi reliant l'esplanade des Invalides à l'actuelle place Valhubert près de la Salpêtrière. Jusqu'au milieu du XIXe siècle, le boulevard des Invalides était très peu animé. Un guide de 1828 le décrit comme « des allées bien entretenues, d’un bel aspect mais très solitaires[1] ».


Le 5 août 1918, durant la première Guerre mondiale, un obus lancé par la Grosse Bertha explose au no 46 boulevard des Invalides[2].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

No 56 : Institut national des jeunes aveugles.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Richard, Le Véritable Conducteur parisien, Éditeur Roy et Compagnie, 1828, p. 274.
  2. [bpt6k4605797h/f6.item lire en ligne] sur Gallica
  3. Alain Dautriat, Sur les murs de Paris. Guide des plaques commémoratives, Éditions L'Inventaire, 1999, 167 p. (ISBN 9782910490201), p. 75.
  4. « La région Île-de-France vend trois de ses bâtiments pour 176 millions d’euros », www.lemonde.fr, 28 janvier 2019.