William Burnside

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
William Burnside
Burnside 2.jpeg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
West WickhamVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Church of St John the Baptist (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Pembroke College (-), Royal Naval College de Greenwich (en) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaines
Membre de
Distinctions
Œuvres principales
Formule des points fixes de Burnside (d), Problème de Burnside, théorème de BurnsideVoir et modifier les données sur Wikidata

William Burnside (Londres, - West Wickham, ) est un algébriste anglais. Ses recherches concernent principalement la théorie des groupes.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Burnside est né à Londres le . Il fut interne au lycée de Christ's Hospital jusqu'en 1871 puis fut étudiant de St. John's et de Pembroke College à l'Université de Cambridge, où il se classa Second Wrangler au tripos de 1875[1]. Les dix années suivantes, il fut maître de conférences à Cambridge, avant d'obtenir la chaire de mathématiques du Royal Naval College de Greenwich. Quoique ce poste le tînt à l'écart des grands centres de recherche mathématique du Royaume, Burnside y conserva une activité soutenue avec plus de 150 articles.

Les premières recherches de Burnside étaient consacrées aux mathématiques appliquées. Leur intérêt fut suffisant pour assurer son élection à la Royal Society[2] en juin 1893. Cette année-là, il commença à s'intéresser à la théorie des groupes finis : le sujet n'était alors guère à la mode en Grande-Bretagne et il lui fallut des années pour le faire reconnaître de la communauté scientifique britannique.

Travaux[modifier | modifier le code]

Ses premiers travaux en hydrodynamique le conduisent à étudier les fonctions elliptiques, et de là, à se consacrer à partir de 1894 à la théorie des groupes : son livre de 1897 sur la théorie des groupes finis est toujours un classique.

L'élémentaire « lemme de Burnside », qu'il attribue dans ce livre à Frobenius, avait déjà été découvert par Cauchy. On lui doit par contre, entre autres :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « William Burnside », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).