Robert Alexander Rankin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Alexander Rankin
Naissance
Garlieston (en)
Décès
Glasgow
Nationalité écossais
Domaines Mathématiques, théorie des nombres
Institutions Université de Cambridge, Université de Birmingham, Université de Glasgow
Formation Clare College
Directeur de thèse Godfrey Harold Hardy et Albert Ingham
Étudiants en thèse Michael P. Drazin (en)
Distinctions Prix Whitehead Senior (1987), Médaille De Morgan (1998), membre de la Royal Society of Edinburgh (1954)

Robert Alexander Rankin (1915-2001) est un mathématicien écossais qui a travaillé en théorie analytique des nombres, entre autres sur les formes modulaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rankin est né à Garlieston, dans le Wigtownshire, fils du pasteur Oliver Shaw Rankin (1885-1954), curé de Sorbie (en)[1], qui devient professeur de théologie, de langue et de littérature à l'Université d'Édimbourg[2]. Rankin est élevé au Fettes College (en), puis étudie les mathématiques au Clare College de Cambridge, où il est diplômé en 1937. À l'université de Cambridge il est particulièrement influencé par John Edensor Littlewood et Albert Ingham[1].

Rankin est élu Fellow du Clare College en 1939, mais sa carrière est interrompue par la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle il travaille d'abord pour le ministère des approvisionnements, puis dans des recherches sur les fusées à Fort Halstead (en) un centre de recherche du ministère de la défense. Il soutient une thèse en 1940[3] sous la direction de John Edensor Littlewood et Albert Ingham. En 1945, il retourne à Cambridge comme assistant lecteur, puis rejoint l'université de Birmingham en 1951 en tant que Mason professor en mathématiques. En 1954, il devient professeur de mathématiques à l'université de Glasgow, jusqu'à sa retraite en 1982[1].

En 1954, il est élu Fellow de la Royal Society of Edinburgh. Il en est vic-président de 1960 à 1963. Il reçoit la médaille Keith pour la période 1961-1963[2]. En 1987, Rankin est lauréat du Prix Whitehead Senior de la London Mathematical Society[4]. Pour ses travaux sur la différence entre deux nombres premiers consécutifs, il obtient le Prix Rayleigh en 1939.

Travaux[modifier | modifier le code]

Rankin a écrit plus de 100 articles, la plupart en théorie des nombres et théorie des fonctions. Ses centres d'intérêts sont la distribution des nombres premiers et les formes modulaires. En 1939, il développe ce qui est connu maintenant sous le nom de méthode de Rankin-Selberg (en) dee la théorie des formes modulaires, introduite indépendamment par Atle Selberg, une méthode qui vise à représenter certaines fonctions comme intégrales d’une fonction automorphe contre une série d'Eisestein. La méthode joue un rôle dans le programme de Langlands.

En 1969 paraît son livre The Modular Group and its Subgroups, et en 1977 Modular Forms and Functions chez Cambridge University Press :

  • Robert Alexander Rankin, The modular group and its subgroups, Ramanujan Institute, coll. « Lecture notes, Ramanujan Institute » (no 2), , 168 p..
  • (en) Robert Alexander Rankin, Modular Forms and Functions, Cambridge University Press, (réimpr. 2008), 397 p. (ISBN 9780521091688)[5].

Rankin s'est toujours intéressé aux travaux de Srinivasa Ramanujan, et il a travaillé, au début avec Godfrey Harold Hardy, sur les notes non publiées de Ramanujan. Il a publié deux volumes sur Ramanujan en commun avec Bruce C. Berndt :

  • (en) Bruce C. Berndt et Robert A. Rankin, Ramanujan: Letters and Commentary, American Mathematical Society, coll. « History of Mathematics, Vol 9 », (ISBN 0-8218-0287-9)[6]
  • (en) Bruce C. Berndt et Robert A. Rankin, Ramanujan: Essays and Surveys, American Mathematical Society, coll. « History of Matheatics, Vol 22 », (ISBN 0-8218-2624-7)[7]

Rankin a aussi écrit un manuel de cours :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « Robert Alexander Rankin », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne)..
  2. a et b Biographical index of former fellows of the Royal Society of Edinburgh 1783 – 2002, The Royal Society of Edinburgh, (ISBN 0 902 198 84 X, lire en ligne).
  3. (en) Robert Alexander Rankin sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  4. List of Prizewinners de la London Mathematical Society.
  5. Marvin I. Knopp, « Review: Modular forms and functions, by Robert A. Rankin; Modular functions and Dirichlet series in number theory, by Tom M. Apostol », Bull. Amer. Math. Soc., vol. 1, no 6,‎ , p. 935–943 (DOI 10.1090/S0273-0979-1979-14696-2, lire en ligne).
  6. (en) Krishnaswami Alladi, « Review of Ramanujan: Letters and Commentary by Bruce C. Berndt and Robert A. Rankin », Amer. Math. Monthly, vol. 103,‎ , p. 708–713 (ISBN 978-81-322-0766-5, DOI 10.1007/978-81-322-0767-2_21).
  7. (en) Krishnaswami Alladi, « Review of Ramanujan: Essays and Surveys by Bruce C. Berndt and Robert A. Rankin », Amer. Math. Monthly, vol. 110, no 9,‎ , p. 861–865 (DOI 10.2307/3647820, JSTOR 3647820).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]